Alternative text

ENGIE x HyNetherlands

Comment mettre en place un écosystème décarboné grâce à l’hydrogène vert ?

Par ENGIE - 21 octobre 2021 - 09:43

Dans une région d’industrie chimique qui prévoit de mettre fin à l’extraction du gaz naturel, la centrale électrique d’Eems souhaite décarboner sa production. Au cœur de la proposition du projet HyNetherlands figure l’hydrogène renouvelable grâce aux ENR des éoliennes en mer, moteurs d’une industrie et d’une mobilité pérenne et durable aux Pays-Bas. 

 

La solution ENGIE : mettre sur pied une chaîne de valeur complète d’hydrogène vert et contribuer ainsi à la décarbonation des industries et de la mobilité lourde au nord-est des Pays-Bas. 

 

Entamé en 2019 pour un démarrage opérationnel en 2025, le projet HyNetherlands est un jalon majeur dans l’histoire de l’hydrogène renouvelable en Hollande. ENGIE va construire sur le site de la central électrique d’Eems un électrolyseur de 100 MW – soit cinq fois la taille existant sur le marché. L’installation sera alimentée par la production d’électricité renouvelable des champs éoliens offshore de la Mer du Nord. ENGIE et son partenaire Gasunie – en charge du transport et stockage de l’hydrogène en cavités salines locales – vont acheminer cet hydrogène vers les industries chimiques avoisinantes qui l’utiliseront comme matière première pour décarboner leur production. L’hydrogène alimentera également en carburant les poids lourds ainsi que des trains de passagers de la région.

 

Une feuille de route ambitieuse

La force de HyNetherlands réside dans le déploiement étape par étape, d’un électrolyseur de taille massive. Ainsi l’électrolyseur aura une puissance de 100 MW en 2025 mais qui pourra atteindre 1,85 GW à partir de 2030. Autre innovation, ce projet permet d’intégrer une chaîne de valeur de l’hydrogène renouvelable dans le système énergétique hollandais (énergie primaire et matière première). Ainsi, la centrale peut compter pour son alimentation en électricité verte sur le potentiel de développement important des champs d’éoliennes en mer. 

Changer d’échelle pour faire baisser les coûts

Par l’ampleur du projet, ENGIE et son partenaire contribuent à faire baisser les prix de l’hydrogène renouvelable, actuellement 4 à 5 fois plus cher que l’hydrogène gris. Cette donnée est la condition sine qua non de son développement à grande échelle, même si son émergence est fortement soutenue par les instances européennes et nationales, dans l’optique d’atteindre la neutralité carbone en 2050. L’économie de l’hydrogène est par ailleurs pourvoyeuse d’emplois à l’échelon local, un argument supplémentaire pour la mise en œuvre de HyNetherlands, et pour l’Union européenne dans son ambition de renforcer son indépendance énergétique et favoriser les circuits courts de l’énergie

« ENGIE a rassemblé des compétences diverses au sein du Groupe afin de développer ce projet hors normes. HyNetherlands permettra de connecter les gisements massifs d´éolien offshore à l´industrie et à la mobilité lourde au niveau national, au travers des capacités de transport de stockage en cavités salines de notre partenaire Gasunie. En ce sens, le projet HyNetherlands préfigure un futur Hub hydrogène européen. »
Grégory Bartholomé, Project Manager HyNetherlands

 

 

Chiffres-clés

  • 1er électrolyseur dans le monde en termes de capacité (100 MW) (donnée à septembre 2021)
  • 1,85 GW de capacité de production d’hydrogène renouvelable prévues dans le futur sur le site de la centrale électrique d’Eems.
  • 2025 : mise en service de la production d’hydrogène renouvelable de 15 ktonnes par an.
  • 2 Mt de CO2 évités d´ici 2035 sur la production amont d´Hydrogène et Oxygène, soit 10 % de l´effort national pour atteindre les objectifs fixés par le Green Deal Européen 2050.