Alternative text

ENGIE x TERRES DE MONTAIGU

BUSINESS CASE

Comment combiner injection de biométhane et auto-consommation d’électricité renouvelable ?

Par ENGIE - 16 décembre 2019 - 17:53

La centrale de biométhane des Terres de Montaigu d’une capacité de 22 GWh/an est le fruit d’une concertation étroite avec le territoire, les acteurs agricoles et ENGIE.

 

Implanté sur la commune de Montaigu en Vendée, cette unité de production de biométhane mise en service en septembre 2019, valorisera annuellement environ 30 000 tonnes de substrats issus des exploitations agricoles du territoire et des sites agroalimentaires. Alimentée par son propre système solaire photovoltaïque en autoconsommation de 313 kWc, la centrale produira environ 20% de ses besoins en électricité.

 

Chiffres clés

Enjeux clients

 

  • Contribuer au développement économique local : valorisation des matières organiques à proximité et épandage sur 24 exploitations agricoles, partenaires du projet représentant 2 500 ha.
  • Développer des énergies renouvelables à l’échelle locale : verdissement du réseau de distribution de gaz naturel grâce à l’injection de 2,2 millions de m3/an de biométhane équivalents à la consommation annuelle de 1 800 foyers chauffés au gaz.
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre : 5 000 tonnes de CO2 évitées par an, correspondant aux émissions annuelles d’environ 2 500 voitures neuves
  • Produire de l’électricité renouvelable pour une partie des besoins du site

 

Solution ENGIE

 

Pour répondre aux enjeux de transition zéro carbone dans les territoires et d’économie circulaire, ENGIE développe des unités de production de gaz renouvelable local, en partenariat avec les acteurs des territoires. Cette nouvelle unité de production prévoit de valoriser annuellement environ 30 000 tonnes de substrats issus des exploitations de 24 agriculteurs partenaires du projet, des sites agroalimentaires et de la collectivité. Le digestat produit est récupéré pour l’épandre sur les terres cultivées en remplacement de fertilisants chimiques.

 

Un projet qui devrait également permettre l’évitement chaque année d’environ « 5 000 tonnes d’émissions de CO2 par rapport à la situation actuelle. En méthanisant ces substrats, la centrale permettra d’injecter chaque année 2,2 millions de mètres cubes de biométhane

 

L’unité d’injection de biométhane a été combinée avec une centrale photovoltaïque mise en place sur les bâtiments qui produira 370 MWh seront produits chaque année et « cette production représentant environ 20% du besoin en électricité sera directement autoconsommée par de la centrale biométhane.

 

Le projet bénéficie de subventions à l’investissement de l’ADEME et de l’Agence de l’Eau des Pays de la Loire. ENGIE dispose d’un portefeuille de près de 80 projets en développement et a pour ambition de produire un volume de 5 TWh/an de biométhane à l’horizon 2030.

 

Expertise et offres

 

  • Unité d’injection de biométhane de 22 GWh de capacités installées
  • Initiation, développement, pilotage de la construction, financement et exploitation-maintenance par les équipes d’ENGIE.
  • Mise en place de partenariat pour valoriser les matières organiques du territoire afin de produire du biométhane et optimiser le retour au sol du digestat.
  • Redistribution du digestat produit pour épandage sur les terres et réduction de l’apport d’engrais d’origine fossile
  • Combinaison de l’unité de production avec une centrale photovoltaïque mise en place sur les bâtiments pour autoconsommation
  • Economie circulaire

 

“Ce nouvel équipement sur Terres de Montaigu qui associe les agriculteurs du territoire est un bel exemple d’innovation technologique au service de la préservation de l’environnement et de la transition énergétique. »

Antoine Chéreau,, Président des Terres de Montaigu, Maire de Montaigu - Vendée