Retour

Gaz

Chez ENGIE, nous sommes convaincus que le gaz est une composante clé de la transition énergétique, un élément indispensable du mix énergétique, complémentaire des énergies renouvelables, tout en étant faiblement carboné. Nous croyons dans cette énergie d’avenir et plus globalement dans le verdissement du gaz naturel. Le gaz est même l’énergie de transition par excellence.

over-the-years-image

ENGIE s’intéresse à cette énergie d’avenir que sont les gaz renouvelables

Biogaz, biométhane, hydrogène renouvelable… Ces gaz verts seront non seulement indispensables à la transformation des systèmes énergétiques en complément des autres énergies renouvelables par nature intermittente, mais aussi parce qu’ils vont permettre de réaliser cette transition énergétique au cœur des territoires en valorisant la ressource locale et en créant de la valeur et notamment des emplois localement.

ENGIE se positionne sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière biométhane : du développement des projets, en étroite collaboration avec les agriculteurs, jusqu’à la vente aux clients finaux, avec pour ambition d’accompagner l’industrialisation de la filière et atteindre l’objectif inscrit dans la Loi de transition énergétique pour la croissance verte - de 10 % au moins de gaz vert injecté dans les réseaux à horizon 2030. Le Groupe a l'ambition de devenir un acteur clé marché et investit déjà activement, développe, construit et exploite des premières unités de digestion anaérobie en France et aux Pays-Bas, avec de nombreux projets en cours dans le monde entier.

 

Passerelle entre tous les systèmes énergétiques (électrique, gazier, liquide…), l’hydrogène peut couvrir la majorité des usages actuels de l’énergie. ENGIE en est persuadé et investit dans le développement de l’hydrogène renouvelable, produit par électrolyse de l’eau. Une entité dédiée exclusivement a été créée et consacre un programme à la maîtrise des principaux maillons de la chaîne de valeur, de la production d’hydrogène vert, jusqu’aux applications énergétiques de l’hydrogène dans les transports, la ville et l’industrie, et aussi comme moyen de stockage d’électricité renouvelable.

over-the-years-image

La révolution énergétique passe (aussi) par le gaz

Le gaz naturel est une source d’énergie indispensable pour arriver au scénario du tout renouvelable. Il est aujourd’hui le meilleur substitut aux énergies polluantes et le complément des énergies renouvelables. Demain, il sera « vert » pour parvenir d’ici 2050 à un mix énergétique 100 % renouvelable. Explications avec Isabelle Kocher, Directeur Général d’ENGIE, dans sa tribune LinkedIn publiée le 19 septembre 2017. 

Comment promouvoir l’usage du gaz dans la production et le stockage d’électricité ?

 

Le gaz naturel s’impose comme une énergie incontournable pour lutter contre le réchauffement climatique. Il devrait représenter en Europe par moins de 25 % du mix énergétique global d’ici 2040. Comment faire pour décarboner la production d’électricité, développer la production de gaz vert et utiliser les réseaux de gaz naturel pour stocker les énergies renouvelables ?

 

Favoriser l’utilisation des centrales thermiques à gaz

 

La production d’électricité par une centrale thermique à gaz émet 50 % de CO2 de moins que celle d’une centrale au charbon, tout en garantissant la stabilité de l’approvisionnement pour les réseaux. Remplacer le charbon par le gaz ou simplement éviter la construction de nouvelles centrales au charbon limiterait ainsi massivement et rapidement les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de la production électrique.

 

Les centrales thermiques à gaz, comme les réseaux urbains de chaleur et de froid alimentés au gaz naturel, sont des unités flexibles et fiables qui peuvent répondre immédiatement aux fortes variations de la demande, pour produire de l’électricité, du chauffage, de la climatisation et du refroidissement, partout et tout le temps. Surtout, ces unités permettent de compléter efficacement les sources d’énergies renouvelables, par nature intermittentes, comme l’éolien ou le solaire.

 

Développer la production de biométhane

 

La révolution du gaz vert est en marche. Une plus grande utilisation de ces gaz propres et renouvelables est plus que jamais nécessaire pour lutter contre le réchauffement climatique. Décarbonnée et locale, la production de biométhane, et de méthane de synthèse va de ce fait fortement croître au cours des prochaines années.

 

Le biométhane a les mêmes propriétés que le gaz naturel et peut être produit de façon renouvelable par la méthanisation des déchets organiques et de la biomasse. Son bilan d'émissions de gaz à effet de serre est quasiment neutre et il peut être injecté dans le réseau de distribution. Il peut être utilisé pour le chauffage, la cuisson, l'eau chaude sanitaire ou encore comme carburant.

 

Miser sur l’hydrogène vert et le « Power to gas »

 

L’hydrogène représente une véritable révolution dans le domaine de l’énergie. Il permet notamment de stocker le surplus d’énergies renouvelables, comme le solaire ou l’éolien, grâce au procédé d’électrolyse de l’eau par de l’électricité. On parle dans ce cas de « Power to gas ».