GROUPE

ENGIE et Thales vont réaliser les systèmes ferroviaires du TER reliant Dakar à son nouvel aéroport

Par ENGIE - 27 juillet 2016 - 12:00

ENGIE et Thales vont réaliser les systèmes ferroviaires du TER reliant Dakar à son nouvel aéroport

La durée des travaux est estimée à 26 mois. La première partie reliera la ville de Dakar à Diamniadio (36 km), la seconde la ville de Diamniadio à l’aéroport international Blaise Diane (19 km). Les travaux débuteront au 3e trimestre 2016. La mise en service est prévue fin 2018.

ENGIE (mandataire) et Thales ont été retenus (1) par l’APIX (Agence nationale chargée de la promotion de l’investissement et des grands travaux, rattachée à la Présidence de la République du Sénégal) pour la conception et la réalisation des infrastructures et systèmes du nouveau Train Express Régional de Dakar, pour un contrat d’un montant de 225 millions d’euros.

 

Ce projet de Train Express Régional (TER) qui reliera Dakar au nouvel aéroport International Blaise Diagne en moins de 50 minutes s’inscrit dans le « Plan Sénégal Emergent » lancé par le Président de la République et le gouvernement sénégalais en 2014 pour le développement économique et social du pays.

 

Des systèmes intelligents à la pointe de l’innovation

 

Pilotes du projet et tout particulièrement de la phase de conception, les équipes d’ENGIE Ineo (mandataire du groupement), filiale du groupe ENGIE, et de Thales (co-traitant) assureront la direction du bureau d’études, le management global ainsi que tous les essais d’intégration. En ce qui concerne la réalisation des systèmes, les équipes apporteront leur expertise à plusieurs niveaux en utilisant des technologies à la pointe de l’innovation :

 

  • Gestion du réseau de communication sur fibre optique entre les trains et le poste de contrôle
  • Supervision technique de tous les équipements dans les gares
  • Système de signalisation ferroviaire pour la régulation des trains
  • Alimentation en énergie (courant faible : détection incendie, sonorisation, video-protection, information voyageurs…)
  • Poste d’alimentation de caténaires

 

Le groupement travaillera en interface avec les autres sociétés qui œuvreront sur les parties génie civil, voies et gares ainsi que sur le matériel roulant. La société sénégalaise CSE, partenaire local d’ENGIE Ineo, sera sollicitée pour les travaux de génie civil et de génie électrique ainsi que pour l’installation et la gestion de la base vie et chantier.

 

Ce contrat illustre l’expertise d’ENGIE Ineo qui crée et développe des solutions efficaces et innovantes pour les villes et territoires connectés. Il marque également la volonté du groupe ENGIE de développer ses différentes activités sur le territoire africain et notamment au Sénégal, par-delà les positions déjà bien établies en Afrique du Nord et en Afrique du Sud.

 

Présent depuis 50 ans en Afrique, ENGIE développe et exploite des centrales de production d’électricité (éolien, solaire, thermique) dans plusieurs pays, fournit des services à l’énergie (service d’ingénierie, gestion d’installations, efficacité énergétique) et souhaite également développer les infrastructures gazières sur le continent.

 

Ce projet témoigne particulièrement de sa capacité à contribuer à l’aménagement des territoires et villes africaines de demain.

 

Dans le domaine du transport, Thales est un leader mondial de la signalisation ferroviaire, aussi bien dans les grandes lignes (72 000 km de lignes contrôlées par Thales) que sur les transports urbains (présence dans 40 villes), avec des réalisations dans 50 pays. En Afrique, Thales est un acteur reconnu du transport terrestre avec le déploiement de solutions de signalisation ferroviaire, de ticketing et de télécommunications, notamment en Algérie, au Maroc, en Egypte, au Nigeria et en Afrique du sud.

 

Présent depuis plus de 30 ans en Afrique, Thales est également un partenaire de confiance sur ses autres grands marchés que sont l’aéronautique, le spatial, la défense et la sécurité.

 

(1) Engie et Thales ont reçu, le 22 juillet 2016, l’avis d’attribution provisoire du projet. Il s’agit de la première étape des appels d’offres internationaux qui ouvre un délai de recours obligatoire avant la signature finale du contrat.

À propos d'ENGIE

ENGIE inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers (électricité, gaz naturel, services à l’énergie) pour relever les grands enjeux de la transition énergétique vers une économie sobre en carbone : l’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique et l’utilisation raisonnée des ressources. Le Groupe développe des solutions performantes et innovantes pour les particuliers, les villes et les entreprises en s’appuyant notamment sur son expertise dans quatre secteurs clés : les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le gaz naturel liquéfié et les technologies numériques. ENGIE compte 154 950 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires en 2015 de 69,9 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, BEL 20, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe, DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo (Eurozone 120, Europe 120 et France 20).

 

À propos de Thales

Thales est un leader mondial des hautes technologies pour les marchés de l’Aérospatial, du Transport, de la Défense et de la Sécurité. Fort de 62 000 collaborateurs dans 56 pays, Thales a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros. Avec plus de 22 000 ingénieurs et chercheurs, Thales offre une capacité unique pour créer et déployer des équipements, des systèmes et des services pour répondre aux besoins de sécurité les plus complexes. Son implantation internationale exceptionnelle lui permet d’agir au plus près de ses clients partout dans le monde.

 

 

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.