IMPACT POSITIF

L’intelligence collective citoyenne au service de la qualité de l’air

Par ENGIE - 26 mai 2021 - 15:30

Comment trouver des solutions pour lutter contre la pollution de l’air, deuxième cause de mortalité en France après le tabac ? Entouré de partenaires institutionnels, associatifs et éducatifs, ENGIE a proposé de mettre son savoir-faire en matière d’intelligence collective au service de l’air, ce bien commun partagé par tous. Résultat : un événement qui a rassemblé toutes les parties prenantes à Lyon les 30 mars et 1er avril derniers pour passer de l’idée à la solution. Vient maintenant l’étape suivante : transformer les solutions en actions.

 

People Ask, une consultation en amont de l'événement

Dès septembre 2020, les équipes d’ENGIE avec leurs partenaires spécialisés dans l’intelligence collective et le digital, notamment Bluenove, emlyon business school, Grenoble Ecole de Management et International Mozaik ont réalisé un travail de fond sur la compréhension des enjeux de la qualité de l’air. Ce travail commun a conduit à l’élaboration d’une consultation citoyenne de novembre 2020 à janvier 2021. Elle a permis d'identifier le ressenti et les attentes de la population locale concernant la qualité de l'air. Près de mille sept cents personnes y ont répondu. Pour elles, la circulation automobile est la première cause perçue de la détérioration de l'air. Et pour remédier à la situation, elles estiment en majorité que les solutions à mettre en place doivent être liées à la régulation du trafic routier et de l'activité industrielle. Un travail commun réalisé avec ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a permis de mieux appréhender les idées reçues sur la pollution de l’air et la nécessité de mieux sensibiliser le collectif. 
Puis, le 30 mars, ENGIE et ses nombreux partenaires recevaient, en organisant l’événement People Lab, plus de 100 participants volontaires pour ouvrir le débat avec les citoyens, industriels et membres de la société civile. La journée a notamment été marquée par les interventions de Gilles Boeuf, président du conseil scientifique de l'Agence Française pour la Biodiversité, ou d'Isabelle Delannoy, théoricienne de l'économie symbiotique, ainsi que Jean-Luc Fugit, Député du Rhône, Président du Conseil National de l’Air. Ensemble, les participants ont travaillé à apporter des solutions aux enjeux liés à la qualité de l'air : gouvernance, finance, sensibilisation, habitat, mobilité, santé.

 

Avec ses People Labs, ENGIE valorise l'intelligence collective

L'événement organisé en Rhône-Alpes constitue le 12ème People Lab d'ENGIE. Cela fait donc plusieurs années que le Groupe a choisi de promouvoir la mise en commun des idées et la réflexion collective. Depuis 2018, des People Labs se tiennent quatre à cinq fois par an et évoquent des sujets divers – climat, éducation, intelligence artificielle, économie circulaire... - traités avec une approche sociétale. Ouverts sur l'extérieur, ils réunissent des collaborateurs issus des communautés internes d'ENGIE mais pas seulement : étudiants, experts, partenaires, entrepreneurs, leaders d'opinion, clients... viennent systématiquement enrichir le débat. La journée rythmée par trois temps forts : présentations inspirantes pour poser le sujet, exercice d'idéation pour réfléchir ensemble, pitchs sur les idées susceptibles de prendre vie, constitue un véritable accélérateur d'innovation. Ces People Labs font désormais partie de l'ADN d'ENGIE.

Et demain ? Deux People Fab pour rentrer dans l’action

Plus qu'un aboutissement, les People Fab de Lyon et de Grenoble sont un commencement : ce projet de 2 ans lancé depuis septembre 2020 est en effet prévu pour durer encore 1 an. Surtout, les idées innovantes nées de l'intelligence collective vont avoir des applications concrètes dans un futur proche. Pour passer du People Lab aux People Fab, les territoires de Lyon et de Grenoble vont ainsi s'approprier les idées ; et des projets pilotes vont être lancés avec le support d’autres partenaires, tels que le Crédit Agricole, ConvAIRgence, etc. Pour les accompagner sur la voie du succès, ENGIE et ses partenaires vont mettre en place une organisation dédiée animée par des experts d’emlyon business school, Grenoble Ecole de Management et International Mozaik. De plus, ENGIE va recruter des alternants pour mettre en œuvre les projets retenus dans les People Fab. Un engagement fort de la part du Groupe et des BU’s qui vont pouvoir tester ces solutions « in vivo » et qui sait, demain, les transformer en solutions réplicables à large échelle. Quelle qu’en soit l’issue, nous nous engageons à communiquer régulièrement sur cette étape.  Restez connectés !


Ce qu'ils en pensent :

« Je me réjouis que nous ayons réussi à fédérer un grand nombre d'intervenants autour du thème de la qualité de l'air, sujet qui suscite de fortes attentes de solutions. Avec ce People Lab, ENGIE a développé une approche qui permet de faire converger les réflexions d'un groupe aussi large que possible et dont la vocation est de transformer les idées en projets. A Lyon et à Grenoble, le Groupe s'est ainsi engagé à créer une dizaine de postes d'alternants afin d'agir concrètement et de participer à la construction des projets retenus dans le cadre du People Lab. » 
Jean-Pierre Clamadieu, Président du Conseil d'Administration d'ENGIE

 

« L’analyse menée en 2020 par nos équipes dans les territoires, tant sur les thématiques émergentes lors des élections municipales du printemps 2020, que sur les travaux menés par le Sénat sur la lutte contre la pollution de l’air, en Septembre 2020, a montré que le sujet de la qualité de l’air est prégnant sur nos territoires, et que nous devons agir collectivement pour trouver les solutions adaptées aux enjeux locaux »
Valérie Alain, Directeur Institutions France et Territoires d’ENGIE

 

« Nous sommes heureux de voir naître le premier ENGIE People Lab Territorial à Lyon et Grenoble, car l’innovation sociétale ici se fait au plus proche des bénéficiaires. » 
Valérie Gaudart, Directeur Culture, Communautés, ENGIE People Lab chez ENGIE

 

« Ce projet de 2 ans est un travail de co-construction exemplaire, à la fois à travers son dispositif au cœur du territoire et des enjeux locaux, et par sa représentativité de la société à travers ses ambassadeurs motivés et engagés en faveur de la lutte contre la pollution de l’air, qui a impliqué toutes nos parties prenantes internes et externes ».
Thierry Raevel, Délégué régional Auvergne-Rhône-Alpes au sein de la Direction Institutions France et Territoires d’ENGIE