ENGIE a acquis une reconnaissance nationale et internationale dans le développement et l’exploitation responsable des installations hydroélectriques.
 

Lacs et barrages : Le lac de Bious-Artigues

 

 

L’hydroélectricité ou la puissance de l’eau
 

Les centrales hydroélectriques produisent de l’électricité en utilisant l’énergie cinétique et potentielle de l’eau. L’eau actionne des turbines qui entraînent à leur tour des alternateurs qui transforment l’énergie mécanique en électricité.

ENGIE exploite trois catégories principales de centrales hydroélectriques :
 

  • Les centrales au fil de l’eau, qui utilisent le débit continu du cours d’eau et fournissent une énergie de base en permanence ;
  • Les centrales de réservoir, avec barrage de retenue, qui stockent l’eau dans un réservoir, constituant une énergie assurément disponible sollicitée lors des pointes de consommation. Appelées aussi centrales de haute chute, elles sont placées en montagne ;
  • Les stations de transfert d’énergie par pompage (STEP),  Qui exploitent deux retenues d’eau à des niveaux différents. Les STEP permettent de turbiner, en heures de forte demande, l’eau qui est acheminée par pompage d’un réservoir inférieur vers un réservoir supérieur.  Les STEP jouent un rôle important pour fournir tous les types d’assistance au réseau, en particulier dans les pays qui ont peu de centrales dotées de grands réservoirs.
     

 Une énergie renouvelable et stockable

over-the-years-image

Les pays richement dotés en hydroélectricité sont les premiers à satisfaire leurs besoins en électricité avec une production électrique renouvelable.

L’énergie hydroélectrique favorise la croissance des énergies renouvelables intermittentes telles que l’éolien et le solaire, grâce à sa flexibilité en matière de dispatching* et de stockage, en répondant à la demande lorsque ces sources variables ne sont pas disponibles et en permettant le stockage de l’énergie lorsqu’il y a un surplus.

Les centrales hydroélectriques sont flexibles, fiables et elles ont une durée de vie longue.

*gestion de la distribution d’énergie sur les réseaux électriques pour maintenir l’équilibre offre-demande

over-the-years-image

Une énergie propre qui émet peu de gaz à effet de serre


Les émissions de gaz à effet de serre issues de l’hydroélectricité sont dues principalement à l’usage du ciment (selon le type de ciment et son mode de production) et, sous forme de méthane, lors des premières années de remplissage des lacs de retenue dans les zones tropicales. ces émissions ne sont pas significatives.

ENGIE est présent dans 9 pays avec une capacité hydroélectrique installée de plus de 20 GW.

 

carte hydroelectrique

 


En France

L’énergie hydroélectrique est la deuxième source de production d’électricité en France. ENGIE, 2ème producteur national, produit 25% de l’hydroélectricité du pays, contribuant à la promotion de cette énergie renouvelable et s’associant à l’aménagement des territoires au service des populations, en partenariat avec les collectivités et les acteurs économiques locaux à travers ses deux filiales, la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et La Société Hydro Electrique du Midi (SHEM).

  • La CNR exploite des installations hydroélectriques sur le Rhône, principalement des centrales au fil de l’eau ;
  • La SHEM exploite des installations hydroélectriques dans les Pyrénées, sur le Lot et la Dordogne, principalement des centrales de réservoir.

 

Au Brésil

ENGIE est le premier producteur privé d’électricité du pays avec l’exploitation de 21 centrales, dont 13 hydroélectriques. Ces grands chantiers s’accompagnent d’actions et de projets menés en collaboration étroite avec des associations et des structures locales.

  • La centrale hydroélectrique Estreito, dotée d’une capacité installée de 1 087 MW, produit suffisamment d’électricité pour approvisionner 4 millions d’habitants ;
  • Le barrage au fil de l’eau de Jirau, intégré dans le complexe du fleuve Madeira, est doté d’une capacité de 3 450 MW. Il permet de répondre à la demande croissante d’énergie du pays tout en assurant sa sécurité d’approvisionnement ;
  • La centrale hydroélectrique d'Ita est située sur le fleuve Uruguay. L'usine subvient à 90% de la demande d'électricité paraguayenne et à 19% de la consommation brésilienne.

Au Pérou

ENGIE Energía Perú exploite deux centrales hydroélectriques : Yuncán (d’ une puissance nominale de 136,5 MW) et Quitaracsa (d’une puissance nominale totale de 118 MW).

 

En Allemagne

ENGIE exploite 3 centrales hydroélectriques : Tanzmühle, Reisach et Trausnitz.

  • Tanzmühle est une combinaison d'une station de transfert d’eau par pompage (STEP) et d'une centrale au fil de l'eau le long du fleuve Pfreimd. La composante au fil de l'eau a une puissance nominale de 3,3 MW tandis que la STEP est dimensionnée à 31 MW en production et à 25 MW en pompage ;
  • La STEP de Reisach a une puissance nominale de 106 MW ;
  • La centrale au fil de l'eau de Trausnitz a une puissance nominale de 1,8 MW.

 

Au Chili

ENGIE a mené la construction de la centrale hydroélectrique de Laja, première centrale au fil de l’eau du Chili, sur la partie inférieure du fleuve Laja. Un système de turbines installées au pied du barrage permet d’éviter de détourner le fleuve et de minimiser l’impact environnemental du barrage : un projet unique en son genre au Chili.


En Belgique

La BU Generation Europe exploite la station de transfert d’énergie par pompage (STEP) de Coo-Trois-Ponts. Cette station, d’une puissance installée de 1 164 MW, est située dans les Ardennes près de la cascade de Coo.

 

Au Royaume-Uni

First Hydro Company, filiale d’ENGIE, compte parmi les producteurs d’électricité les plus dynamiques du Royaume-Uni avec une capacité installée de 2 088 MW. Il assure la gestion et l’exploitation des centrales d’accumulation par pompage de Dinorwig et Festiniog, situées dans la région de Snowdonia (Pays de Galles).