Le 12 mars 2018, le Président français Emmanuel Macron et le Premier ministre indien Narendra Modi ont inauguré le parc photovoltaïque d’ENGIE de Mirzapur, dans le cadre de la visite officielle de l’Etat français en Inde, en la présence d’Isabelle Kocher, Directrice Générale d’ENGIE,

La finance durable regroupe :

    • l’ISR (Investissement Socialement Responsable) qui correspond à des investisseurs qui intègrent des critères de performance RSE dans leurs analyses et leurs décisions;
    • la finance solidaire qui finance des projets à fort impact social généralement dans des pays en voie de développement;
    • la finance participative (crowdfunding) qui mobilise des outils et des méthodes de financement qui font appel à un grand nombre de personnes sollicitées sans intermédiaire grâce à des plates-formes sur internet et aux réseaux sociaux;
    • la finance verte qui finance des projets à fort impact environnemental en vue de lutter contre le changement climatique ou de s’y adapter. ENGIE s’investit dans les initiatives en faveur de ce mode de financement en soutenant activement le marché des obligations vertes (Green Bond) ou l’initiative « Finance for Tomorrow » de Paris-Europlace au bureau de laquelle Anne Chassagnette, Directrice RSE d’ENGIE, a été élue en 2018 pour 2 ans.

De plus, dans sa démarche de développement de projets, ENGIE a établi 12 critères RSE qui doivent être obligatoirement analysés pour tous les projets importants (a minima ceux examinés par le Comité des Engagements de niveau Groupe). Ces critères couvrent la lutte contre le changement climatique, l’adaptation au changement climatique, le management environnemental, le stress hydrique, la protection de la biodiversité, l’acceptabilité sociétale de nos activités, l’engagement avec ses parties prenantes, l’engagement avec les communautés et le développement humain, l’éthique et les droits humains, les achats responsables, la sécurité des employés et des installations, la qualité des conditions de travail.

Cette évaluation est réalisée et commentée par les chefs de projet pour permettre aux décideurs de mesurer l’impact RSE des nouveaux projets selon ces 12 dimensions.