Alternative text

ENGIE x éolien au Brésil

BUSINESS CASE

Comment accélérer la transition énergétique au Brésil ?

Par ENGIE - 12 avril 2021 - 11:47

Le Mécanisme pour un Développement Propre (MDP) des Nations Unies, issu du protocole de Kyoto, permet à des entreprises privées d’aider des pays à atteindre leurs objectifs en matière de développement durable. Pour le Brésil, c’est l’occasion de viser un mix énergétique toujours plus propre grâce à la contribution d’ENGIE. 

La solution d’ENGIE pour ce pays : un immense complexe éolien 

 

ENGIE construit actuellement son plus gros complexe éolien au monde de 361,2 MW dans les municipalités de Sento Sé et Umburanas au Brésil. Campo Largo 2 est un projet qui a mobilisé une logistique de pointe pour déployer des équipements aux dimensions impressionnantes, notamment les 86 gigantesques turbines éoliennes de 4,2 MW chacune (contre 2,5 MW pour les turbines classiques). L’entrée en exploitation de ce large complexe est prévue cette année, signant la fin des travaux initiés en 2019. Ce qui rend ce projet audacieux ? L’électricité produite sera vendue sur le marché libre. Cela signifie qu’ENGIE a construit ce complexe éolien sans ventes d'énergie préexistantes de la part du gouvernement brésilien. Campo Largo 2 est installé à proximité de deux parcs éoliens déjà en service, Campo Largo 1 (326 MW) et Umburanas (360 MW). Grâce à l’action cumulée de ces 3 complexes, ENGIE vise à dépasser 1 GW de capacité installée d’énergie éolienne (au total) au Brésil et obtenir l’inscription au Mécanisme pour un Développement Propre des Nations Unies. 

 

Le saviez-vous ?
 

Plus de 90 % de la capacité installée du Groupe au Brésil est produite à partir de sources renouvelables !

 

Citation (extraite de la fiche technique en ligne) :

«ENGIE joue déjà un rôle actif dans le processus de transition énergétique du Brésil. Campo Largo 2 permettra d’y renforcer notre stratégie de croissance reposant sur les sources d'énergie renouvelables.» 
Maurício Bähr, Directeur général d'ENGIE au Brésil

 

Chiffres clés :

  • 11 parcs éoliens dotés de 86 turbines chacun 
  • 361,2 MW de capacité installée d’énergie renouvelable sur site 
  • 2 milliards de dollars d’investissement