ÉNERGIE ÉOLIENNE

Le secteur de l’éolien en mer recrute !

Par ENGIE - 21 septembre 2022 - 11:08

La transition énergétique est en marche et avec elle, l’essor des renouvelables qui modifie la cartographie des métiers de l’énergie. D'ici à 2030, on estime que 14 millions de nouveaux emplois seront créés dans le secteur de l’énergie. L’éolien offshore n’échappe pas à cette tendance : de nouvelles opportunités émergent, et le secteur a de sérieux atouts à faire valoir pour attirer les talents. Le point avec Estrella Martin Segurado, Chief People & Organization Officer chez Ocean Winds.

 

photo Estrella Martin Segurado

Quels sont les métiers d’aujourd’hui et de demain dans l’éolien en mer ?

Estrella Martin Segurado : Deux domaines d’activité sont et resteront particulièrement riches d’opportunités professionnelles dans l’éolien en mer : le développement de projets et les métiers liés à l’ingénierie, tels que l’évaluation du potentiel énergétique ou l’étude des caractéristiques des sites (voir encadré). Les métiers d’aujourd'hui et de demain dans l’éolien en mer exigent non seulement des connaissances techniques essentielles du secteur, mais aussi une grande faculté d’adaptation, la capacité à travailler en équipe et dans des environnements multiculturels, un esprit critique et le sens de l’initiative.

 

Face à l’essor de l’éolien offshore, sommes-nous en mesure de répondre aux besoins de talents dans le secteur ?

EMS : Le marché de l’éolien en mer croît rapidement mais le nombre de professionnels qualifiés n’a pas augmenté au même rythme. De plus, dans la plupart des cas, les projets sont localisés dans de petites villes, avec un nombre réduit de travailleurs qualifiés. Compte tenu du manque de professionnels, nous avons décidé de nous tourner vers des profils issus des énergies renouvelables ou du secteur pétrolier. De fait, de nombreux transferts technologiques sont possibles d'un secteur à l’autre. Le plus important est de comprendre l’industrie, ses contraintes, ses évolutions techniques et ses perspectives commerciales.

 

L’éolien offshore : quels métiers ? Quelles compétences ?

Le développement de l’éolien en mer crée de nombreuses opportunités professionnelles, notamment dans les branches suivantes :

  • Le développement d’affaires : fusions-acquisitions, appels d’offres, contrats d’achat d’énergie, montages, etc. 
  • Les métiers liés à l'ingénierie : évaluation du potentiel énergétique, éoliennes, étude des caractéristiques des sites, achats, fondations, installation en mer, mise en service, exploitation et maintenance, etc. 
  • Les métiers transversaux dans les domaines juridiques, de la santé et de la sécurité, des ressources humaines et de la finance, qui accompagnent le développement des projets. 

 

Quelles sont les opportunités pour les jeunes générations ? Ces opportunités répondent-elles à leur quête de sens ?

EMS : De nos jours, les jeunes sont à la recherche d'opportunités professionnelles qui leur permettent de faire coïncider leurs valeurs avec la mission des entreprises – par exemple le fait d’assurer un meilleur avenir à la planète grâce aux énergies renouvelables. Chez Ocean Winds, nous sommes convaincus que l’éolien en mer répond parfaitement à cette quête de sens de cette génération. Nous proposons un programme pour jeunes diplômés qui, en plus d’apporter l’expérience et les connaissances du secteur, permet d’avoir une vue d’ensemble de l’entreprise et de développer les compétences qui seront essentielles à notre activité et à son avenir.

 

La situation est-elle la même dans tous les pays ?

EMS : Il existe des disparités. Actuellement, le degré de maturité des pays dans l’éolien en mer a une incidence directe sur le marché du travail du secteur. Les pays qui sont en phase d’exploitation exercent un fort attrait, car ils offrent un nombre plus élevé de professionnels spécialisés et une main-d'œuvre importante. D'un autre côté, les pays qui se trouvent dans des phases initiales de développement et qui n'ont pas encore de projets ou de réglementations en place, ont eux aussi des atouts à faire valoir, compte tenu du défi que représente le développement de l’activité sur leur territoire. Cela entrainera une grande mobilité géographique des professionnels qui souhaitent faire évoluer leur carrière dans le secteur.

 

Comment voyez-vous le secteur de l’éolien en mer dans 15 ans ?

EMS : L’éolien offshore représentera une source d’énergie clé dans la transition énergétique mondiale. Actuellement, il y a 50 GW d’énergie éolienne en mer en service, et la capacité  totale à l’échelle mondiale (opérationnelle ou en construction) devrait être de 234 GW d’ici la fin 2030. Nous pouvons donc affirmer sans hésitation que l’éolien en mer constituera, dans 15 ans, l’une des principales technologies vertes. Les évolutions technologiques et les objectifs ambitieux annoncés par quasiment tous les pays garantissent, dans les prochaines décennies, un avenir très prometteur à l’éolien en mer, qui devrait contribuer à un monde décarboné.

 

 

Cliquez ici pour découvrir nos offres d’emploi