IMPACT POSITIF

Energy Assistance France : donner accès à l'énergie aux populations fragiles

Par ENGIE - 29 octobre 2020 - 14:23

Depuis 2005, les bénévoles de l'association Energy Assistance France œuvrent jour après jour pour rendre accessible l'énergie aux populations les plus isolées. À l'occasion de la sortie de son rapport annuel 2019, zoom sur une association qui illustre concrètement la raison d'être d'ENGIE, agir chaque jour pour un impact positif pour les personnes et la planète.

 

Composée de plus de deux cent cinquante bénévoles, collaborateurs actifs et retraités du groupe ENGIE, Energy Assistance France intervient autour de trois credo : l'éducation, la santé et l'appui aux activités locales afin d'aider les populations à gagner en autonomie. Électrification de centres de santé à Madagascar ou de bâtiments scolaires et communautaires au Sénégal, électrification d'écoles de brousse en Côte d'Ivoire, raccordement au réseau d'un centre de santé au Laos... telles ont été notamment les missions menées à bien en 2019 par les bénévoles, techniciens ENGIE mais aussi collaborateurs venus d'autres métiers du Groupe. Et c'est loin d'être fini ! L'association a continué d'avancer en 2020, malgré le contexte actuel, et compte de multiples projets dans ses cartons pour 2021, comme nous l’explique Borhane Mzita, Responsable opérationnel et Administrateur d'Energy Assistance France.

    3 questions à Borhane Mzita, manager opérationnel d'Energy Assistance France

     

    Comment résumer l'année 2019 pour Energy Assistance France ?

    Borhane Mzita : Au-delà des 23 projets réalisés dans cinq pays évoqués dans notre rapport annuel, je note avec satisfaction que jamais autant de femmes ne s'étaient impliquées ! Elles représentent en effet près d'un tiers des bénévoles mobilisés et nous espérons atteindre la parité prochainement, preuve que les préjugés sur des métiers a priori réservés aux hommes reculent. Autre spécificité de 2019, une intégration accrue de volontaires ENGIE locaux, véritables facilitateurs qui aident à faire avancer les projets.

     

    Comment s'est déroulée 2020, avec la pandémie ?

    B. M. : Nous avons réussi à électrifier une école et un centre de santé au Sénégal juste avant le confinement et avons pu faire don d’un millier de lunettes de protection à l'hôpital des Armées Bégin, mais globalement, les missions sont suspendues. Cela ne nous empêche pas d'avancer sur les études techniques, les chiffrages et la formation de nos bénévoles. Cependant, en septembre dernier, après la terrible explosion à Beyrouth, nous avons mené avec le soutien de la Fondation ENGIE, une mission d'évaluation. Cela nous a permis d'initier trois projets concrets aidant une population en grande difficulté : l'installation d'éclairage public solaire, à Noël prochain, dans un quartier proche du port, et la mise en place l'année prochaine d'installations photovoltaïques dans le service pédiatrie de l'hôpital et dans une école. Enfin, courant novembre, et en prenant évidemment toutes les précautions sanitaires, quatre volontaires vont en Casamance réaliser l'audit d'installations photovoltaïques dans le cadre d’un projet que nous menons en collaboration avec la Fondation Energies pour le Monde (Fondem).

     

    Et pour l'année à venir ?

    B. M. : Nous sommes dans les starting blocks pour les nombreux projets qui s'enchaîneront dès que les conditions nous le permettront ! L'un d'entre eux me tient particulièrement à cœur : l'électrification d'une école et d'un centre de santé de brousse, au Sénégal, auxquels participeront une trentaine de lycéens, français, sénégalais et tunisiens.

     

     

    Energy Assistance France en chiffres :

    • Création en 2005
    • Plus de 250 bénévoles, collaborateurs actifs et retraités d'ENGIE
    • 23 projets menés dans 5 pays en 2019, pour 106 301 bénéficiaires
    • 147 projets réalisés dans 37 pays, plus d'1,5 million de personnes aidées depuis sa création.

    Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.