Tribune de Gwenaelle Huet, directrice générale d'ENGIE France Renouvelables, publiée sur LinkedIn le 7 mars 2019  

Michèle Azalbert

Elles sont au cœur de la stratégie d’ENGIE depuis plus de trois ans, en réponse à la volonté des Etats de verdir et diversifier leurs sources d’énergie.

C’est cette stratégie qui a permis à ENGIE de disposer, au niveau mondial, de 24,4 GW de capacités renouvelables.

En France, vitrine de l’engagement d’ENGIE dans les renouvelables, cette stratégie s’est traduite par un doublement des capacités solaires installées entre 2016 et 2018, l’acquisition d’entreprises majeures du développement solaire, éolien et biogaz ainsi que du lancement d’un plan de mobilisation dans les gaz renouvelables. Premier opérateur alternatif dans l’hydraulique, le Groupe a renforcé son leadership dans l’éolien et le solaire, des filières matures et compétitives, tout en renforçant sa position dans les énergies marines renouvelables.

Aujourd’hui, la transition énergétique entre elle-même dans une nouvelle phase, marquée par un engagement fort des collectivités locales et des entreprises, désireuses de contribuer directement à la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Pour le marché des énergies renouvelables, le défi – immense – est la fois technologique et économique. Il s’agit, d’une part, de créer un lien direct entre la production et la consommation d’énergies vertes, d’autre part, d’adapter les réseaux à une augmentation significative des capacités renouvelables installées. C’est ainsi un modèle tout entier de développement et de gestion des actifs renouvelables qu’il faut réinventer, en se plaçant résolument du point de vue des clients.

ENGIE a décidé de relever ce défi, en faisant de l’accompagnement d’une transition « zéro carbone » pour ses clients le cœur de sa stratégie.

Dans les trois années à venir, le Groupe investira ainsi entre 2,3 et 2,8 milliards d’euros dans les énergies renouvelables, au niveau mondial, pour installer environ 9 GW supplémentaires.

Surtout, il apportera des solutions aux entreprises qui décident de recourir aux énergies renouvelables pour leur consommation énergétique. ENGIE accompagnera les collectivités qui souhaitent valoriser les ressources agricoles, solaires, éoliennes ou hydrauliques de leurs territoires, en continuant sans cesse d’innover, en particulier dans l’éolien en mer, l’hydrogène, le stockage et les microgrids.

La stratégie pour y parvenir repose sur une idée majeure : maximiser notre impact positif sur la planète. C’est ce qui explique le choix de concentrer nos efforts sur les zones géographiques les plus engagées dans la transition énergétique, ainsi que dans les technologies qui présentent la plus grande valeur ajoutée, à la fois environnementale et économique.

En somme, ENGIE a fait descendre son centre de gravité en 2016, pour apporter des réponses adaptées aux géographies dans lesquelles le Groupe était implanté.

Aujourd’hui, fort de cet ancrage et de la crédibilité gagnée depuis trois ans, ENGIE s’engage directement auprès des premiers acteurs de la transition énergétique que sont les entreprises et les collectivités locales pour accélérer le mouvement vers une transition zéro carbone.