Contexte

L’énergie est un des flux importants de l’économie circulaire. ENGIE est donc au cœur des solutions possibles pour la préservation des ressources, la réutilisation de l’énergie telle que la production de biométhane ou la récupération de chaleur.

Le schéma ci-dessous illustre la place de l’énergie dans la boucle de l’économie circulaire.

économie circulaire

Les engagements du Groupe

Le 1er février 2017, sous la coordination de l’AFEP (l’Association Française des Entreprises Privées), le Groupe ENGIE s’est engagé, avec 32 autres entreprises françaises, à trois actions pour développer l’économie circulaire :

    • Impulser les gaz renouvelables : biogaz, biométhane de première, deuxième et troisième génération
    • Développer la récupération d’énergie sur les processus industriels et tertiaires
    • Outiller de manière innovante l’aide au processus de prise de décision relative à l’économie circulaire en zone industrielle

    L’économie circulaire en action

    BE CIRCLE, nature innovante

    BE CIRCLE a été développé au sein d'un projet collaboratif européen en tant que service pour les entreprises industrielles et leur écosystème. Il vise à faciliter leur transition vers une économie circulaire.

    Basé sur une plateforme de modélisation, l’outil permet de :

    • développer des synergies entre entreprises pour économiser les ressources et faire des gains économiques
    • décarboner les activités industrielles
    • optimiser l’emprise au sol

    ENGIE Biogaz

    Au travers d’ENGIE Biogaz, ENGIE Cofely propose une offre de revalorisation du biogaz produit par épuration et l’injection de biométhane dans les réseaux. Ceci permet de favoriser l’économie circulaire par la valorisation du gaz vert.


    Le projet GAYA, une optimisation de l’utilisation des résidus forestiers

    La plateforme produit du biométhane à partir de résidus de la filière bois-forêt. Elle utilise majoritairement des plaquettes forestières, enrichies d’un mélange de coproduits agricoles ou industriels : noyaux d’olives, des coques d’amande, des écorces, ou de la paille non alimentaire. Afin de réduire l’empreinte carbone, elle est implantée à proximité des réseaux de transport ou de distribution de gaz et de gros consommateurs de gaz tels que les chaufferies utilisées pour les réseaux de chaleur. Les sources d’alimentation se trouvent également dans un rayon de moins de 50 km. Il s’agit d’une valorisation locale de déchets en énergie.


    Kwinana Industrial Council

    Les entreprises de la zone industrielle au sud de Perth en Australie ont choisi de travailler ensemble pour développer des synergies et préserver les ressources. La cogénération opérée par ENGIE dans cette zone contribue à la mise en place d’une économie circulaire dans la zone, notamment par la réutilisation d’eau industrielle.