RSE

Green bonds

Se concentrant sur le développement des énergies décarbonées et les services permettant à ses clients de réduire leur empreinte carbone, le Groupe s’est résolument engagé à contribuer à l’émergence du marché des obligations vertes, qui s’avèrent être l’une des options d’investissement de demain pour financer la transition énergétique.

 

1. Historique des émissions vertes du Groupe

Paragraph content

Les obligations vertes (ou « Green Bonds ») sont des titres d’emprunt classiques : il s’agit de titres au porteur, généralement cotés sur un marché réglementé et disposant d’un recours de niveau identique à celui des autres créanciers senior de l’emprunteur.  Leur particularité a trait à l’utilisation des fonds levés ; en effet  le produit de ces emprunts a pour vocation à être investi exclusivement dans des projets dits « verts », générant des avantages climatiques et / ou d'autres avantages environnementaux et satisfaisant par ailleurs des critères sociaux et sociétaux. ENGIE a émis ses premières obligations vertes pour un montant de 2,5 milliards d’euros en avril 2014, pour accompagner son plan de développement dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Fin mars 2020, le total émis par ENGIE en Green Bonds atteint 11,15 milliards d’euros, ce qui place le Groupe à la tête des émetteurs corporate sur le marché des Green Bonds.

Historique des green bonds

L’évolution des obligations vertes par rapport à l’ensemble des émissions du Groupe est présentée ci-dessous.

 

Evolution des obligations vertes

L’information sur les différentes émissions du Groupe est disponible dans la section finance verte

2. Contribution des projets financés aux Objectifs de Développement Durable

Paragraph content

Depuis 2017, les Green Bonds du Groupe répondent aux dispositions d’un cadre de référence général (Green Bond Framework) qu’ENGIE a défini pour toutes ses émissions vertes à réaliser à compter de la date de publication de ce Framework. Ce cadre général stipule, entre autres choses, que pour chaque emprunt obligataire vert, les fonds levés ont pour vocation de financer les investissements du Groupe dans des projets dits « éligibles », c’est à dire satisfaisant des critères environnementaux, sociaux et sociétaux listés dans ce framework et définis en collaboration avec l’agence de notation extra-financière Vigéo Eiris. 

 

Les critères d’éligibilité ont été récemment revus et publiés dans un nouveau framework élargi  (« Green Financing framework ») qui s’appliquera à partir de mars 2020 aux financements verts du Groupe.

 

L’information sur les différentes émissions du Groupe et leur framework associé est disponible dans la section finance verte

 

Les catégories éligibles au titre du framework sont susceptibles de contribuer à cinq des Objectifs de développement durable des Nations Unies (« ODD »), à savoir : l’objectif 7. Énergie abordable et propre, Objectif 9. Industrie, Innovation et Infrastructure, Objectif 11. Villes et communautés durables, Objectif 13. Action pour le climat, Objectif 15. La vie sur terre.

 

Projets verts et sociaux éligibles

Les ODD des Nations Unies identifiés

Cibles des ODD des Nations Unies

Production d’énergie renouvelable

 

ODD 7. Énergie abordable et propre

7.2 Augmenter considérablement la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial

ODD 13. Action climatique

L’ODD 13 de l’ONU consiste à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts. Les entreprises peuvent contribuer à l’ODD 13 en réduisant les émissions de GES par le biais de projets d’énergie renouvelable.

Stockage de l’énergie

 

ODD 7. Énergie abordable et propre

7.2 Augmenter considérablement la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial

ODD 13. Action climatique

L’ODD 13 de l’ONU consiste à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts. Les entreprises peuvent contribuer à l’ODD 13 en réduisant les émissions de GES par le biais de  projets de stockage d’énergie renouvelable.

Infrastructure de transport et de distribution

 

SDG 7. Affordable and Clean Energy 

7.2 Augmenter considérablement la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique mondial

7.3 D’ici 2030, doubler le taux mondial d’amélioration de l’efficacité énergétique

ODD 13. Action climatique

L’ODD 13 de l’ONU consiste à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts. Les entreprises peuvent contribuer à l’ODD 13 en réduisant les émissions de GES par le biais de projets de transport et de distribution d’énergie renouvelable.

Efficacité énergétique

 

ODD 7. Énergie abordable et propre

7.3 D’ici 2030, doubler le taux mondial d’amélioration de l’efficacité énergétique

ODD 9. Industrie, Innovation et Infrastructure

9.4 D’ici 2030, mettre à niveau les infrastructures et les industries de rénovation afin de les rendre durables, avec une efficacité accrue de l’utilisation des ressources et une plus grande adoption de technologies et de procédés industriels propres et respectueux de l’environnement, tous les pays prenant des mesures conformément à leurs capacités respectives

ODD 13. Action climatique

L’ODD 13 de l’ONU consiste à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts. Les entreprises peuvent contribuer à l’ODD 13 en réduisant les émissions de GES grâce à des projets d’efficacité énergétique.

Bâtiments verts

 

ODD 7. Énergie abordable et propre

7.3 D’ici 2030, doubler le taux mondial d’amélioration de l’efficacité énergétique

ODD 13. Action climatique

L’ODD 13 de l’ONU consiste à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts. Les entreprises peuvent contribuer à réduire les émissions de GES grâce à des projets de bâtiments écologiques.

Transport propre

 

ODD 9. Industrie, Innovation et Infrastructure

9.4 D’ici 2030, mettre à niveau les infrastructures et les industries de rénovation afin de les rendre durables, avec une efficacité accrue de l’utilisation des ressources et une plus grande adoption de technologies et de procédés industriels propres et respectueux de l’environnement, tous les pays prenant des mesures conformément à leurs capacités respectives

ODD 11. Villes et communautés durables

11.6. D’ici 2030, réduire l’impact environnemental négatif par habitant des villes, notamment en accordant une attention particulière à la qualité de l’air et à la gestion municipale et d’autres déchets.

ODD 13. Action climatique

L’OMD 13 de l’ONU consiste à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et ses impacts. Les entreprises qui font la promotion du transport propre peuvent contribuer à réduire les émissions de GES grâce à ces projets.

Gestion durable de l’environnement des ressources naturelles vivantes et de l’utilisation des terres

ODD 15. La vie sur terre

15.1 D’ici 2020, assurer la conservation, la restauration et l’utilisation durable des écosystèmes terrestres et d’eau douce intérieure

 

A Green Bond Committee (recently renamed "Green Financing Committee" or Green Finance Committee, aiming to encompass all green finance subjects in general) meets regularly to discuss market developments and projects likely to be financed by the Green Bond - the so called Eligible Projects. It is chaired by the CSR Department and coordinated jointly with the Finance Department. It includes representatives from the Purchasing Department, the Global Care Department, the Ethics & Compliance Department and the main BUs concerned.

3. Méthodologie du reporting d’impact

Paragraph content

Calcul de la contribution des Projets éligibles aux émissions évitées ou réduites de CO2

 

ENGIE utilise deux concepts : (i) le concept des émissions évitées qui concernent des projets de nouvelles installations améliorant, en termes relatif, le bilan carbone d’un pays donné et, (ii) le concept des émissions réduites qui concernent des projets d’amélioration d’installations existantes et qui améliorent donc en termes absolus le bilan carbone du pays.

Calcul de la contribution des Projets éligibles aux émissions évitées ou réduites de CO2

Pour les projets de production d’électricité, la méthodologie de référence de calcul de la contribution aux émissions évitées est basée sur une approche dite « ACV » (Analyse de Cycle de Vie) . Il s’agit de comparer les émissions ACV induites par la technique de production d’énergie mise en œuvre par le projet et les émissions ACV moyennes générées pour le mix du pays considéré. ENGIE évalue la contribution aux émissions évitées des projets financés par le Green Bond en multipliant la différence des deux valeurs ACV mentionnées par la capacité nominale de la centrale et le taux moyen d’utilisation de la technologie. Les émissions évitées sont calculées pour une année de fonctionnement des projets, considérés en phase d’exploitation normale et pris à 100% quel que soit le taux de détention par le Groupe dans ces projets.

 

Contribution du projet aux Emissions évitées =
[(Facteur d’Emission ACV du mix pays) – (Facteur d’Emission ACV de la technologie)] x GW installés x Heure de fonctionnement sur une année

 

Les références par pays des taux de fonctionnement des technologies composant le mix pays, et des taux d’émission de CO2/kWh moyen des mix énergétiques, proviennent des données disponibles auprès d’Enerdata (Données Enderdata). Les données ACV des technologies sont issues des travaux du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (Données GIEC).

Facteur d’émission ACV de la production d’énergie par pays (TCO2/GWh) – données 2018

Pour le calcul de la contribution aux émissions réduites des projets d’efficacité énergétique (yc green buildings), ENGIE les évalue en multipliant les économies d’énergie apportées par le projet par les émissions du mix énergétique du pays où le projet est développé. Les émissions réduites sont calculées pour une année de fonctionnement des projets, considérés en phase d’exploitation normale et pris à 100% quel que soit le taux de détention par le Groupe de ces projets.

 

Contribution du projet aux Emissions réduites = Facteur d’Emissions ACV du mix pays x GWh économisés

 

Pour le calcul de la contribution aux émissions évitées des projets relatifs aux infrastructures de transmission, de stockage d’énergie ou soutenant une mobilité propre, ENGIE les évalue au cas par cas en estimant les contributions des projets à un recours plus important d’énergie renouvelable ou d’énergie non carbonée par rapport au scénario carboné existant. Les émissions évitées sont calculées pour une année de fonctionnement des projets, considérés en phase d’exploitation normale et pris à 100% quel que soit le taux de détention par le Groupe de ces projets.
 

4. Allocations au Green Bond de janvier 2019

Paragraph content

Les principaux Projets Éligibles qui ont été financés en 2019 par le produit de l’émission Green Bond de janvier 2019 sont présentés dans le tableau suivant. 

 

 

Type de projetTechnologieRégionNom des projetsPaysCAPEX (en millions d’euros)
RenouvelableEolienEuropeProjets de CN’AIR, ENGIE Green, LANGA et Saméole France451
WindfloatPortugal
Amérique du NordKing Plains, Las Lomas, Live Oak(1), Dakota Range III, Prairie Hill, Triple H, Solomon Forks(1) Etats-Unis
Asie et OcéanieWillogeleche(1)Australie
SolaireEuropeProjets de CN’AIR, ENGIE Green, LANGAFrance90
Amérique du NordAnson, Bluestone, Gretna, Long DrawEtats-Unis
Asie et OcéanieLifou, Kota-bore, Lavaghu, KoumacNouvelle Calédonie
Biomass-biogazEuropeVolV biomassFrance93
DSP Macon(1), DSP Bordeaux
Biogaz injector
GéothermieAsie et OcéanieMuara Laboh(1)Indonésie13
R&DEurope France46
Global capex en millions d’euros pour les projets d’énergies renouvelables 
Efficacité EnergétiqueRéseau de chaleurEuropeProjets d’ENGIE RéseauxFrance4
Réseau de froidEuropeProjets de Climespace(1)France6
Efficacité énergétiqueEuropeCertiNergy & SolutionsFrance81
R&DEurope France47
Global capex en millions d’euros pour les projets d’efficacité énergétique138
Mobilité PropreMobilité propreEuropeChargePointRoyaume-Uni165
PowerlinesAllemagne
GNVvertFrance
EV Box(1)Pays-Bas
Amérique du SudTransantiago(1), Los Andes Rent a CarChili
R&DEurope France4
Global capex en millions d’euros pour les projets de mobilité propre169
TotalGlobal capex en million d’euros1000
(1) Projets éligibles ayant reçu une allocation dans les précédents Green Bond

 

 

Description des projets

 

Les principaux nouveaux projets concernent le développement de parcs solaires et éoliens en France et en Amérique du Nord. Le groupe a aussi fait l’acquisition de Vol-V biomasse (Communiqué de Presse) devenant ainsi le premier production de biométhane en France avec pour objectif d’intensifier le développement de cette filière sur le territoire français.  Le principal projet alloué en matière d’efficacité énergétique est l’acquisition de CertiNergy (Communiqué de Presse) qui vient renforcer la position du Groupe sur les certificats d’économie d’énergie pour accélérer la transition énergétique des entreprises et des collectivités. En terme de mobilité le green bond de Janvier 2019 a permis à ENGIE de financer différents projets présentés dans le lien suivant (Mobilité durable) et notamment l’acquisition de Powerlines qui lui permet de devenir un acteur majeur de l’électrification des réseaux ferroviaires en Europe.
Reporting d’impact

 

En phase d’exploitation complète, les projets devraient contribuer à éviter l’émission de 3,43 millions de tonnes de CO2eq par an au minimum, soit:  (i) pour les projets renouvelables, un minimum de 3,02 millions de tonnes de CO2eq/an, (ii) pour les projets de mobilité, 0,04 millions de tonnes de CO2eq/an, et (iii) pour les projets d’efficacité énergétique, un minimum de 0,37 millions de tonnes de CO2eq/an.

 

Les répartitions par technologie et par région des impacts en tonnes de CO2eq par an des projets financés par le Green Bond de Janvier 2019 sont présentées ci-dessous (à 100%).

Emissions réduites et évitées de CO2 (TCO2eq/an) par technologie
Emissions évitées et réduites de CO2 (TCO2eq/an) par région

Les contributions aux émissions réduites ou évitées sont présentées dans le tableau suivant selon différentes méthodes de pondération : a) à 100% quel que soit le taux de détention et quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), b) en fonction de la participation Groupe quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), c) en ne considérant que les capex de développement quel que soit le taux de détention (à 100%), et finalement d) en fonction du taux de détention du Groupe et en ne prenant que les capex de développement.

 

Contribution aux Emissions de C02 évitées et réduites (T C02 eq/an)
 a) liées aux CAPEX de développement et financiers pris à 100%b) liées aux CAPEX de  développement et financiers pris au % de détentionc) liées aux CAPEX de développement pris à 100%d) liées aux CAPEX de développement pris au % de détention
Biomasse-biogaz19.91719.9177.8877.887
Réseau chaleur froid18.70218.69618.70218.696
Efficacité énergétique350.894350.894  
Géothermie462.485161.870  
Solaire317.61982.726317.61982.726
Eolien2.223.202664.6602.158.423644.579
Mobilité37.67637.67610.52510.525
TOTAL3.430.4951.336.4392.513.156764.412

 

ENGIE privilégie la première méthode du fait de son rôle industriel majeur dans le développement de ces projets qui le conduit à ne pas modifier son reporting d’impact en cas de cession. Ceci étant, la contribution selon les trois méthodes alternatives est présentée à la demande de certains investisseurs.

5. Allocation du Green Bond de Janvier 2018

Paragraph content

Les principaux Projets Éligibles qui ont été financés en 2019 par le produit de l’émission Green Bond de janvier 2018 sont présentés dans le tableau suivant. 

 

Type de projetTechnologieRégionNom des projetsPaysCAPEX (en millions d’euros)
RenouvelableEolienEuropeSeagull 1 and 2(1), ICO WindparkBelgique224
WindfloatPortugal
Goya(1), PhoenixEspagne
Amérique du NordEast Forks(1), Jumbo Hill, Seymour HillsEtats-Unis
Amérique du SudTres Mesas 3 and 4(1)Mexique
CalamaChili
AfriqueRhas GharebEgypte
Asie et OcéanieSECI projets, GUVNL Inde
SolaireEuropeSenecaEspagne313
Amérique du NordFund IVEtats-Unis
Amérique du SudTrompezon(1), Villa Ahumada(1), Abril(1), Calpulalpan(1), Akin(1), Sol de InsurgentesMexique
Capricornio, TamayaChili
AfriqueKathu(1)Afrique du Sud
Fenix(1)Ouganda
PowerCorner, MobisolTanzanie
Scaling solarSénégal
Asie et OcéanieNadecArabie Saoudite
RetopChine
KadapaInde
Biomasse-biogazEuropeBiogas PlusPays-Bas59
Sisslerfeld(1)Suisse
Biogaz injector, ENGIE New VenturesFrance
TransmissionAmérique du SudGralha AzulBrésil10
Global capex en millions d’euros pour les projets d’énergies renouvelables606
Energy efficiencyEfficacité énergétiqueEuropeSmart Grid (GAZPAR) (1), ENGIE New VenturesFrance267
Amérique du SudSalto OsariaBrésil
Stockage d’énergieMondeENGIE EPS(1)Italie3
Global capex en millions d’euros pour les projets d’efficacité énergétique270
TotalGlobal capex en million d’euros876
(1) Projets éligibles ayant reçu une allocation dans les précédents Green Bond

 

Complétés par une partie allouée en 2018

 

Type de projetTechnologieRégionNom des projetsPaysCAPEX (en millions d’euros)
RenouvelableEolienAmérique du NordEast ForksEtats-Unis53
EuropeSeamade, Wind4flanders, Wind4WalloniaBelgique
EuropeGoya, ThorEspagne, Norvège
SolaireAmérique du NordSocoreEtats-Unis49
Amérique du SudFloresta (1)Brésil
Global capex en millions d’euros pour les projets d’énergies renouvelables102
Energy efficiencyEfficacité énergétiqueAmérique du NordTransantiago(2)Chili22
Global capex en millions d’euros pour les projets d’efficacité énergétique22
TotalGlobal capex en million d’euros124
(1)    Projet éligible ayant reçu une allocation dans les précédents Green Bond
(2)    Projet évalué sous la catégorie « efficacité énergétique» qui sera ultérieurement évalué sous la catégorie mobilité propre en fonction des évolutions du framewok

 

 

Description des projets

Les principaux nouveaux projets concernent le développement de parcs solaires et éoliens sur l’ensemble des continents où le Groupe est présent. En plus des pays où le Groupe dispose de plateforme pour le développement des renouvelables (France, Belgique, USA, Mexique) ENGIE a inauguré en 2019 le plus grand parc éolien d’Egypte , a par ailleurs renforcé sa présence en Espagne et a annoncé la mise en exploitation de la centrale solaire thermodynamique de Kathu, l’un des plus grands projets d’énergie renouvelable en Afrique du Sud. Les financements ont aussi contribué au financement du premier parc éolien flottant en Europe continentale et à l’acquisition de Mobisol qui permet à ENGIE de devenir le leader du marché solaire hors réseau. 

 

Reporting d’impact

En phase d’exploitation complète, les projets renouvelables devraient contribuer à éviter d’émettre des gaz à effet de serre à hauteur de minimum 3,30 millions de tonnes de CO2eq/an, tandis que les projets d’efficacité énergétique devraient contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de minimum 0,09 millions de tonnes de CO2eq/an, soit un cumul de 3,39 millions de tonnes de CO2eq par an.

 

Les répartitions par technologie et par région des impacts en tonnes de CO2eq/an des projets financés par le Green Bond de Janvier 2018 sont présentées ci-dessous.

Emissions réduites et évitées de CO2 (TCO2eq/an) par technologie
Emissions évitées et réduites de CO2 (TC02eq/an) par région

Les contributions aux émissions réduites ou évitées sont présentées dans le tableau suivant selon différentes méthodes de pondération : a) à 100% quel que soit le taux de détention et quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), b) en fonction de la participation Groupe quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), c) en ne considérant que les capex de développement quel que soit le taux de détention (à 100%), et finalement d) en fonction du taux de détention du Groupe et en ne prenant que les capex de développement. 

 

Contribution aux émissions de C02 évitées et réduites (T C02 eq/an)
 a) liées aux CAPEX de développement et financiers pris à 100%b) liées aux CAPEX de  développement et financiers pris au % de détentionc) liées aux CAPEX de développement pris à 100%d) liées aux CAPEX de développement pris au % de détention
Biomasse-biogaz86.54782.60248.35744.413
Efficacité énergétique /stockage énergie85.34280.43485.34280.434
Solaire1.302.314720.988907.478529.298
Eolien1.913.8681.913.8681.104.714443.983
Mobilité650650650650
TOTAL3.388.7222.798.5422.146.5411.098.778

 

ENGIE privilégie la première méthode du fait de son rôle industriel majeur qui le conduit à ne pas modifier son reporting d’impact en cas de cession. Ceci étant, la contribution selon les trois méthodes alternatives est présentée à la demande de certains investisseurs.

6. Allocation du Green Bond de Septembre 2017

Paragraph content

Le total des fonds alloués aux Projets Éligibles en 2018 s’élève respectivement à 170 millions d’euros pour l’année 2017 et 1204 millions d’euros pour l’année 2018. Ces montants ont permis d’allouer 1250 millions d’euros, soit la totalité du Green Bond émis en septembre 2017. Ce dernier a contribué au financement ou à l’acquisition de Projets Éligibles dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

 

Les principaux projets sont présentés dans le tableau ci-dessous qui reprend pour chaque projet le pays d’implantation, la technologie associée et les capex alloués.

 

Le total des fonds alloués aux Projets Éligibles en 2018 s’élève respectivement à 170 millions d’euros pour l’année 2017 et 1204 millions d’euros pour l’année 2018. Ces montants ont permis d’allouer 1250 millions d’euros, soit la totalité du Green Bond émis en septembre 2017. Ce dernier a contribué au financement ou à l’acquisition de Projets Éligibles dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

 

Les principaux projets sont présentés dans le tableau ci-dessous qui reprend pour chaque projet le pays d’implantation, la technologie associée et les capex alloués.

 

Type de projetTechnologieRégionNom des projetsPaysCAPEX (en millions d’euros)
RenouvelableÉolienEuropeProjets de ENGIE Green on shore, CN’Air, ENGIE Green offshore (1)France480
SeamadeBelgique
LANGAFrance
Amérique du NordInfinityEtats-Unis
Live Oak, Solomon ForksEtats-Unis
Amérique du SudTres Mesas 3 et 4Mexique
Asie PacifiqueSainshand, Willogoleche (1)Mongolie, Australie
SolaireEuropeProjets de ENGIE Green, Solaire Direct, CN’AirFrance387
LANGAFrance
Amérique du SudIntipampa, Villa Ahumada, Abril, Calpulalpan, Trompezon, AkinMexique, Pérou
AfriqueKathuAfrique du Sud
FenixOuganda
Amérique du SudParacatu (1)Brésil
BiomasseEuropeGNVert, DSP Macon (1)France51
Sisslerfeld (1)Suisse
TransportAmérique du SudTENChili48
GéothermieAsie PacifiqueMuara LabohIndonésie12
Global capex en millions d’euros pour les projets d’énergies renouvelables978
Efficacité énergétiqueMobilité propre (2)EuropeEV-BOXPays-Bas85
Stockage d’énergieMondeElectro Power System (EPS)Monde57
Réseau de froidEuropeClimespace (1)France4
Efficacité énergétiqueEuropeKeepmoat (1)UK126
Projets d’efficacité - C13France
Smart Grid (GAZPAR) (1)France
Global capex en millions d’euros pour les projets d’efficacité énergétique272
TotalGlobal capex en millions d’euros1250
(1) Projets éligibles ayant reçu une allocation dans le Green Bond de Mars 2017
(2) Projets évalués sur les critères de l’efficacité énergétique mais qui seront par la suite intégrés et évalués selon les projets de catégorie « Mobilité propre » intégrée dans le Green Bond Framework du Groupe en janvier 2019

 

Description des projets

Les principaux nouveaux projets sont décrits ci-dessous :

 

Energie solaire et éolienne aux États-Unis

ENGIE a considérablement élargi son portefeuille de développement éolien aux États-Unis en acquérant Infinity Renewables, un développeur de premier plan de projets éoliens à grande échelle aux États-Unis. L'acquisition comprend plus de 8 000 MW de projets à divers stades de développement. En 2018, ENGIE a annoncé le début de la construction du projet éolien Solomon Forks de 276 MW et du projet éolien East Fork de 196 MW dans le nord-ouest du Kansas.

 

Projets d’énergie solaire et éolienne en Europe

ENGIE a confirmé en 2018 sa position de numéro un dans les secteurs de l'énergie solaire et éolienne en France avec l'acquisition du groupe LANGA. Fondé en 2008, le groupe LANGA, basé en Bretagne, est l'un des producteurs indépendants d'énergie renouvelable les plus actifs, présent simultanément dans les domaines de l'énergie solaire, éolienne, du biogaz et de la biomasse. Le groupe développe 1,3 GW de projets qui devraient être achevés d’ici 2022.

 

Projets d’énergie solaire et éolienne en Afrique

ENGIE a annoncé le 30 janvier 2019 la mise en service commerciale du parc solaire Kathu de 100 MW en Afrique du Sud. Cette usine à la pointe de la technologie est un projet d’énergie solaire concentrée (CSP) avec une technologie de gouttière parabolique et équipée d’un système de stockage de sel fondu permettant 4,5 heures de stockage de l’énergie thermique afin de fournir une électricité fiable en l'absence de rayonnement solaire et en période de pointe. Kathu est le premier développement de CSP pour ENGIE.

 

Projet de transmission en Amérique latine

Transmisora Eléctrica del Norte (TEN), détenu à 50 % par ENGIE et 50 % par Red Electrica International, ont mis en service la première ligne électrique entre Mejillones (région d'Antofagasta) et Cardones (région d’ Atacama) d’une puissance totale de 500 kiloVolts et qui s’étend sur 600 kilomètres. Le raccordement entre le SING (Système Interconnecté du Grand Nord) et le SIC (Système Interconnecté du Centre) va permettre d'avoir un réseau unique, plus solide, plus compétitif et va faciliter l'intégration de projets d’énergies énergies renouvelables.

 

Efficacité énergétique

ENGIE voulait être à l'avant-garde de la transition énergétique avec l'acquisition en 2018 d'une participation majoritaire dans Electro Power Systems (EPS), pionnier des solutions de stockage hybrides. EPS est une société spécialisée dans les solutions de stockage d'énergie et les microréseaux permettant de transformer des sources renouvelables intermittentes en une source d'énergie stable. Avec cette transaction, les deux sociétés souhaitent accélérer leur vision afin d’être à l’avant-garde de la transition énergétique, en mettant l’accent sur les solutions énergétiques décentralisées.

 

Mobilité propre

ENGIE a acquis l’EV-Box, acteur majeur de la charge électrique. Grâce à cette combinaison, ENGIE entend devenir un acteur mondial majeur dans cet espace facilitant le développement de la mobilité propre pour ses clients, tout en fournissant les solutions énergétiques essentielles pour gérer les besoins en énergie de la recharge des véhicules électriques pour les sites clients et le réseau électrique.

 

Reporting d'impact

 

En phase d’exploitation complète, les projets renouvelables (à 100%) devraient contribuer à éviter d’émettre des gaz à effet de serre à hauteur de minimum 3,01 millions de tonnes de CO2eq/an tandis que les projets d’efficacité énergétique (à 100%) intégrant les projets de stockage d’énergie, de réseaux de froid et chaleur ou de mobilité devraient contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de minimum 0,15 millions de tonnes de CO2eq/an, soit un cumul de 3,16 millions de tonnes de CO2eq par an.

 

Les répartitions par technologie et par région des impacts en tonnes de CO2 eq par an des projets financés par le Green Bond de Septembre 2017 sont présentées ci-dessous (à 100%).

 Reporting d'impact par technologie en TCO2eq
Reporting d'impact par Region en TCO2eq

Les contributions aux émissions réduites ou évitées sont présentées dans le tableau suivant selon différentes méthodes de pondération : a) à 100% quel que soit le taux de détention et quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), b) en fonction de la participation Groupe quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), c) en ne considérant que les capex de développement quel que soit le taux de détention (à 100%), et finalement d) en fonction du taux de détention du Groupe et en ne prenant que les capex de développement.

 

Emissions de C02 évitées et réduites (T C02 eq/an)
 a) liées aux CAPEX de développement et financiers pris à 100%b) liées aux CAPEX de  développement et financiers pris au % de détentionc) liées aux CAPEX de développement pris à 100%d) liées aux CAPEX de développement pris au % de détention
Eolien2.057.7011.758.8871.009.013939.869
Solaire528.506455.911399.068391.228
Géothermie398.396139.439  
Efficacité énergétique136.851136.85138.45938.459
Biomasse21.56819.35321.56819.353
Stockage d’énergie8.5895.144  
Mobilité propre697697  
Réseau de froid236217236217
Transmission4.4491.174  
TOTAL3.156.9932.517.6721.468.3431.389.126

 

ENGIE privilégie la première méthode du fait de son rôle industriel majeur qui le conduit à ne pas modifier son reporting d’impact en cas de cession. Ceci posé, la contribution selon les trois méthodes alternatives est présentée à la demande de certains investisseurs.

7. Allocation du Green Bond de Mars 2017

Paragraph content

Le total des fonds alloués dans le cadre de cette émission aux Projets Éligibles développés durant les années 2016 et 2017 s’élève respectivement à 81 millions d’euros et 1419 millions d’euros. Ces montants permettent d’allouer 1500 millions d’euros, soit la totalité du Green Bond émis en mars 2017. Le Green Bond de mars 2017 a contribué au financement ou à l’acquisition de Projets Éligibles dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

 

Type de projetTechnologieRégionNom des projetsPaysCAPEX (en millions d’euros)
RenouvelableEolienEuropeProjets de CN’AIR, ENGIE Green, LCV)France293
MorayUK
Amérique du SudCampo LargoBrésil
Amérique du NordTrès MesasMexique
OcéanieWillogolecheAustralie
SolaireEuropeSolaire Direct, Projets de ENGIE Green, CN’AIR, LCVFrance72
Amérique du SudParacatu, Floresta (1)Brésil
BiomasseEuropeMaconFrance47
SissleerfeldSuisse
Global capex en millions d’euros pour les projets d’énergies renouvelables412
Efficacité énergétiqueRéseau de froidAsieTabreedEmirats Arabes Unis657
Efficacité énergétiqueAmérique du NordGreen ChargeEtats-Unis51
Ohio State universityEtats-Unis126
EuropeKeepmoatUK146
Smart Grid (GAZPAR)France78
Amérique du SudSalto SantiagoBrésil9
Divers 21
Global capex en millions d’euros pour les projets d’efficacité énergétique1088
TotalGlobal capex en million d’euros1500

 

Description des projets

Projets solaires et éoliens en France

Les capex alloués portent sur des projets éoliens et solaires de sa filiale ENGIE Green (filiale à 100% issue de la fusion de Futures Énergies, Maia Eolis, en 2016 et de LCV – La Compagnie du Vent – en 2017) et de sa filiale CNR (Compagnie Nationale du Rhône- 49,9%), elle-même agissant au travers de sa filiale CN’Air (hydroélectricité, éolien terrestre, solaire photovoltaïque) pour un total de capacités installées de respectivement 142 MW et 36 MW pour l’éolien et le solaire. A noter également les deux projets éoliens en mer de Dieppe/Le Tréport et de l’Île d’Yeu/Noirmoutier (2 × 500 MW de capacités, projets détenus à 47% par ENGIE). Les capex financiers de 2016 relatifs au rachat de parts minoritaires de Solaire Direct ont également été intégrés.

 

Projets éoliens (Campo Largo) et solaires (Floresta et Paracatu) au Brésil 

ENGIE, qui est le principal producteur privé d’électricité au Brésil (environ 6% de la capacité installée du pays) poursuit son développement au travers de nouveaux projets de production d’énergie renouvelable, qui représentent déjà 90% de sa capacité installée au Brésil. Les capex des projets retenus dans le cadre du Green Bond sont ceux du projet éolien terrestre de Campo Largo (327 MW), ainsi que des projets solaires de Floresta (86 MW) et de Paracatu (132 MW), tous en construction.

 

Projet éolien offshore (Moray) au UK

En septembre 2011, le Groupe a remporté avec la société portugaise EDP Renováveis, un contrat pour développer un parc éolien en mer au Royaume-Uni d’une capacité de 950 MW. La participation d’ENGIE dans ce projet est de 23%.

 

Projet éolien terrestre en Australie

ENGIE a commencé en 2017 les travaux de pré-construction du parc éolien de 119 MW de Willogoleche, près de Hallett, dans la région du Mid North en Australie méridionale. La participation d’ENGIE dans ce projet est de 72%.

 

Projets Biomasse

Deux projets de cogénération servant à alimenter des réseaux de chaleur et fonctionnant en co-combustion biomasse ont été intégrés dans le green bond de mars 2017 (Mâcon en France – 100% ENGIE- et Sisslerfeld en Suisse – 60% ENGIE) pour une puissance totale équivalente [?] estimée à 230 GWh.

 

Projet Tabreed (Emirats Arabes Unis)

En juillet 2017, ENGIE a fait l’acquisition d’une participation de 40 % dans Tabreed (National Central Cooling Company PJSC), entreprise qui propose ses solutions innovantes de climatisation dans le cadre de projets majeurs d’infrastructures aux Émirats Arabes Unis et aux pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG). L’entreprise distribue l’équivalent de plus d'1 million de tonnes de froid produites par ses 71 usines de refroidissement urbain situées dans les pays du Golfe ce qui évite le recours à des installations de froid individuelles dont le rendement est inférieur d’environ 40% à la solution centralisée.

 

Projet Ohio State Université (Etats-Unis)

En avril 2017, ENGIE (50 %) et Axium Infrastructure US (50 %) ont remporté une concession de 50 ans pour assurer la gestion durable de l’énergie de l’Université d’Etat de l’Ohio. Le contrat signé recouvre notamment l'exploitation et l'optimisation de l’ensemble des infrastructures de production et distribution d’énergie ainsi que des services d’efficacité énergétique qui doivent conduire à une réduction de la consommation énergétique de 25 % dans les 10 premières années du contrat.

 

Projet Keepmoat (Grande-Bretagne)

En mars 2017, ENGIE a acquis Keepmoat Regeneration, leader sur le marché britannique des services de rénovation immobilière pour les collectivités locales. L’activité de Keepmoat propose un éventail de solutions comme la conception de résidences zéro émission de carbone, la modernisation d’habitations résidentielles de grande hauteur, le soutien des objectifs de performance économique et énergétique des projets de rénovation des villes, par exemple à travers le développement de solutions d’isolation et de chauffage ou encore la production d’électricité sur site et des services de conseil énergétique. Les économies d’énergies ont été estimées sur base de données statistiques en fonction des techniques mises en place. La plus grande partie des économies a été obtenue à partir d’isolation thermique dont l’efficacité est estimée à 20%.

 

Projet Green Charge (Etats-Unis)

En 2016, ENGIE a acquis une participation de 80 % dans Green Charge Networks (« Green Charge »), une entreprise californienne leader dans le domaine du stockage sur batteries. Elle utilise des systèmes d’analyse et des algorithmes logiciels élaborés pour optimiser les systèmes de batteries sur les sites de ses clients des secteurs commercial, industriel et public aux États-Unis. Ces systèmes fournissent des bénéfices financiers et environnementaux en permettant de stocker de l’énergie issue d’un système performant (généralement des cycles combinés) et d’éviter les systèmes de pointes non performants considérés comme étant environ 40% moins efficaces du point de vue énergétique.

 

Projet Smart Grid (Gazpar - France)

Depuis janvier 2016, plus de 160 000 compteurs communicants ont été installés dans 24 communes pionnières. Le déploiement généralisé de ces compteurs communicants gaz a débuté en mai 2017 et concerne à terme l’ensemble des régions françaises métropolitaines, soit environ 11 millions de clients. L'intérêt du compteur communicant gaz est de permettre aux clients de suivre leur consommation pour mieux la maîtriser. Une étude technico-économique réalisée sous l’égide de la Commission de Régulation de l’Energie (« CRE ») sur le périmètre GRDF a estimé à 1,5% les gains totaux possibles en termes d’économies d’énergie suite au déploiement de ces compteurs communicants.

 

Reporting d’impact

Pour les projets CDM (Clean Development Mechanism) enregistrés et approuvés par les Nations Unies, les résultats des calculs sont issus des méthodologies sous-jacentes.

 

PROJETSEMISSIONS ÉVITÉES TCO2/ANRÉFÉRENCE UNFCCC
Campo Largo778 493

CPA 10286-0005 : Campo Largo Wind Complex (Phase 1)

Floresta119 806

CPA 10286-0003 : Floresta Solar Power Complex

Paracatu161 341CPA 10286-0004 : Paracatu Solar Power Complex

 

Emissions réduites et évitées du green Bond de mars 2017

En phase d’exploitation complète, les projets renouvelables devraient contribuer à éviter d’émettre des gaz à effet de serre à hauteur de minimum 2,2 millions de tonnes de CO2eq/an tandis que les projets d’efficacité énergétique incluant les réseaux de froid et chaleur devraient contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre à hauteur de minimum 1,1 millions de tonnes de CO2eq/an, soit un cumul de 3,3 millions de tonnes de CO2eq par an.

 

Les répartitions par technologie et par région des impacts en tonnes de CO2 eq/an évitées et réduites des projets financés par le Green Bond de mars 2017 sont présentées ci-dessous (à 100%).

Impact par technologie en tonnes de C02 eq
Impact par région en tonnes de CO2 eq

Les contributions aux émissions réduites ou évitées sont présentées dans le tableau suivant selon différentes méthodes de pondération : a) à 100% quel que soit le taux de détention et quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), b) en fonction de la participation Groupe quelle que soit la nature du capex (financier ou de développement), c) en ne considérant que les capex de développement quel que soit le taux de détention (à 100%), et finalement d) en fonction du taux de détention du Groupe et en ne prenant que les capex de développement.

 

Emissions de C02 évitées et réduites (T C02 eq/an)
 a) liées aux CAPEX de développement et financiers pris à 100%b) liées aux CAPEX de  développement et financiers pris au % de détentionc) liées aux CAPEX de développement pris à 100%d) liées aux CAPEX de développement pris au % de détention
Solaire313 001313 001282 099282 099
Eolien1 867 418963 7731 058 029752 047
Biomasse36 60134 40436 60134 404
Réseau675 814285 98530 02427 668
Efficacité450 189322 963182 088170 086
TOTAL3 343 0231 920 1261 588 8411 266 305

 

ENGIE privilégie la première méthode du fait de son rôle industriel majeur qui le conduit à ne pas modifier son reporting d’impact en cas de cession. Ceci étant, la contribution selon les trois méthodes alternatives est présentée à la demande de certains investisseurs.