menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
11
jui
2018

ENGIE mise sur l’hydrogène

Pour ENGIE, l’hydrogène renouvelable est la clé de l’accélération de la transition énergétique et sera indispensable dans le mix énergétique de demain. Une conviction qui se traduit par le déploiement massif de projets et son engagement dans la mise en place de la filière.

ENGIE est persuadé que l’heure de l’hydrogène a sonné et déploie dès aujourd’hui des projets pilotes.

Utilisé depuis longtemps dans l'industrie, l'hydrogène suscite un nouvel intérêt ces dernières années et beaucoup voient en lui le chaînon manquant pour réussir la transition énergétique et lutter contre le réchauffement climatique.

L’hydrogène, s’il est produit à partir d’énergies renouvelables, permet en effet :

  • de stocker l’énergie solaire ou éolienne via une pile à combustible et de la restituer quand les énergies renouvelables ne produisent pas. Une solution clé dans les réflexions menées autour des smart-cities et des zones off grid, c’est à dire non reliées au réseau électrique ;
  • de développer une mobilité plus durable : les véhicules à hydrogène génèrent en effet zéro émission comme les véhicules électriques, mais apportent un niveau de service équivalent aux véhicules thermiques essence ou diesel, c’est à dire une autonomie importante (supérieure à 500 km) et un temps de recharge court (inférieur à 5 minutes) ;
  • de décarboner les usages des industriels ayant besoin de l’hydrogène dans leurs process. En effet, l’hydrogène sous forme de vapo-reformage de gaz est fortement utilisé dans certains processus industriels comme la fabrication d’engrais, le raffinage, les aciers, les ciments. Cet hydrogène est produit par craquage de gaz, un processus très émetteur de CO2. En encourageant plutôt l’usage d’hydrogène renouvelable, on agit concrètement et durablement pour l’environnement.

Un essor soutenu par le gouvernement

Nicolas Hulot a présenté début juin 2018 un plan assorti d'une enveloppe de 100 millions d'euros destiné à accélérer le développement en France de la filière hydrogène. Le ministre de la Transition écologique souhaite ainsi favoriser les installations d'électrolyseurs à grande échelle, et le déploiement d'une flotte de véhicules fonctionnant à l'hydrogène, avec un objectif de 5.000 utilitaires légers et 200 véhicules lourds à l'horizon 2023 et jusqu'à dix fois plus en 2028.

« L’hydrogène peut devenir l’un des piliers d’un modèle énergétique neutre en carbone. Cette molécule, qui renferme énormément d’énergie, va devenir indispensable compte-tenu de l’étendue de ses propriétés : elle permet de stocker l’électricité, d’alimenter des voitures, de recycler du CO2, de rendre les processus industriels plus propres... » Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

ENGIE s’engage au quotidien pour rendre l’hydrogène accessible à tous et abordable partout où il fait sens

ENGIE envisage l’hydrogène (H2) sous sa forme renouvelable, c’est-à-dire produit par électrolyse de l’eau à partir d’électricité d’origine renouvelable. L’hydrogène renouvelable est ainsi un vecteur de flexibilité qui permet de stocker et de valoriser les surcapacités électriques.

ENGIE est déjà présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène, de sa production à partir d’énergies renouvelables (voire d’émanations naturelles) et jusqu’à ses utilisations finales (mobilité, industrie, Power to Gas…).

« La beauté de l’hydrogène réside dans la multiplicité de ses usages : stockage, carburant ou encore utilisation dans des processus industriels ».

Convaincu du potentiel de l’hydrogène, ENGIE s’implique depuis plusieurs années dans de nombreux projets, avec ses filiales et ses partenaires.

Mais le défi du développement de l’hydrogène est de disposer des technologies de production d’hydrogène renouvelable à grande échelle, et d’encourager l’ensemble des acteurs à investir dans les technologies permettant l’usage d’hydrogène renouvelable.

C’est pourquoi ENGIE a créé début 2018 une business unit à vocation mondiale dédiée à l’hydrogène renouvelable, dirigée par Michèle Azalbert, avec l’ambition de catalyser des projets majeurs et toutes les compétences et savoir-faire du groupe afin de proposer des solutions clé en mains. ENGIE cible l’intégralité de la chaîne de valeur, de la production d’hydrogène renouvelable, à sa distribution, en passant par le stockage.

Des projets et des réalisations concrètes

Actuellement, ENGIE est engagé dans plusieurs projets, principalement en France, dont une grande partie sont déjà opérationnels :

Une offre de production sur site d’hydrogène renouvelable, pour les industriels (offre EffiH2) ;

Une participation dans la société Symbio FCell, qui produit des prolongateurs d’autonomie pour véhicules hybrides ;

Le contrat de la 1e ligne de bus à hydrogène en France, à Pau, avec GNVert ;

Une contribution au projet HyPort pour développer l’hydrogène vert en Occitanie ;

Une participation au démonstrateur Jupiter 1000 à Fos-sur-mer via GRTgaz et CNR avec pour objectif de transformer l’électricité renouvelable en hydrogène et méthanation pour le stocker et injecter de l’hydrogène et du gaz naturel dans le réseau de transport de gaz ;

Une participation à la plus importante flotte utilitaire à hydrogène de France et la première station multi-carburants alternatifs à Rungis ;

Une contribution au démonstrateur GRHYD à Dunkerque, avec GRDF, ENGIE Ineo et GNVert qui injecte de l’hydrogène dans les réseaux de distribution de gaz naturel d’un nouveau quartier et de l’hythane® (un carburant composé à 80 % de gaz naturel et à 20 % d'hydrogène) dans une station de bus GNV de la Communauté Urbaine de Dunkerque ;

Plus forts, ensemble

ENGIE est également membre fondateur actif de l’Hydrogen Council, une initiative lancée à Davos en 2017. Sa vingtaine d’entreprises membres ont décidé d’intensifier leurs investissements dans le développement et la commercialisation de l’hydrogène et des piles à combustible et d’encourager les décideurs à soutenir davantage le rôle de l’hydrogène dans le futur mix énergétique, notamment via des politiques publiques et programmes appropriés.

ENGIE est convaincu du rôle majeur de l’hydrogène renouvelable dans le monde de l’énergie de demain qui sera décarboné, décentralisé et digitalisé. La révolution énergétique dans le domaine des renouvelables sur les dix dernières années en est une preuve.

Le saviez-vous ?

Selon l’Hydrogen Council, 10 à 15 millions de voitures et 500 000 camions dans le monde pourraient être alimentés à l’hydrogène à l’horizon 2030

Tout au long du mois de juin, nous vous proposons de découvrir l’hydrogène, son potentiel et les enjeux de son développement. Retrouvez notre série d’articles et d’interviews dans un dossier spécial hydrogène .

Retour liste