SPONSORING ET PARTENARIATS

Présentation du Team ENGIE

Marie RIOU – Billy BESSON

Paragraph content
over-the-years-image

Nacra 17 Voile Catamaran Mixte - Ambassadeurs ENGIE respectivement à Brest et à La Rochelle

Marie RIOU et Billy BESSON, respectivement âgés de 38 et 39 ans et originaires de Plougastel (Bretagne) et de Papeete (Tahiti), naviguent ensemble sur le Nacra 17 depuis 2013.

Billy BESSON, membre du Yacht Club de La Grande Motte, a sollicité Marie RIOU, forte d’une 6ème  place aux Jeux olympiques de 2012 à Londres, pour lui proposer de former un équipage dans la perspective des Jeux de Rio de 2016. Ce fut un franc succès depuis avec 4 titres de champions du monde gagnés ensemble entre 2013 et 2016. Le duo tricolore remportera le titre du Marin de l’Année 2015 après avoir été nominé à deux reprises, en 2013 et 2014. 

 

En 2016, Marie RIOU et Billy BESSON, favoris pour le titre en Nacra 17 aux JO de Rio, ne se classeront que 6ème ; Billy étant fortement handicapé par des problèmes de dos pendant toute la compétition.

 

Après les JO de Rio, ils ont, chacun de leur côté, continué à naviguer sur d’autres types de bateau hors du périmètre olympique. En 2018, Marie RIOU, membre du club Voiles du Ponant 29, remporte le titre de meilleure navigatrice du monde suite à sa victoire en équipage sur la Volvo Ocean Race sur Dongfeng. 

 

Le tandem de choc navigue en permanence sur toutes les compétitions, championnats du monde et d’Europe, représentant notamment la France sur le nouveau circuit international Sail GP à bord du Team France.

 

En décembre 2019, le duo français avait rendez-vous à Auckland (Nouvelle-Zélande) pour le Championnat du monde de Nacra 17, compétition déterminante pour la qualification aux JO de Tokyo en 2020. Malheureusement, ils n’ont pas réussi à faire mieux que la 15ème place au classement général.

 

Où en étaient Marie RIOU et Billy BESSON avant le report de Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ? 

La qualification pour les Jeux de Tokyo s’est principalement jouée à l’occasion du Championnat du monde de Nacra 17 à Auckland en décembre 2019. Notre binôme Marie RIOU/Billy BESSON y termine à la 15ème au classement général, derrière l’autre duo français en compétition Manon AUDINET/Quentin DELAPIERRE, qui a pris la 10ème place. C’est ce dernier duo qui a été choisi par la Fédération Française de Voile pour représenter la France en Nacra 17.  

 

Palmarès 
 Marie RIOUBilly BESSON
2019   
2018 Marie RIOU vainqueur de la Volvo Ocean Race (course autour du monde avec escale en équipage) 
20166ème des Jeux olympiques de Rio
2013 à 20164 fois Champions du monde sur NACRA 17
2008 Champion du monde sur Dart 18, 2ème championnat d’Europe sur Tornado
1999 Championne d’Europe et du monde sur 420.Champion du monde JEUNES (barreur) Afrique du Sud « ISAF »

 

Pierre LE COQ

Paragraph content
over-the-years-image

Planche à voile RS:X - Ambassadeur ENGIE à Saint-Brieuc

Pierre LE COQ, 31 ans, fait partie du club de Saint-Brieuc d’où il est originaire. Il est membre du Pôle France de Brest et de l'équipe de France olympique. Le breton s’est qualifié pour l’unique place en RS:X pour les Jeux olympiques de Rio en 2016 notamment grâce à son titre de champion du monde en RS:X obtenu à Oman fin 2015. Sa première participation à des Jeux olympiques fut un succès puisqu’il remporta la médaille de bronze.

ENGIE accompagnait déjà Pierre LE COQ lors des JO 2016 dans le cadre du premier Pacte de Performance 2015/2016.

 

Pierre LE COQ a une double casquette : athlète de haut niveau, médaillé de bronze aux Jeux de Rio en 2016, mais aussi chirurgien-dentiste, avec un diplôme qu’il a obtenu pendant sa préparation olympique et lui assurant déjà sa future reconversion professionnelle. 

 

Après une trêve sportive à la suite des JO de Rio en 2016, il a repris l’entraînement en 2018 pour repartir à la conquête du Graal olympique. Sa médaille de bronze obtenue lors de la première étape de la Coupe du monde RS:X 2019 de Miami est très encourageante. 

 

Pour finir l’année 2019 et continuer sur sa lancée, le véliplanchiste du Team ENGIE remporte le championnat de France Elite de RS:X. 

 

Dernière grosse compétition avant la sélection pour les JO de Tokyo en 2020, le Championnat du monde RS:X 2020 en Australie sur le plan d’eau de Sorrente. Après un très bon début de compétition, l’athlète soutenu par le Groupe se fait rattraper et termine à la 6ème place.

 

Où en était Pierre LE COQ avant le report de Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ? 

La qualification pour Tokyo se jouait principalement à l’occasion du Championnat du monde RS:X qui s’est déroulé du 25 au 29 février 2020 en Australie. Malgré sa régularité depuis 2 ans, son expérience et cette excellente 6ème place aux derniers championnats du monde, la Fédération Française de Voile a choisi Thomas Goyard (3ème) pour être l’unique représentant de la France en RS:X masculin.

 

Palmarès 
2020  6ème au Championnat du monde RS:X
2019  3ème au Championnat du monde RS:X
2018  Vainqueur à la Coupe du monde Hyères (France)
2017 2ème coupe du monde World Sailing Miami
2016 Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rio
2015

Champion du monde – Oman
Vainqueur manche de coupe du monde - Hyères (France)


 

Pauline ADO

Paragraph content
over-the-years-image

Surf - Ambassadrice ENGIE à Biarritz/Anglet

Pauline ADO, 29 ans, fait partie du Anglet Surf Club et est membre du Pôle-France. Elle débute le surf à l’âge de 8 ans sur les vagues d’Hendaye et la compétition à 10 ans.  À 13 ans, elle intègre les équipes de France jeunes.

Championne du monde Junior à deux reprises (2006 et 2009), Pauline ADO rejoint le cercle très fermé du Championship Tour WSL en 2015, compétition regroupant les meilleures surfeuses du monde. Elle y termine 9ème pour sa première année de participation. Mais c’est en 2017 que la basque ajoute deux grandes lignes à son palmarès en gagnant 2 titres de championne du monde. Un titre par équipe et un titre individuel lors des ISA World Surfing Tour de Biarritz. Le tout, dans sa région natale et devant ses proches. 

 

Pauline ADO est aussi un des piliers du surf féminin en France. Elle est en équipe de France depuis ses débuts et également élue au comité directeur de la Fédération Française de Surf. 

 

Les compétitions s’enchaînent aux quatre coins de la planète sur le circuit « World Qualifying Series ». La saison 2019 de la surfeuse du Team ENGIE est ponctuée par deux victoires consécutives en Europe, à Caparica et à Zarautz. 

 

En 2020, la course à la qualification se poursuit et commence bien pour Pauline ADO avec une victoire au Cabreiroá Pro Las Americas à Tenerife (Espagne) et une belle 3ème place à Newcastle lors de sa tournée australienne

 

Où en était Pauline ADO avant le report de Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ? 

La qualification pour Tokyo était encore possible pour Pauline, en obtenant l’une des deux places qualificatives. Cela devait se jouer à l’occasion des compétions du WSL Monde qui auraient dû se dérouler au cours du premier semestre 2020. 

 

Palmarès 
2020 Victoire au Cabreiroá Pro Las Americas à Tenerife (QS 1500)
2019 Victoire au Cabreiroá Pro à Zarautz (QS 1500)
2018 7ème ISA World Surfing Games
2017Champion du monde des Nations / Championne du monde ISA
2013N°9 mondiale WSL
2009Championne du monde Junior

 

Cassandre BEAUGRAND

Paragraph content
over-the-years-image

Triathlon (3 disciplines : natation, course à pied, cyclisme) - Ambassadrice ENGIE à Poissy

Cassandre BEAUGRAND, 22 ans, fait partie des clubs POISSY Triathlon et AS Monaco Athlétisme et est membre du pôle France. Elle a participé à ses premiers Jeux olympiques à Rio en 2016, à tout juste 19 ans.

Entre 2014 et 2017, Cassandre gagne de nombreux titres de championne de France en triathlon courte distance dans toutes les catégories d’âge. Au niveau international, Cassandre devient vice-championne du monde junior (2014) et remporte le titre de championne d’Europe juniors (2016). Elle sera également vice-championne du monde de triathlon en relais mixte (deux femmes-deux hommes).

 

En 2018, Cassandre BEAUGRAND poursuit son ascension internationale et remporte trois titres avec l'équipe de France : championnats du monde, d’Europe et de France. Elle deviendra la première française à gagner une étape de la Coupe du monde World Triathlon Series (WTS) à Hambourg.

 

En février 2019, à Singapour, Cassandre BEAUGRAND confirme son énorme potentiel en remportant la dernière manche (enduro) lors de la finale de la Super League qui regroupe les meilleures triathlètes du monde. Elle consolide ainsi un peu plus son statut de future star du triathlon mondial.

 

En septembre 2019, Cassandre enchaîne et décroche deux médailles d’or lors des Championnats de France 2019. La triathlète du Team ENGIE s’est imposée en individuelle et en relais mixte avec son club de Poissy.

 

La reprise de sa saison 2020 est bouleversée par une blessure au pied qui ne lui permet pas de faire de compétitions.

 

Où en était Cassandre BEAUGRAND avant le report de Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ? 

Rien n’était encore officiel mais la qualification de Cassandre pour Tokyo semblait très probable pour l’une des deux places féminines dans l’équipe de France (2 femmes, 2 hommes), au regard des performances de la championne de Poissy en 2019.

 

Palmarès 
2020  
2019 Victoire à Singapour en Super League Series 
2018Victoire à Hambourg en WTS (World Triathlon Series) 
Médaille d’or aux championnats du monde en relais mixte par équipe (Allemagne)
Médaille d’or aux championnats d’Europe en relais mixte par équipe (Grande-Bretagne)
Médaille de bronze aux championnats d’Europe individuel (Grande-Bretagne) 
2016Médaille d’or aux championnats d’Europe Juniors (Portugal)

 

Élodie CLOUVEL

Paragraph content
over-the-years-image

Pentathlon moderne (5 disciplines : escrime, natation, course à pied, tir au pistolet, équitation) - Ambassadrice ENGIE à Saint-Etienne

Élodie CLOUVEL, 31 ans, membre du club de Perpignan La Catalane, a participé à ses premiers Jeux olympiques à Londres en 2012.

Élodie commence d'abord une carrière de nageuse : membre du pôle France de Font-Romeu-Odeillo-Via, elle est ensuite entraînée par Philippe Lucas à Canet-en-Roussillon. En 2008, lors des Championnats de France de natation, elle échoue de peu pour se qualifier pour les Jeux de Pékin de 2008.

 

Élodie CLOUVEL décide alors de se reconvertir dans le pentathlon moderne et rejoint l'INSEP en septembre 2008. En 2010, elle obtient la médaille de bronze du Championnat de France, du Championnat du monde juniors et du Championnat d'Europe par équipes. L'année suivante, elle devient championne de France de pentathlon moderne et finit troisième de l'épreuve finale de la Coupe du monde disputée à Londres.

 

Le 17 mars 2012, elle remporte la Coupe du monde à Rio et se qualifie pour les Jeux de Londres.

 

Qualifiée aux Jeux olympiques de Rio de 2016, elle remporte l’argent, première médaille olympique individuelle pour la France en pentathlon moderne.

 

Après sa médaille olympique, la reprise de la compétition est un peu difficile, avec des résultats très loins des attentes de l’athlète du Team ENGIE.

 

Mais à force de travail et de caractère, Elodie progresse année après année, avec comme objectif final une médaille d’or à Tokyo en 2020.

 

Où en était Elodie CLOUVEL avant le report de Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ?

Bien partie pour intégrer la délégation française pour l’année 2020, Elodie, attristée par le report, ne se décourage pas et maintient le cap vers Tokyo pour 2021.

 

Palmarès 
20203ème du Meeting Indoor à Budapest (Hongrie)
20196ème Championnats du monde de pentathlon moderne à Budapest (Hongrie)
201813ème Championnats du monde individuel femmes Mexico (Mexique)
201726ème Championnats de monde Individuel femmes Le Caire (Egypte)
2016Vice-championne olympique des Jeux de Rio
Vice-championne du monde Moscou (Russie)
2015Vice-championne d’Europe à Bath (Grande-Bretagne)
2012Première participation aux Jeux olympiques de Londres (31ème place)

 

Madeleine MALONGA

Paragraph content
over-the-years-image

Judo - Ambassadrice ENGIE à Chambly

Madeleine MALONGA, 26 ans, membre du club de l’Etoile Sportive Blanc Mesnil Judo, membre de l’INSEP et de l’équipe de France de judo, n’a jamais participé aux Jeux olympiques.

Engagée dans la catégorie des moins de 78 kg, elle commence le judo au club de FJEP- Chambly avant de poursuivre sa carrière au Judo Amiens Métropole Picardie.

 

En 2010, perçue comme un futur grand espoir du judo français, elle rejoint l’INSEP afin de continuer sa progression puis rejoint le Levallois Sporting Club en 2013. Elle devient championne de France des moins de 78 kg en 2014. La judokate française continue de monter en puissance en remportant deux grands SLAM en 2015, à Samsun et à Bakou. Madeleine obtient également la médaille d’or par équipe aux championnats d’Europe avec l’équipe de France. En parallèle de sa carrière sportive, la picarde intègre l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) à l’Hôpital National de St Maurice afin de suivre des cours pour devenir infirmière.

 

En 2017, elle engrange de l’expérience pour performer au plus haut niveau international en participant au Master de St Pétersbourg où elle termine deuxième. Elle atteint ensuite le toit de l’Europe en devenant Championne d’Europe à Tel Aviv en 2018.

 

La saison 2019 commence bien pour Madeleine MALONGA avec une première victoire au Grand Slam de Paris. La judokate du Team ENGIE atteint son meilleur niveau au mois d’août en devenant Championne du monde à Tokyo, un an avant les JO 2020.

 

La judokate soutenue par le Groupe poursuit son travail et démarre 2020 à l’identique de 2019, avec une victoire au Grand Slam de Paris.

 

Où en était Madeleine MALONGA avant le report de Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ? 

Championne du monde en titre et en pleine confiance, Madeleine allait sans aucun doute combattre sur les tatamis japonais pour les JO de Tokyo de 2020. Ce n’est que partie remise.

 

Palmarès
2020Victorieuse du Grand Slam de Paris
2019Championne du monde à Tokyo (Japon)
Victorieuse du Grand Slam de Paris
2018Championne d’Europe à Tel-Aviv (Israël)
Victorieuse du Grand Prix de Zagreb (Croatie)
2017Championne d’Europe à Malaga (Espagne)
Championne de France à St-Quentin-en-Yvelines
2016Victorieuse du Grand Prix de Samson (Turquie)

Luka MKHEIDZE

Paragraph content
over-the-years-image

Judo - Ambassadeur ENGIE au Havre

Luka MKHEIDZE, 24 ans, membre du club de Sucy Judo ainsi que de l’INSEP depuis 2017 et de l’équipe de France de Judo, n’a jamais participé aux Jeux olympiques. Luka combat dans la catégorie des moins de 60 kg.

Avant d’en arriver là, Luka a dû quitter son pays natal, la Géorgie, à 13 ans, après la guerre avec la Russie. Il est arrivé en France, dans le Val-de-Marne, le 10 mars 2010 à l’aide d’un passeur. Sa famille et lui ont été ensuite envoyés dans un foyer avec d’autres réfugiés au Havre. Doué, et motivé, il a intégré le club de judo havrais et a ainsi bénéficié de l’intervention du Premier ministre Edouard Philippe, lorsqu’il était maire du Havre, pour obtenir la nationalité française en 2015.

 

Avec un grand potentiel, la carrière sportive de Luka a pu démarrer. Après le Pôle Espoir de Rouen, le judoka arrive à Sucy en 2016 et intègre l’INSEP un an plus tard.

 

Depuis 2017, Luka enchaîne les grands rendez-vous internationaux, continentaux et nationaux. En 2017, il finit 2ème de la Coupe d'Europe de Malaga et de Dubrovnik, et devient champion de France Junior. En 2018, il remporte l’Open de Madrid et se classe 2ème à Cancun et à Minsk, avant de devenir également Champion de France par équipe 2018 avec Sucy.

 

Où en était Luka MKHEIDZE avant le report de Jeux olympiques de Tokyo en 2020 ?

Au coude à coude avec un compatriote pour l’unique place en moins de 60 kg, la qualification pour Tokyo était encore envisageable. De bons résultats en 2020 étaient impératifs. Avec ce report, les cartes sont redistribuées et Luka aura à cœur de se qualifier. 

 

Palmarès 
2020 
20192ème European Club Championships par équipe    
3ème European Open Seniors individuel - Luxembourg
7ème Championnats d'Europe Seniors - Minsk (Biélorussie)
20182ème place au Grand Prix de Cancún (Mexique)
2ème place au Continental Open de Minsk (Biélorussie)
3ème place au Continental Open de Sofia (Bulgarie)
20172ème place Coupe d’Europe Malaga (Espagne) et Dubrovnik (Croatie)
3ème Continental Open de Casablanca (Maroc)