SPONSORING ET PARTENARIATS

Présentation du Team ENGIE

Pierre LE COQ

Paragraph content
over-the-years-image

Planche à voile RS:X et IFoil - Ambassadeur ENGIE à Saint-Brieuc

Pierre Le Coq, 32 ans, est ambassadeur du groupe à Saint-Brieuc et fait partie du Team ENGIE via le Pacte de Performance depuis 2016. Il est membre du Pôle France de Brest et de l'équipe de France olympique. Le breton s’est qualifié pour l’unique place en RS:X pour Rio en 2016 notamment grâce à son titre de Champion du monde en RS:X obtenu à Oman fin 2015. Sa première participation olympique est un succès puisqu’il remporta la médaille de bronze.

Pierre Le Coq a une double casquette : athlète de haut niveau, médaillé de bronze à Rio en 2016, mais aussi chirurgien-dentiste, avec un diplôme qu’il a obtenu pendant sa préparation olympique, lui assurant déjà sa future reconversion professionnelle. 

 

Après une trêve sportive à la suite de Rio en 2016, il a repris l’entraînement en 2018 pour repartir à la conquête du Graal olympique. Sa médaille de bronze obtenue lors de la première étape de la Coupe du monde 2019 de Miami ainsi que sa médaille d’or sur le Championnat de France Elite sont très encourageantes. Malheureusement, sa 6e place lors du Championnat du monde 2020 en Australie (2e français) ne lui permet pas de remporter l’unique place masculine pour représenter la France aux Jeux de Tokyo. Le champion du Team ENGIE se fixe donc un nouvel objectif pour les Jeux de Paris en 2024 en se tournant vers le nouveau format retenu ; l’IFoil, une version évolutive de la planche RS :X.

 

Palmarès 
20217ème au Championnat du monde RS :X
13ème au Championnat du monde iQfoil
2020  6ème au Championnat du monde RS:X
2019  3ème au Championnat du monde RS:X
2018  Vainqueur à la Coupe du monde Hyères (France)
2017 2ème coupe du monde World Sailing Miami
2016 Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rio
2015

Champion du monde – Oman
Vainqueur manche de coupe du monde - Hyères (France)


 

Pauline ADO

Paragraph content
over-the-years-image

Surf - Ambassadrice ENGIE à Biarritz/Anglet

Pauline Ado, 30 ans, membre du Anglet Surf Club, est un des piliers du surf féminin en France. Elle débute le surf à l’âge de 8 ans sur les vagues d’Hendaye et la compétition à 10 ans.  À 13 ans, elle intègre les équipes de France jeunes.

Championne du monde Junior à deux reprises (2006 et 2008), Pauline Ado rejoint le cercle très fermé du Championship Tour WSL en 2011, compétition regroupant les meilleures surfeuses du monde. Elle y termine 9ème pour sa première année de participation. Mais c’est en 2017 que la basque ajoute deux grandes lignes à son palmarès en gagnant 2 titres de Championne du monde. Un titre par équipe et un titre individuel lors des ISA World Surfing Games de Biarritz. Le tout, dans sa région natale et devant ses proches. 

 

Les compétitions s’enchaînent aux quatre coins de la planète sur le circuit « World Qualifying Series ». La saison 2019 de la surfeuse du Team ENGIE est ponctuée par deux victoires consécutives en Europe, à Caparica et à Zarautz. 

 

En 2020, la course à la qualification se poursuit et commence bien pour Pauline Ado avec une victoire au Cabreiroá Pro Las Americas à Tenerife (Espagne) et une belle 3ème place à Newcastle lors de sa tournée australienne

 

Après sa qualification aux Jeux Olympiques suite aux Championnats du Monde 2021 au Salvador, Pauline a donc pris part à la première apparition du surf comme discipline olympique.

Après une belle qualification au 2ème tour, Pauline a dû passer par les repêchages pour une qualification au tableau final. Malheureusement, dans des conditions difficiles, vent violent et latéral, le spectacle n’était pas au rendez-vous pour la matinée des 8ème de finale. Malgré une belle combativité, Pauline n’a pas réalisé l’exploit contre la numéro 3 mondiale, l'Australienne Sally Fitzgibbons.

Même si elle rêvait de mieux, cette première expérience des Jeux fut riche d’enseignements positifs et de nouvelles motivations pour la surfeuse du Team ENGIE, avec Paris en ligne de mire en 2024.

 

Engagée dans la protection des océans, Pauline devient ambassadrice Surf Rider afin de défendre les sites naturels chers à son cœur. Suite aux incendies dans les forêts près d'Anglet en 2021, Pauline n’a pas hésité à mobiliser sa communauté et son rôle d’ambassadrice en local pour aider l’association Ajudam Pignada à récolter des fonds pour financer la reforestation.

Depuis 2009, Pauline est aussi marraine de l’association Handi Surf, son objectif est de transmettre sa passion et d’assurer l’accessibilité de la pratique du surf à toutes les personnes en situation de handicap. 

 

Palmarès 
2021Participation à la première apparition du surf comme discipline olympique
6ème aux Championnats du Monde ISA au Salvador et Championne du Monde par équipe
2020 3ème du Surfest Newcastle / 2ème  Victoire au Cabreiroá Pro Las Americas à Tenerife (QS 1500)
2019 Victoire au Cabreiroá Pro à Zarautz (QS 1500)
2018 7ème ISA World Surfing Games
2017Champion du monde des Nations / Championne du monde ISA
2013N°9 mondiale WSL
2009Championne du monde Junior

 

" Découvrez sa journée d'entrainement type ! "

Cassandre BEAUGRAND

Paragraph content
over-the-years-image

Triathlon (3 disciplines : natation, course à pied, cyclisme) - Ambassadrice ENGIE à Poissy

Cassandre BEAUGRAND, 24 ans, fait partie des clubs POISSY Triathlon et AS Monaco Athlétisme et est membre du pôle France. Elle a participé à ses premiers Jeux olympiques à Rio en 2016, à tout juste 19 ans.

Entre 2014 et 2017, Cassandre gagne de nombreux titres de championne de France en triathlon courte distance dans toutes les catégories d’âge. Au niveau international, Cassandre devient vice-championne du monde junior (2014) et remporte le titre de championne d’Europe juniors (2016). Elle sera également vice-championne du monde de triathlon en relais mixte (deux femmes-deux hommes).

 

En 2018, Cassandre BEAUGRAND poursuit son ascension internationale et remporte trois titres avec l'équipe de France : championnats du monde, d’Europe et de France. Elle deviendra la première française à gagner une étape de la Coupe du monde World Triathlon Series (WTS) à Hambourg.

 

En février 2019, à Singapour, Cassandre BEAUGRAND confirme son énorme potentiel en remportant la dernière manche (enduro) lors de la finale de la Super League qui regroupe les meilleures triathlètes du monde. Elle consolide ainsi un peu plus son statut de future star du triathlon mondial.

 

En septembre 2019, Cassandre enchaîne et décroche deux médailles d’or lors des Championnats de France 2019. La triathlète du Team ENGIE s’est imposée en individuelle et en relais mixte avec son club de Poissy.

 

La reprise de sa saison 2020 est bouleversée par une blessure au pied qui ne lui permet pas de faire de compétitions. Le report en 2021 est finalement une véritable aubaine pour Cassandre.

 

L’année 2021 débute bien pour Cassandre. Après un retour victorieux lors de la première manche de la Coupe d’Europe de Melilla pour la première épreuve internationale de l’année, la championne du monde de relais mixte s’est hissée à la 10ème place lors de la 1ère étape de la World Triathlon Series (WTS) à Yokohama au Japon. Grace à ces belles performances, la triathlète du Team ENGIE s’est offerte de précieux points et son billet pour Tokyo ! 

Pour sa deuxième participation aux Jeux, Cassandre Beaugrand a manqué de chance durant sa course en individuel. La triathlète du Team ENGIE a été malheureusement contrainte à l’abandon après une crevaison au début de la partie cycliste. 

Malgré cette déception en individuel, Cassandre a su rebondir, avec l’équipe de France de triathlon, pour la première apparition olympique du relais mixte. Cette équipe composée de Léonie Périault, Cassandre Beaugrand, Dorian Coninx et Vincent Luis, a offert à la France sa 1ère médaille depuis l'arrivée du triathlon aux Jeux en 2000. Distancés après le premier relais, Cassandre Beaugrand et Vincent Luiz, les deux derniers relayeurs, ont su remonter le retard pour finir en 3ème position, derrière la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

L’athlète du Team ENGIE quitte donc Tokyo avec une médaille de bronze. 

 

Palmarès 
2021 Médaillé de Bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo, en relais mixte
10ème place à Yokohama en WTS (World Triathlon Series) 
2020 Championne du Monde de relais mixte, Hambourg (Septembre)
2019 Victoire à Singapour en Super League Series 
2018Victoire à Hambourg en WTS (World Triathlon Series) 
Médaille d’or aux championnats du monde en relais mixte par équipe (Allemagne)
Médaille d’or aux championnats d’Europe en relais mixte par équipe (Grande-Bretagne)
Médaille de bronze aux championnats d’Europe individuel (Grande-Bretagne) 
2016Médaille d’or aux championnats d’Europe Juniors (Portugal)

 

" Découvrez sa journée d'entrainement type ! "

Élodie CLOUVEL

Paragraph content
over-the-years-image

Pentathlon moderne (5 disciplines : escrime, natation, course à pied, tir au pistolet, équitation) - Ambassadrice ENGIE à Saint-Etienne

Élodie CLOUVEL, 32 ans, membre du club de Perpignan La Catalane, médaillée d’argent à Rio en 2016.

Élodie commence d'abord une carrière de nageuse : membre du pôle France de Font-Romeu-Odeillo-Via, elle est ensuite entraînée par Philippe Lucas à Canet-en-Roussillon. En 2008, lors des Championnats de France de natation, elle échoue de peu pour se qualifier pour les Jeux qui se déroulaient à Pékin en 2008.

 

Élodie CLOUVEL décide alors de se reconvertir dans le pentathlon moderne et rejoint l'INSEP en septembre 2008. En 2010, elle obtient la médaille de bronze du Championnat de France, du Championnat du monde juniors et du Championnat d'Europe par équipes. L'année suivante, elle devient championne de France de pentathlon moderne et finit troisième de l'épreuve finale de la Coupe du monde disputée à Londres.

 

En se tournant vers le Pentathlon Moderne, Elodie découvre un sport qui regroupe cinq compétences militaires. Elle intègre ainsi l’Armée des champions. Ses entraînements en équitation se déroulent essentiellement à la Garde Républicaine. Successivement brigadière-chef, puis sous-lieutenante, elle obtient le grade de lieutenante, montrant sa fidélité pour la Gendarmerie. C’est dans ce contexte qu’elle devient marraine de l’association Gendarmes de Cœur qui œuvre au quotidien pour venir en aide aux militaires de la gendarmerie touchés par la maladie, le handicap ou un décès.

 

Le 17 mars 2012, elle remporte la Coupe du monde à Rio et se qualifie pour les Jeux de Londres.

 

Qualifiée à Rio en 2016, elle remporte l’argent, première médaille olympique individuelle pour la France en pentathlon moderne.

 

Après sa médaille olympique, la reprise de la compétition est un peu difficile, avec des résultats très loin des attentes de l’athlète du Team ENGIE.

 

Mais à force de travail et de caractère, Elodie progresse année après année, avec comme objectif final une médaille d’or à Tokyo.

 

En 2021, l’athlète du Team ENGIE devient Vice-Championne du Monde au Caire (Egypte), une belle médaille d’argent qui lui permet de décrocher son billet pour Tokyo !

Malgré son expérience de Rio, Elodie Clouvel n’a pas réussi à faire mieux que la 6ème place à Tokyo. Après une première journée d’escrime compliquée à cause d’une gêne au talon, l’athlète du Team ENGIE n’est classée que 24e au début de sa deuxième journée. Grâce à son passé de nageuse professionnelle et son esprit de compétition, Elodie grappille des places au classement général après sa 3ème place sur le 200 m nage libre. Sur une bonne lancée, elle entame l’épreuve d’équitation plus sereinement. Avant le laser run, l’ambassadrice ENGIE à Saint-Etienne avait 25 secondes de handicap à combler. Malheureusement, tous les efforts d’Elodie n’ont pas suffi. Elle grappille tout de même deux places sur la dernière épreuve, et se classe finalement à la 6ème place du classement général, meilleure française.

Félicitations Elodie, quelle combativité malgré une blessure au pied ! 

 

Palmarès 
20216ème aux Jeux Olympiques
Vice-Championne du Monde au Caire (Egypte)
20203ème du Meeting Indoor à Budapest (Hongrie)
20196ème Championnats du monde de pentathlon moderne à Budapest (Hongrie)
201813ème Championnats du monde individuel femmes Mexico (Mexique)
201726ème Championnats de monde Individuel femmes Le Caire (Egypte)
2016Vice-championne olympique des Jeux de Rio
Vice-championne du monde Moscou (Russie)
2015Vice-championne d’Europe à Bath (Grande-Bretagne)
2012Première participation aux Jeux olympiques de Londres (31ème place)

 

Partez à la découverte d’une « Journée d’entrainement type » avec les membres du Team ENGIE !

On commence cette série avec Elodie Clouvel, vice-championne olympique en Pentathlon Moderne à Rio en 2016. L’athlète du Team ENGIE, vous présente sa journée type : entrainements, séances d’étirements, nutrition et le repos bien mérité... Plongez au cœur de la vie d’une sportive de haut niveau. Allez Elodie !

Madeleine MALONGA

Paragraph content
over-the-years-image

Judo - Ambassadrice ENGIE à Chambly

Madeleine Malonga, 27 ans, membre du club de l’Etoile Sportive Blanc Mesnil Judo, membre de l’INSEP et de l’équipe de France de judo, a participé à ses premiers Jeux Olympiques cet été.

Engagée dans la catégorie des moins de 78 kg, elle commence le judo au club de FJEP- Chambly avant de poursuivre sa carrière au Judo Amiens Métropole Picardie.

 

En 2010, perçue comme un futur grand espoir du judo français, elle rejoint l’INSEP afin de continuer sa progression puis rejoint le Levallois Sporting Club en 2013. Elle devient championne de France des moins de 78 kg en 2014. La judokate française continue de monter en puissance en remportant deux grands SLAM en 2015, à Samsun et à Bakou. Madeleine obtient également la médaille d’or par équipe aux championnats d’Europe avec l’équipe de France. En parallèle de sa carrière sportive, la picarde intègre l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) à l’Hôpital National de St Maurice afin de suivre des cours pour devenir infirmière puéricultrice. C’est dans ce cadre qu’elle intègre l’association Assistance Publique-Hôpitaux de Paris qui regroupe 39 hôpitaux et œuvre dans le cadre des recherches pour la santé et notamment pour combattre la crise du coronavirus. Madeleine Malonga en devient ambassadrice de par la personnalité et les valeurs qu’elle incarne en tant que sportive olympique. Bien qu’ayant mis fin à ses études pour poursuivre sa carrière sportive, elle reste ambassadrice de l’association qui lui tient à coeur et n’hésite pas à apporter son soutien sur ses réseaux sociaux pendant la crise sanitaire en faisant un appel aux dons auprès de sa communauté afin de soutenir le personnel soignant dans des conditions difficiles..

 

En 2017, elle engrange de l’expérience pour performer au plus haut niveau international en participant au Masters de St Pétersbourg où elle termine deuxième. Elle atteint ensuite le toit de l’Europe en devenant Championne d’Europe à Tel Aviv en 2018.

 

La saison 2019 commence bien pour Madeleine avec une première victoire au Grand Slam de Paris puis elle atteint son meilleur niveau au mois d’août en devenant Championne du monde à Tokyo.

 

La judokate soutenue par le Groupe poursuit son travail et démarre 2020 à l’identique de 2019, avec une victoire au Grand Slam de Paris.

 

Madeleine débute l’année 2021 en confirmant son statut de N.1 mondiale en -78 kg, en s'imposant en mai au Masters de Doha, le seul organisé à cause de la pandémie. Cette victoire lui permet d’obtenir son ticket pour Tokyo. 

En juin dernier, Madeleine n’a pu conserver son titre de championne du Monde remporté à Tokyo en 2019. La Française de 27 ans a été battue en finale. Cette médaille d’argent est une déception pour elle, qui espérait mieux avant cet été. C’est avec un esprit de revanche que Madeleine s’est rendue au Japon ! 

Malheureusement, Madeleine doit se contenter d'une médaille d'argent en individuel.

Après un 1er tour remporté facilement, la française a dû élever son niveau de jeu en ¼ finale contre Kaliema Antomarchi. Elle finit par l’emporter sur un bel ippon dans le golden score. En ½ finale, « Mado », très dominatrice n'a laissé aucune chance à son adversaire Hyunji Yoon en la poussant trois fois à la faute, s’offrant ainsi une place en finale. La Championne du monde 2019 n'a malheureusement rien pu faire en finale contre Shori Hamada, sa dauphine au classement mondial. En une minute à peine, Madeleine a été vaincue sur ippon par immobilisation. Une déception pour Madeleine, qu’il a fallu vite digérer pour préparer au mieux la compétition par équipe mixte deux jours plus tard.

Mission réussie. L’équipe de France de judo mixte, composée de Clarisse Agbégnénou, Sarah-Leonie Cysique, Margaux Pinot, Romane Dicko, Madeleine Malonga, Amandine Buchard, Kilian Le Blouch, Alexandre Iddir, Guillaume Chaine et Teddy Riner, a réalisé l’exploit en s’imposant sur ce nouveau format face au Japon, nation favorite. Madeleine Malonga remporte ainsi deux médailles à Tokyo, l’or par équipe et l’argent en individuel !  Très belle performance pour sa première participation.

 

Palmarès
2021Championne Olympique par équipe mixte
Vice-Championne Olympique
Victorieuse du Masters de Doha (Qatar)
Vice-Championne du Monde à Budapest
2020Victorieuse du Grand Slam de Paris / Championne d'Europe à Prague
2019Championne du monde à Tokyo (Japon)
Victorieuse du Grand Slam de Paris
2018Championne d’Europe à Tel-Aviv (Israël)
Victorieuse du Grand Prix de Zagreb (Croatie)
2017Championne d’Europe à Malaga (Espagne)
Championne de France à St-Quentin-en-Yvelines
2016Victorieuse du Grand Prix de Samson (Turquie)

Luka MKHEIDZE

Paragraph content
over-the-years-image

Judo - Ambassadeur ENGIE au Havre

Luka Mkheidze, 25 ans, membre du club de Sucy Judo ainsi que de l’INSEP depuis 2017 et de l’équipe de France de Judo, a participé à ses premiers Jeux Olympiques cet été à Tokyo dans la catégorie des moins de 60 kg.

Avant d’en arriver là, Luka a dû quitter son pays natal, la Géorgie, à 13 ans, après la guerre avec la Russie. Il est arrivé en France, dans le Val-de-Marne, le 10 mars 2010 à l’aide d’un passeur. Sa famille et lui ont été ensuite envoyés dans un foyer avec d’autres réfugiés au Havre. Doué, et motivé, il a intégré le club de judo havrais et a ainsi bénéficié de l’intervention du Premier ministre Edouard Philippe, lorsqu’il était maire du Havre, pour obtenir la nationalité française en 2015.

 

Avec un grand potentiel, la carrière sportive de Luka a pu démarrer. Après le Pôle Espoir de Rouen, le judoka arrive à Sucy en 2016 et intègre l’INSEP un an plus tard.

 

Depuis 2017, Luka enchaîne les grands rendez-vous internationaux, continentaux et nationaux. En 2017, il finit 2ème de la Coupe d'Europe de Malaga et de Dubrovnik, et devient Champion de France Junior. En 2018, il remporte l’Open de Madrid et se classe 2ème à Cancun et à Minsk, avant de devenir également Champion de France par équipe en 2018 avec Sucy.

 

Le début d’année 2021 fut couronné de succès pour Luka. En effet, après avoir remporté une belle médaille de bronze au Grand Slam de Tachkent, le judoka du Team ENGIE est devenu Vice-Champion d’Europe à Lisbonne. De belles performances qui lui ont permis de se démarquer et de décrocher sa qualification.

À Tokyo, Luka commence par une belle victoire pleine d’initiatives contre l'Espagnol Francisco Garrigos, face auquel il s'était incliné au mois d'avril en finale des Championnats d'Europe. Puis, il domine nettement l'Ukrainien Artem Lesiuk au tour suivant. En demi-finale, il s’incline malheureusement face au Taïwanais Yung Wei Yang, dans un combat extrêmement éprouvant, lors du golden score. Epuisé mais fort d’un mental d’acier développé depuis son plus jeune âge, Luka a su se remobiliser pour dominer une ½ heure plus tard le Coréen Kim Won-Jin lors du match pour la 3e place. Arrivé en France en 2010, après avoir fui la guerre en Géorgie, Luka a ému la France entière en remportant la première médaille de la délégation Française. Félicitations Luka !

 

Palmarès 
2021Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques
3ème au Grand Slam de Tachkent (Ouzbékistan)
2ème place aux Championnats d’Europe à Lisbonne (Portugal)
20203ème du Grand Chelem de Budapest
20192ème à l'European Club Championships par équipe    
3ème à l'European Open Seniors individuel - Luxembourg
7ème aux Championnats d'Europe Seniors - Minsk (Biélorussie)
20182ème place au Grand Prix de Cancún (Mexique)
2ème place au Continental Open de Minsk (Biélorussie)
3ème place au Continental Open de Sofia (Bulgarie)
1er à l’European de Madrid
20172ème place Coupe d’Europe Malaga (Espagne) et Dubrovnik (Croatie)
3ème à l’European Open de Bucarest 
2ème à l’African Open


 

Wilfried HAPPIO

Paragraph content
over-the-years-image

Athlétisme – Ambassadeur ENGIE à Lille Métropole

Wilfried Happio, âgé de 22 ans et originaire de Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine) est un athlète Français spécialiste du 400 mètres haies.

Grand espoir de l’Athlétisme Français, il termine à 2 reprises sur le podium des Championnats d’Europe Juniors en 2017 à Grosseto (Italie) : 1ère place au 400 mètres haies et 2ème place au 4x400m.

 

Ces succès lui ouvriront les portes à plusieurs victoires dans sa discipline favorite, le 400 mètres haies :

  • Champion de France Elite en 2019 (Saint-Etienne, France)
  • Champion d’Europe Espoirs 2019 (Gävle, Suède)
  • Participation aux Championnats du monde Doha 2019

 

En novembre 2019, il rejoint le club de Lille Métropole Athlétisme (LMA) et devient Champion de France Elite pour la première fois. L’athlète du Team ENGIE ne s’arrêtera pas sur cette victoire puisqu’il conservera son titre de Champion de France en 2020 puis en 2021 lors des Championnats de France d’Athlétisme à Angers (49). De belles performances qui lui ont permis de se démarquer et de décrocher son précieux sésame pour Tokyo.

Une consécration pour ce grand espoir de l’Athlétisme Français qui ne voulait pas attendre 2024 pour découvrir les Jeux.

Pour ses premiers Jeux Olympiques, Wilfried Happio se classe 5ème de sa série (49''39), ce qui lui ouvre les portes des ½ finales.

Malheureusement, la marche pour la finale était trop haute pour l’ambassadeur ENGIE de la métropole lilloise.

Une bonne expérience cependant pour Wilfried avant Paris.  Bravo à lui !

 

Palmarès 
2021Participation aux Jeux Olympiques
Champion de France
2020Champion de France / Vainqueur du Palio Citta Della Quercia
2019

Champion d'Europe U23
Champion de France

2017Champion d'Europe U20 

 

" Découvrez sa journée d'entrainement type ! "

 

Fabien Lamirault

Paragraph content
over-the-years-image

Tennis de table – Ambassadeur ENGIE à Marseille

Fabien Lamirault, âgé de 41 ans, marié et 3 enfants, est originaire de Nans-les-Pins (Var). C'est un joueur de para tennis de table Français. 

A l’âge de 17 ans, Fabien devient tétraplégique suite à un accident de la route. De nature sportive, il découvre le tennis de table lors de sa rééducation. Très naturellement, Fabien trouve rapidement sa voie dans ce sport : une fois sa rééducation terminée, il intègre le CSINI (Centre Sportif de l’Institution Nationale des Invalides de Paris) et rencontre son coach actuel, Fabrice Kosiak.

Il participera à sa première compétition internationale en Sicile en 2003. Quelques années de complications administratives afin d’être reconnu dans sa bonne catégorie d’handicap (classe 2) compromettront ainsi son ascension, mais Fabien ne perd pas espoir.

Catégorisé en classe 2, son aventure Paralympique débutera seulement en 2012 lors des Jeux de Londres, où il décrochera une médaille de bronze en simple et une médaille d’argent par équipe.

Dès lors, Fabien prend la route du succès: double Champion du monde en 2014, puis double Champion d’Europe en 2015, il deviendra double Champion Paralympique en 2016 à Rio, où il remporte la médaille d’or en simple et par équipe. Sélectionné pour les Jeux de Tokyo, l’athlète du Team ENGIE conserve son titre de Champion Paralympique en décrochant une nouvelle fois l’or en simple et par équipe ! 

 

Palmarès

  • 2021 : Double Champion Paralympique à Tokyo (simple et équipe) et Champion de France élite en individuel
  • 2019 : Double Champion d’Europe (simple et équipe)
  • 2018 : Champion du monde Individuel
  • 2017 : Vice-Champion du monde par équipe
  • 2016 : Double Champion Paralympique à Rio (simple et équipe)
  • 2015 : Double Champion d’Europe (simple et équipe)
  • 2014 : Double Champion du monde (simple et équipe)
  • 2013 : Champion d’Europe par équipe
  • 2012 : Médaillé de bronze en simple et d’argent par équipe aux Jeux Paralympiques de
    Londres

 

Partez à la découverte d’une journée d’entrainement type avec Fabien Lamirault : 

Axel Mazella

Paragraph content
over-the-years-image

Kitesurf – Ambassadeur ENGIE à Toulou – Toulon-Hyères (83)

Axel Mazella âgé de 24 ans est originaire de Toulon (Var), il est membre de l’équipe de France de Kitesurf en foil. En parallèle de son activité de sportif de haut niveau, Axel est récemment diplômé d’études de kinésithérapeute.

Grand espoir du kitesurf Français, il est actuellement triple Champion d’Europe en titre, et Champion du Monde Gold Cup en Kitefoil.

Avant cette montée en puissance, Axel a fait ses marques sur l’ENGIE Kite Tour, circuit référence du speed crossing français. Il a fait ses débuts dans la compétition en 2013, désormais il en est actuellement le tenant du titre, et sera présent pour le défendre sur les étapes de l’édition 2021. 

Le kitesurf deviendra une discipline olympique lors des Jeux de Paris en 2024, c’est une réelle opportunité pour lui, qui a désormais pour objectif de se qualifier et de décrocher une médaille. 

Palmarès

  • 2021 :
    • Champion d’Europe 
    • Victoire au Mondial du Vent à Leucate (individuel et relais mixte)
    • 2e au Kitefoil World Series - Gizzeria 
    • Victoire au Formula Kite Spain 
  • 2020 :
    • Champion d’Europe
    • Vainqueur de l’ENGIE Kite Tour
  • 2019
    • Champion d’Europe
    • Vainqueur de l’ENGIE Kite Tour 
    • Vainqueur de la Gold Cup en Kitefoil
    • Vainqueur du Défikite
  • 2018 :
    • 6ème aux Championnats du monde de Kite
    • 4ème aux Championnats de France 
  • 2017 :
    • Vice-Champion du monde
    • Vice-Champion d’Europe

François Pervis et Raphael Beaugillet

Paragraph content
over-the-years-image

Cyclisme sur piste en Tandem – Ambassadeur ENGIE respectivement en Mayenne et à Blois.

François, 36 ans et originaire de la Mayenne (53) et Raphaël, 31 ans et originaire de Blois (41)

Raphaël, 31 ans, a perdu progressivement la vue à l’âge de 20 ans à cause d’une maladie génétique qui l’empêche de passer son diplôme de Maçon et le contraint donc à abandonner sa vie professionnelle. D’abord passionné de football, Raphaël se tourne il y a 11 ans vers la course à pied et le tandem lorsqu’il commence à perdre la vue. «Très vite, le tandem a pris le dessus parce qu’un voisin m’avait proposé d’aller rouler avec lui, confie-t-il. J’ai accepté, sans mauvais jeu de mot, pour «voir» autre chose et ne plus tourner en rond, et je me suis pris au jeu ». Rapidement les résultats sont au rendez-vous, Raphaël a remporté au total 22 titres de Champion de France ( 8 sur route et 14 sur Piste).

François, 36 ans est une personnalité incontournable du cyclisme sur piste en France. Son palmarès parle pour lui : 7 titres de champion du monde (dont 4 sur la discipline du kilomètre), médaillé de bronze aux Jeux de Rio en 2016, recordman du monde du kilomètre.

Depuis mars 2020, ils ont décidé d’associer leur passion et leur expérience pour participer aux Jeux Paralympiques de Tokyo dans la discipline du kilomètre départ arrêté en tandem. Le report de l’événement était une aubaine pour Raphaël et son pilote François puisqu’il leur a offert une année supplémentaire d’entraînement.  Le 28 août dernier, le tandem para cycliste du Team ENGIE a décroché une brillante médaille de bronze qui concrétise cette magnifique préparation pour un duo qui n’a que 18 mois de travail en commun. 
Le tandem tricolore a terminé ses quatre tours de piste en 1’00 ‘’472, à presque 60 km/h de moyenne en établissant leur nouveau record personnel. Une belle première participation aux Jeux Paralympiques pour Raphaël et une fin de carrière rêvée pour François, le pistard mayennais qui devient le 3e athlète de l’histoire à obtenir une médaille olympique et une médaille paralympique

 

Palmarès individuel François Pervis

  • 7 fois Champion du Monde de Cyclisme sur piste
  • Double recordman de vitesse du kilomètre et du 200m
  • Médaillé de bronze aux JO de Rio en 2016
  • 17 Médailles lors des Championnats du Monde de cyclisme sur piste
  • 16 fois vainqueur d’une Coupe du Monde
  • 5 fois Champion d’Europe
  • 15 fois champion de France

 

Palmarès individuel Raphael Beaugillet

  • Champion du Monde de Para-duathlon en 2012
  • 22 titres de Champion de France ( 8 sur route et 14 sur Piste)
  • 4ème aux Championnats du Monde de Cyclisme sur piste

 

Palmarès du tandem

  • Médaillés de bronze aux Jeux Paralympiques de Tokyo sur le kilomètre départ arrêté
  • 3 titres de Champions de France handisport (vitesse, poursuite et kilomètre) en 2021

Poema Newland

Paragraph content
over-the-years-image

Kitesurf – Ambassadrice ENGIE à Leucate et Narbonne (11)

Poema Newland, âgée de 21 ans est originaire de Narbonne (Aude), elle est membre de l’équipe de France Féminine de kitesurf en foil. En parallèle de son activité de sportive de haut niveau, Poema suit son cursus universitaire à Sciences Po Paris.

Alors qu’elle débute le kitesurf en 2015, Poema devient vite un grand espoir du kitesurf français. Trois ans après ses débuts, elle remporte une médaille d’argent aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Buenos Aires en Argentine et se classe 3e au Championnat de France de Kitefoil 2020.
Depuis quelques années, Poema fait ses classes sur l’ENGIE Kite Tour, circuit référence du speed crossing français, et sera bien évidemment au rendez-vous lors des étapes de l’édition 2021. En parallèle, elle participe également aux plus grandes compétitions internationales comme les Mondiaux ou les Championnats d’Europe.

Le kitesurf deviendra une discipline olympique lors des Jeux de Paris en 2024, c’est une réelle opportunité pour elle, qui a désormais pour objectif de se qualifier et de décrocher une médaille.

 

Palmarès 
2021Championne d’Europe 
2e au Kitefoil World Series - Gizzeria 
Victoire en relai mixte et 2e en individuel au Mondial du Vent à Leucate (individuel et relais mixte)
20203e au Championnat de France Kitefoil
Championne de France Espoirs en Twintip Racing
9e au Championnat d'Europe Formula Kite
201911e au Championnat d'Europe Formula Kite
15e aux mondiaux
Vice-championne de France Espoir Kitefoil
2018Championne de France
Vice-championne Olympique des JO de la Jeunesse
20175e au Championnat d'Europe