GROUPE

ENGIE propose une métrique de la décarbonation et la rend publique pour en faire une innovation au service des entreprises et des acteurs publics

Par NB6141@engie.com - 12 mai 2021 - 13:47

ENGIE a développé une méthodologie robuste pour rendre mesurable et objective la décarbonation des entreprises et des acteurs publics. Répondant à un besoin de standardisation et versée dans le domaine public, cette innovation permettra de dynamiser et de développer le marché des produits et services de décarbonation.
 
« Grâce à cet outil développé collectivement, nous posons la première pierre d’un système commun de mesure qui deviendra, je l’espère, un standard intersectoriel et international. Nous appelons dès maintenant d'autres entreprises et organisations partageant notre conviction à rejoindre cette démarche. En 2020, ENGIE a déjà contribué à éviter les émissions d’environ 20 millions de tonnes de CO2 grâce à l’application de ses principaux produits et solutions de décarbonation. » a déclaré Cécile Prévieu, Directrice générale adjointe d’ENGIE en charge des solutions clients.
 
La contribution 2020 est calculée en appliquant la métrique ici présentée, incluant les produits et services fournis par ENGIE dont la contribution à la décarbonation est directe et mesurable. On y retrouve :

  • La production d’électricité renouvelable en 2020 pour plus de la moitié, dont la contribution à la décarbonation est calculée en considérant que la baseline est le mix électrique du pays ou de la région où cette électricité renouvelable est produite.
  • Les infrastructures énergétiques décentralisées et les services associés (comprenant la génération d’énergie sur site, les gains en efficacité énergétique, la mobilité verte ou l’éclairage public). La baseline considérée est spécifique à chaque sous-composant de ces infrastructures et services, mais correspond toujours à l’alternative la plus crédible et la plus conservatrice en l’absence des infrastructures et services associés d’ENGIE.
  • Le financement et la commercialisation de certificats d’économie d’énergie, pour lesquels la contribution à la décarbonation est basée sur les économies d’énergie réalisées multipliées par les facteurs d’émission associés aux énergies économisées
  • La vente d’électricité renouvelable (lorsque ENGIE n’est pas le producteur de cette électricité verte) et pour lequel la baseline est le mix électrique du pays ou de la région où cette électricité renouvelable est vendue.

 
La méthodologie développée par ENGIE et ses partenaires est accessible ici :