ENERGIES RENOUVELABLES

L’efficacité énergétique, levier n°1 de la décarbonation

Par ENGIE - 07 janvier 2021 - 14:09

L’efficacité énergétique est un levier incontournable pour atteindre la neutralité carbone. Voici ce qu’en disent nos experts, dans notre nouveau Dashboard de la transition énergétique. 

 

Qu’est-ce que l’efficacité énergétique ? 

L’efficacité énergétique désigne l’ensemble des actions qui consiste à limiter les besoins énergétiques des transports, des bâtiments, des usines... pour en réduire la consommation d’énergie. En améliorant par exemple la performance énergétique des bâtiments, en réduisant la taille des véhicules, en optimisant la chaîne d’approvisionnement… En bref, elle vise tout ce qui peut contribuer, à tous les niveaux et de toutes les façons possibles, à réduire la consommation d’énergie.   

 

L’efficacité énergétique, levier n° 1 de la décarbonation 

Dans notre Dashboard de la transition énergétique 2020 publié en octobre (voir encadré ci-dessous), nos experts présentent deux axes majeurs pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, afin de limiter le réchauffement planétaire à +2°C à l’horizon 2100 : la réduction de la consommation d’énergie d’une part, sa décarbonation* d’autre part. Parmi les principaux leviers figurent le développement des énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficacité énergétique, celle-ci présentant le potentiel le plus important : elle permet en effet de réduire de plus du tiers la consommation d’énergie globale ! 

 

En 2 mots… Le Dashboard de la transition énergétique

C’est la nouvelle formule du « Monde d’Énergie », notre rapport qui dresse l’état des lieux annuel des énergies en France et dans le monde, publié depuis 10 ans par le Groupe. Dans le Dashboard de la transition énergétique, nos experts poussent plus loin l’analyse en détaillant la mise en œuvre de la transition énergétique. L’objectif est d’accompagner au mieux nos parties prenantes – entreprises, pouvoirs publics, collaborateurs et citoyens – dans leur compréhension de la transition et dans la proposition d’actions concrètes pour la réaliser. 

 

Une marge de progression élevée 

Les progrès en matière d’efficacité énergétique sont cependant très insuffisants. Pourtant, au cours des deux dernières décennies, elle a permis de réduire les consommations d’énergie d’environ 20 % dans l’ensemble des grandes économies, avant de connaître une baisse de rythme ces dernières années au niveau mondial et une stagnation des investissements en 2019. Or, mettre en œuvre des solutions d’efficacité énergétique nécessite des investissements massifs.  

 

Un fort potentiel, insuffisamment exploité 

Le Dashboard avance les raisons à l’origine de ce retard. L’efficacité énergétique implique d’améliorer les équipements et d’innover pour réduire l’intensité énergétique. Or les prix de l’énergie sont actuellement bas, ce qui n’incite pas les acteurs économiques à investir sur le long terme pour réduire leur consommation d’énergie.  

Parmi eux, les transports et le bâtiment sont particulièrement concernés, car très émetteurs de gaz à effet de serre. Pourtant, les axes d’amélioration énergétique sont clairement définis et prometteurs : par exemple, la rénovation thermique des bâtiments, le développement de l’hybridation des véhicules, la réduction de leur taille, l’amélioration de l’efficacité des moteurs à combustion interne…  

 

Si l’Union européenne muscle son arsenal réglementaire pour améliorer l’efficacité énergétique**, ce n’est pas encore le cas de tous les pays dans le monde. Enfin, pour accélérer la transition vers la neutralité carbone, ce levier doit impérativement être mené de concert avec le développement des énergies renouvelables et la généralisation de la sobriété énergétique des populations. 

 

Retrouvez toutes les informations relatives à l’efficacité énergétique en pages 48 et 49 du Dashboard de la transition énergétique. 

 

Lire également : Sobriété énergétique : l’autre piste de la transition.

 

* La décarbonation désigne l’action d'enlever à une substance le dioxyde de carbone qu'elle contient. Par extension, le mot est utilisé pour décrire le fait de chercher à se passer de l’utilisation de combustibles fossiles tels que le pétrole, le charbon ou le gaz pour les remplacer par des énergies renouvelables, neutres en carbone.  

** near-zero energy building, Green Deal 

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.