ENGIE se mobilise pour accompagner la FNCCR dans le programme ACTEE 2

Par ENGIE - 01 juillet 2020 - 15:33

A travers ses différentes entités, le Groupe souhaite contribuer concrètement à ce vaste plan de transformation et de rénovation des bâtiments publics. Objectif : accélérer la transition énergétique dans le cadre du plan de relance national.

 

ENGIE Solutions, la CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain), ENGIE Entreprises & Collectivités (E&C) et Global Energy Management (gestion du portefeuille d’actifs) participent aux différents groupes de travail mis en place par la FNCCR (Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies) ce 1er juillet. Doté de 100 millions d’euros, le programme ACTEE 2 (Action des Collectivités Territoriales pour l’Efficacité Energétique) ambitionne de rénover 50 000 bâtiments du patrimoine public des collectivités. Fortes de leur expérience avec les collectivités et de leur connaissance du parc immobilier, les équipes du groupe ENGIE prennent part au plus important programme de certificats d’économies d’énergie (CEE) crée en 2006  en accompagnant dès aujourd’hui la FNCCR dans la rédaction des documents types correspondant aux phases études, audits et mission d’assistance à la maîtrise d’ouvrage.

 

Contribuer au plan de relance post-Covid

Selon la FNCCR, chaque euro investi dans le cadre d’ACTEE 1 a généré 10,44 € de travaux. L’effet de levier de relance économique du nouveau programme est donc estimé à 1,44 milliard d’euros, contribuant ainsi à soutenir la commande publique et l’ensemble du secteur du bâtiment fortement touché par les conséquences de la crise sanitaire.

 

De l’efficacité énergétique à la transition vers la neutralité carbone

Le bâtiment peut être considéré comme le premier maillon d’actions permettant la réduction de la consommation d’énergie et donc des émissions de gaz à effet de serre. L’enjeu est d’autant plus important que ce secteur clé offre la possibilité de réinventer des environnements de vie et de travail conciliant confort, innovation et neutralité carbone. Cette perspective se construit en prenant en compte les préoccupations sociétales et les évolutions des modes de vie.

 

C’est toute l’ambition d’ENGIE Solutions, notamment dans le cadre des projets de chauffage urbain et de contrat de performance énergétique. A titre d’exemple, la CPCU, membre fondateur de l’Agence Parisienne du Climat, accompagne le territoire d’Ile-de-France dans sa transition énergétique grâce à sa production de chaleur à partir d’un bouquet énergétique majoritairement composé d’énergies locales, renouvelables et de récupération. Très engagée auprès des collectivités, ENGIE E&C est particulièrement active via sa filiale CertiNergy & Solutions dans le financement de la rénovation des bâtiments publics, et notamment dans les Territoires à énergie positive (TEPCV).

 

ENGIE se mobilise pour accompagner la FNCCR dans le programme ACTEE 2

A travers ses différentes entités, le Groupe souhaite contribuer concrètement à ce vaste plan de transformation et de rénovation des bâtiments publics. Objectif : accélérer la transition énergétique dans le cadre du plan de relance national.

 

ENGIE Solutions, la CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain), ENGIE Entreprises & Collectivités (E&C) et Global Energy Management (gestion du portefeuille d’actifs) participent aux différents groupes de travail mis en place par la FNCCR (Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies) ce 1er juillet. Doté de 100 millions d’euros, le programme ACTEE 2 (Action des Collectivités Territoriales pour l’Efficacité Energétique) ambitionne de rénover 50 000 bâtiments du patrimoine public des collectivités. Fortes de leur expérience avec les collectivités et de leur connaissance du parc immobilier, les équipes du groupe ENGIE prennent part au plus important programme de certificats d’économies d’énergie (CEE) crée en 2006  en accompagnant dès aujourd’hui la FNCCR dans la rédaction des documents types correspondant aux phases études, audits et mission d’assistance à la maîtrise d’ouvrage.

 

Contribuer au plan de relance post-Covid

Selon la FNCCR, chaque euro investi dans le cadre d’ACTEE 1 a généré 10,44 € de travaux. L’effet de levier de relance économique du nouveau programme est donc estimé à 1,44 milliard d’euros, contribuant ainsi à soutenir la commande publique et l’ensemble du secteur du bâtiment fortement touché par les conséquences de la crise sanitaire.

 

De l’efficacité énergétique à la transition vers la neutralité carbone

Le bâtiment peut être considéré comme le premier maillon d’actions permettant la réduction de la consommation d’énergie et donc des émissions de gaz à effet de serre. L’enjeu est d’autant plus important que ce secteur clé offre la possibilité de réinventer des environnements de vie et de travail conciliant confort, innovation et neutralité carbone. Cette perspective se construit en prenant en compte les préoccupations sociétales et les évolutions des modes de vie.

 

C’est toute l’ambition d’ENGIE Solutions, notamment dans le cadre des projets de chauffage urbain et de contrat de performance énergétique. A titre d’exemple, la CPCU, membre fondateur de l’Agence Parisienne du Climat, accompagne le territoire d’Ile-de-France dans sa transition énergétique grâce à sa production de chaleur à partir d’un bouquet énergétique majoritairement composé d’énergies locales, renouvelables et de récupération. Très engagée auprès des collectivités, ENGIE E&C est particulièrement active via sa filiale CertiNergy & Solutions dans le financement de la rénovation des bâtiments publics, et notamment dans les Territoires à énergie positive (TEPCV).

 

« Acteur majeur de la transition vers la neutralité carbone, ENGIE est pleinement engagé aux côtés de l’Etat et des collectivités locales pour relever le défi de rénovation énergétique des bâtiments publics. Nous contribuons déjà à réduire l’empreinte carbone et la consommation d’énergie du patrimoine immobilier public : écoles, collèges, lycées, universités, bureaux, piscines, patinoires, stades, hôpitaux, cliniques, musées, ... Notre expérience et notre position de leader sur ces marchés doivent être des facilitateurs pour la réussite du programme ACTEE 2. Il y a à la fois un défi majeur pour accélérer la transition vers la neutralité carbone, et une source d’activité et d’emploi dans les territoires. » déclare Claire Waysand, Directrice générale d’ENGIE par intérim.

+1 Images

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.