RECHERCHE ET INNOVATION

ENGIE New Ventures aux côtés de ses start-ups partenaires

Par ENGIE - 29 mai 2020 - 14:00

ENGIE New Ventures, la filiale d’investissement capital-risque d’ENGIE, a réalisé récemment son 25e investissement direct depuis sa création en 2014, dans la startup H2SITE spécialisée dans la production décentralisée d’hydrogène de haute pureté. Conscient de l’impact de la crise actuelle du COVID-19 sur ses jeunes pousses, le fonds d’ENGIE poursuit ses engagements pour accompagner du mieux  possible les startups de son portefeuille. Comment continue-t-il à soutenir ses start-up partenaires ? Nigel Purcell, son Directeur des investissements, détaille les mesures mises en place.  

 

Quels sont les effets de la crise actuelle du COVID-19 sur vos start-ups ? 

Il est important de prendre en compte le fait que la relation d’ENGIE New Ventures avec ses start-ups est un investissement à long terme. Tout au long de la période d’investissement, un investisseur en capital-risque doit être prêt à faire face à toutes sortes d'événements imprévus. De notre point de vue, le COVID-19  est simplement l'un des événements à surmonter dans le cycle de vie de chacune de nos start-ups de notre portefeuille. Nos relations avec les start-ups se divisent en trois catégories : 

 

  • celles qui font déjà partie de notre portefeuille, 
  • celles où l'investissement est actuellement envisagé, 
  • et les nouveaux partenaires potentiels. 

 

Les effets du COVID-19 sont différents dans chaque cas.

 


« Pendant cette période, ENGIE New Ventures a voulu soutenir ses start-ups autant que possible » Johann BOUKHORS, Directeur Général d’ENGIE New Ventures

 

Commençons par les sociétés déjà en portefeuille

ENGIE New Ventures est un fonds d'investissement permanent avec une stratégie à long terme. Cela signifie que nous disposons toujours d'une réserve où puiser, contrairement à d'autres fonds qui peuvent se trouver à différentes étapes de leur cycle d'investissement. Notre Directeur Général, Johann BOUKHOR a souhaité que « pendant cette période, ENGIE New Ventures soutienne  ses start-ups autant que possible. Les start-ups de notre portefeuille savent que si elles ont un besoin urgent de fonds - suite à un événement choc comme le COVID-19 qui perturbe leur trésorerie - elles peuvent faire appel à nous. ». Grâce à notre structure de gouvernance, ENGIE New Ventures peut répondre rapidement, en dehors même des réunions mensuelles du Comité d'Investissement.

 

Que se passe-t-il pour les start-ups pour lesquelles l’investissement est à l’étude ? 

Pour ces start-ups, l'activité quotidienne continue. ENGIE New Ventures travaille comme à l'ordinaire, mais la situation diffère selon la start-up, l'étape atteinte et notre relation. Par exemple, pour un termsheet1 soumis avant la crise, nous respecterons cet engagement et suivrons la procédure normale de clôture. Si la start-up se trouve à une étape précédente, on peut s'attendre à un retard : d'un point de vue pratique, le Due Diligence2  requis pour un investissement pose problème s’il faut le réaliser sur une plateforme de visioconférence Dans cette situation, nous jonglons avec les éléments du processus d'investissement, faisant ce qui est possible sur le moment et laissant le reste pour plus tard. C’est pourquoi le temps nécessaire pour conclure de nouveaux investissements risque de s'allonger.   

 

Enfin, qu’en est-il pour le repérage des start-ups ? 

Pour les partenaires potentiels, le repérage se poursuit avec des prises de contacts  téléphoniques ou par visio-conférences. Dans des circonstances normales, nous nous rencontrons lors d'événements comme les Cleantech Summits, mais ceux-ci se déroulent en ligne à l'heure actuelle. D'autres types de contacts se poursuivent, initiés par les start-ups elles-mêmes ou suite à la recommandation de la part d'autres investisseurs ou de personnes chez ENGIE. Néanmoins, la principale difficulté réside dans le fait de s’engager en profondeur avec la start-up, car cela implique habituellement que nous passions quelques jours avec elle pour découvrir son expertise. Durant la crise du covid-19, c'était impossible. 

 

En résumé, les investissements dans les entreprises de notre portefeuille sont en augmentation, en raison de la situation actuelle mais le process est plus lent pour les start-ups en cours d'évaluation, et le repérage de start-up prometteuses 

 

Pensez-vous que cette crise va changer le paysage du capital-risque ?

Le COVID-19 est un choc mondial qui, au plan commercial, se répercutera de différentes manières sur diverses industries. Dans la perspective des investissements cleantech, certaines tendances sont susceptibles de s'accélérer, comme l'acceptation des outils numériques dans l'industrie. Le télétravail a connu un énorme coup de pouce ces dernières semaines. A long terme, cela pourrait également représenter une occasion pour l'intégration de technologies telles que la vidéo, l'IA, la connectivité, l'automatisation dans l'industrie. 

 

L'impact du COVID-19 montrera que l'agenda vert et la transition énergétique sont devenus plus résilients par rapport aux précédentes crises économiques que nous avons connus. Aujourd’hui, le changement climatique est  considéré par beaucoup comme le nouveau défi mondial. A ce titre, on ne constate pas un désengagement des investisseurs dans les start-ups contribuant à ce changement. Conscients de l'importance de ces écosystèmes innovants (tous secteurs confondus), les Etats européens mettent actuellement en place des programmes de soutien aux start-up, La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, par exemple, ont agi rapidement. A long terme, tout cela pourrait bien conduire à une compétitivité accrue des entreprises européennes.

 

Un dernier mot pour résumer ?

Il est important de garder le sens de la perspective. Cette pandémie est un choc mondial dont les conséquences nous accompagneront encore longtemps. Pour les investisseurs, elle s’inscrit dans une relation de long terme et constitue un événement parmi d'autres, partie intégrante de tout processus de gestion à long terme des capitaux. Depuis la création du fonds d’investissement en 2014, plusieurs centaines de start-up dont les projets font écho à la dynamique d’innovation du Groupe ENGIE ont été examinées chaque année.

 

Voir l'interview de Johann Boukhors, Directeur Général d'ENGIE News Ventures dans l'émission Tech&Co sur BFM Business le 28 Mai 2020 sur le site d'ENGIE New Venture

 

Qu’est-ce qu’est ENGIE New Ventures ? 

Il s’agit du fonds d’investissement corporate d’ENGIE qui investit dans des start-ups disruptives pour acquérir des options stratégiques au service de la stratégie neutre en carbone d’ENGIE. Doté de 180 millions d’euros, il a été fondé en 2014, avec des bureaux à Paris, San Francisco, Singapour, Santiago, Mexico et Tel Aviv. À ce jour, ENGIE New Ventures a déployé plus de 120 M€ dans 25 investissements à travers le monde, en particulier en Europe, Amérique du Nord, Israël et Asie.

 

1 Termsheet : VF: document synthétique énonçant les termes de base et les conditions dans lesquelles un investissement sera effectué. 

2 La due diligence ou diligence raisonnable est l'ensemble des vérifications qu'un éventuel acquéreur ou investisseur va réaliser avant une transaction, afin de se faire une idée précise de la situation d'une entreprise.  
 

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.