BETTER ENERGY

ENGIE salue un certain nombre d’avancées du projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE)

Par ENGIE - 21 janvier 2020 - 16:49

Le 20 Janvier, le Ministère de la Transition écologique et solidaire a rendu public les avancées sur la PPE et le Groupe appelle à la vigilance sur certains choix.

 

ENGIE s’inscrit dans la perspective d’un bouquet énergétique totalement décarboné à l’horizon 2050, à un coût abordable tant pour les ménages que pour les entreprises. Le Groupe se félicite de l’importance donnée à l’efficacité énergétique qui, à côté du verdissement des énergies, est une priorité, dans tous les secteurs d’activité pour réussir la transition vers le zéro carbone.

 

En matière de choix technologiques, l’évolution passée des coûts relatifs (hausse du prix du nucléaire, baisse du prix du photovoltaïque) suggère qu’il est difficile de prévoir aujourd’hui quelles technologies permettront de réaliser à terme la transition vers le zéro carbone au meilleur prix et dans de bonnes conditions d’équilibre du réseau électrique (limitation de la pointe).

 

Une transition énergétique réussie doit reposer sur le développement d’un bouquet varié de technologies. La place conséquente donnée tant à l’énergie solaire qu’à l’énergie éolienne illustre cette diversité. Elle sera complétée par les énergies renouvelables gazières.

 

Le gaz est à cet égard une énergie indispensable dans la transition énergétique, qui permet d’éviter d’augmenter la pointe de consommation électrique en hiver, déjà plus importante que chez nos voisins et qu’on ne sait pas satisfaire par de l’énergie décarbonée. Le gaz lui-même devient vert et sera un excellent complément aux autres énergies renouvelables sur le long terme, à travers le développement du biogaz et de l’hydrogène vert (produit grâce à une électricité d’origine renouvelable).

 

Dans ce contexte, le soutien au développement des différentes filières innovantes : hydrogène vert, méthane de synthèse, etc., est nécessaire pour leur permettre de démontrer leur capacité à passer à l’échelle à des coûts compétitifs.

 

ENGIE salue l’accent mis sur le développement d’une filière de production d’hydrogène vert dans le cadre du futur pacte productif. ENGIE reste toutefois vigilant sur les trajectoires prévues pour le prix du biométhane qui risquent de pénaliser la filière, porteuse de retombées positives pour les territoires et le monde agricole, à un moment où elle doit encore assurer son développement. La reconnaissance du rôle de l’éolien en mer doit permettre de valoriser tous les atouts de la France pour le développement de la filière. De même, les mesures proposées en matière de chaleur renouvelable et décarbonée contribueront à son développement.

Télécharger le communiqué de presse

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.