HYDROGÈNE

L'hydrogène, énergie d'avenir accélérée par la relance verte

Par ENGIE - 15 juillet 2020 - 11:52

Avec le plan en trois étapes lancé par la Commission européenne ce 8 juillet, l’hydrogène va bénéficier d’un soutien public pour son développement industriel, comme outil majeur de la transition écologique. Utile pour stocker l’énergie renouvelable, il peut aussi servir à décarboner les processus industriels polluants. ENGIE développe de nombreux projets dans le domaine, dans les mobilités et le stockage.

 

En juin, ENGIE Solutions et l’Agence Régionale de l’Energie et du Climat Occitanie (AREC) ont débuté la construction d’une première station de charge alimentée à l’hydrogène vert sur le site de l’aéroport Toulouse-Blagnac via leur filiale commune HyPort. 4 bus navettes qui relient l’aéroport et les parkings éloignés s’y fourniront. Située sur le domaine public et sur le tarmac, la station pourra aussi bien recharger les véhicules des particuliers et des professionnels que les véhicules et engins de pistes.

 

A Lyon, un consortium dont font partie ENGIE Solutions et la Compagnie Nationale du Rhône, filiale du Groupe, a mis en service la station Quai des énergies début juillet. Dès septembre, des véhicules pourront se fournir avec deux bornes hydrogène mais aussi deux bornes biogaz et deux bornes électriques. Un dispositif est également prévu pour la charge des bateaux propulsés à l’hydrogène. Cette station fait partie du projet Hyway, qui vise à développer la mobilité hydrogène par la construction de stations et la mise en service de véhicules hydrogène.

 

Une trentaine de projets actifs dans l’hydrogène renouvelable

Le Groupe compte au total une trentaine de projets dans l’hydrogène. Parmi eux, le premier démonstrateur Power-to-gas hydrogène en France, GRHYD, inauguré en 2018 à Dunkerque. Fabriqué par électrolyse de l’eau, l’hydrogène est ensuite injecté dans le réseau de gaz. Il permet notamment d’alimenter une chaufferie locale et d’alimenter déjà une centaine de foyers. Solution d’énergie verte, ce démonstrateur hydrogène permet en plus de valoriser un surplus de production d’énergie renouvelable avec une solution de stockage.

 

Entre autres, ENGIE participe également au lancement de Coradia iLint en Allemagne, le premier train de passagers hydrogène renouvelable au monde. En 2019, le Groupe a participé à la construction de la station qui fournit des bus à haut niveau de service roulant à l’hydrogène renouvelable à 100%.

 

Outre ses projets tournés vers l’utilisation finale de l’hydrogène, ENGIE compte développer des capacités de production d’hydrogène renouvelable avec un objectif de quelques GW d’ici 2030.
 

La Commission européenne lance un plan de soutien à l’hydrogène

L’hydrogène représente aujourd’hui seulement 1% du mix énergétique européen, dont seulement 4% produit de manière renouvelable selon l’Agence Internationale de l’Energie. La Commission Européenne a annoncé ce 8 juillet une Stratégie Hydrogène qui vise à porter son taux à 12 ou 14% dans la consommation du continent en 2050, date fixée pour la neutralité carbone. Cela nécessite l’investissement plusieurs centaines de milliards d’euros d’ici-là.

 

Le plan fixe une stratégie en trois étapes :

  • décarboner la production d’hydrogène d’ici 2024
  • faire passer la capacité d’électrolyseurs produisant de l’hydrogène vert à 40 GW d’ici 2030. A cette date, la production d’hydrogène pourrait permettre d’éviter l’émission de 90 millions de tonnes de CO2 par an
  • industrialiser la production d’hydrogène pour décarboner les secteurs pollueurs de l’économie de 2030 à 2050

 

La stratégie de la Commission inclut une Alliance européenne pour un Hydrogène propre qui réunit des acteurs privés impliqués tout le long de la chaîne de valeur. “L’alliance européenne pour un hydrogène propre servira de plateforme et permettra une coopération et une coordination étroites”, détaille la Commission. En 2019, ENGIE signait déjà sa propre alliance pour produire de l’hydrogène vert avec DLVA et Air Liquide.

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.