En 2017, les émissions directes de CO2 équivalent d’ENGIE se sont élevées à 89 millions de tonnes en forte réduction de 26% par rapport à 2016 (et en réduction de 36% par rapport à 2012, année de référence de son objectif).
Les émissions indirectes de CO2 équivalent d’ENGIE se sont élevées à 193 millions de tonnes, dont 70% sont des émissions générées par la combustion du gaz vendu aux clients, également en baisse de près de 5% par rapport à celles de 2016.

Les 30% des émissions indirectes restantes sont dus à d’autres postes :

    • 28 millions de tonnes pour les émissions directes des sociétés mises en équivalence (scope 3)
    • 12,5 millions de tonnes pour les émissions de la chaîne amont des combustibles (scope 3)
    • 9,8 millions de tonnes pour les émissions liées à l’achat de biens et de services (scope 3)
    • 3,6 millions de tonnes pour les émissions indirectes liées aux combustibles consommés (scope 2)
    • 3,3 millions de tonnes pour les émissions liées aux CAPEX

ENGIE a été l’un des pionniers en matière de transparence sur ses émissions de GES tous scopes, en anticipant les exigences de l’Art 173 de la loi pour la transition énergétique et l’économie verte via la publication dès 2015 des principaux postes d’émissions indirectes du scope 3.

Le ratio des émissions directes de GES ramenées à l’énergie produite a atteint fin 2017, 363 kg de CO2 équivalent par MWh, soit une baisse de -18,1% comparé à 2012, rapprochant fortement le Groupe de son objectif de réduction de -20% à 2020.

En complément de ses efforts pour réduire ses propres émissions, ENGIE aide activement ses clients à minimiser leurs consommations et donc leurs émissions en leur proposant de nouvelles offres de services qui vont contribuer à la décarbonation de l’économie.