Alternative text

ENGIE x Masshylia - France

BUSINESS CASE

Comment décarboner un site industriel grâce à l’hydrogène renouvelable, et en faire un modèle de référence ?

Par ENGIE - 01 mars 2021 - 16:12

Pour réduire l’empreinte carbone de sa bioraffinerie de La Mède, Total s’associe à ENGIE. Ensemble, ils lancent le projet Masshylia, appelé à devenir le premier site français de production d’hydrogène renouvelable à échelle industrielle. 
Explications. 

La solution ENGIE : exploiter de l’hydrogène renouvelable à échelle industrielle pour produire des biocarburants en continu.

 

A partir de 2024, Masshylia produira sa première molécule d’hydrogène vert. Une première brique importante qui répond à l’ambition française d’un mix énergétique décarboné. 
Quelle est la solution développée ? Installé au cœur de la bioraffinerie de Total à La Mède en Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, un électrolyseur de 40 MW, alimenté en électricité par des fermes solaires d’une capacité globale de plus de 100 MW, produira chaque jour en moyenne 5 tonnes d’hydrogène vert pour répondre aux besoins en biocarburants de l’usine.

En quoi ce projet est-il innovant ? Il l’est par plusieurs aspects : un stockage de grande ampleur et la mise en œuvre d’un système de gestion lui permettront de s’affranchir de l’intermittence de la production d’électricité solaire. Ils garantiront ainsi à la bioraffinerie une fourniture d’hydrogène en continu. Le projet intègre également plusieurs fermes photovoltaïques qui optimiseront l’alimentation en électricité de l’électrolyseur.
Ces innovations font de Masshylia un modèle de décarbonation industrielle unique en Europe. 

 

Un écosystème hydrogène reproductible à échelle internationale

Avec Total, son partenaire, ENGIE envisage une mise en service en 2024.
Au-delà des besoins énergétiques de la bioraffinerie, l’hydrogène pourra répondre aux besoins des industriels environnants de Fos-sur-Mer (Marseille), des projets locaux de transport et de service (mobilité routière, maritime et ferroviaire). 
Masshylia ouvre ainsi la voie à un écosystème hydrogène réplicable, à échelle industrielle et multi-usages, contribuant au développement du territoire tout en ayant une portée internationale grâce à la proximité de la Méditerranée.

 

« L'association d’ENGIE et de Total, deux grands énergéticiens français, va permettre de développer la filière hydrogène et d'en devenir les leaders grâce à ce projet commun, industriel et reproductible à l'échelle internationale. » 
Philippe Sauquet, Président Gas, Renewables & Power de Total

 

schema_masshylia_fr

 

Chiffres clés

  • 5 tonnes d’hydrogène vert en moyenne produit par jour par un électrolyseur de 40 MW.
  • + de 100 MWc de capacité globale pour les fermes solaires alimentant le site.
  • 15 000 tonnes d’émissions de CO2 évitées par an soit la consommation annuelle de CO2 de 1 875 Français.

 

Fin 2024 : mise en service envisagée du site.

 

En savoir plus

Communiqué de presse

 

* Sous réserve de l’obtention des supports financiers et des autorisations des autorités de concurrence compétentes.