menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
07
nov
2017

ENGIE et Schneider Electric s’unissent pour offrir une énergie fiable et abordable aux foyers déconnectés du réseau

En collaboration avec Schneider Electric, ENGIE est très heureuse de dévoiler son micro-réseau SPORE (Sustainable Powering of Off-Grid Regions/Alimentation renouvelable des régions hors réseau), projet de recherche dernier cri qui vise à fournir en énergie verte et rentable les régions déconnectées du réseau.

ENGIE et Schneider Electric se sont unies pour développer des solutions énergétiques de microgrid destinées aux endroits reculés d’Asie du sud-est, région où l’électricité n’est souvent pas fiable. Ce projet de microgrid teste la production d’électricité à partir de solutions renouvelables locales, ainsi que son application pour accéder à l’électricité et à la mobilité verte.

Pourquoi choisir une solution de microgrid ?

À l’heure actuelle, nombre de régions dans le monde, notamment les zones rurales isolées, dépendent de réseaux électriques inadaptés ou inexistants : on estime que 16 % de la population mondiale n’avait pas accès à l’électricité en 2016*.

Le microgrid propose une solution durable pour remédier à ce problème : un petit réseau électrique décentralisé qui fournit une électricité sûre et bon marché à partir d’énergies renouvelables. Conçue pour opérer indépendamment du réseau principal, cette solution pourrait approvisionner en énergie les régions les plus reculées de la planète.

Un microgrid se compose habituellement de sources d’énergie renouvelables et fossiles : cette seconde catégorie garantit la stabilité du réseau. Les solutions de stockage de l’énergie ainsi qu’un système de contrôle intelligent contribuent au caractère abordable du système.

Qu’est-ce que SPORE ?

Au sud de Singapour, l’île de Semakau sert de décharge d’enfouissement. C’est là qu’ENGIE et Schneider Electric développent le projet SPORE – Sustainable Powering of Off-Grid Regions.

Celui-ci fait partie de l’initiative REIDS initiative** pilotée par l’Université de Technologie de Nanyang. Il s’agit du plus vaste microgrid d’énergie renouvelable multi-fluides, qui intègre la plus grande turbine éolienne de Singapour, des panneaux photovoltaïques ainsi qu’un stockage par batterie. Il est conçu pour être flexible et s’adapter aux besoins des populations locales.

« L’ambition d’ENGIE est d’améliorer les conditions de vie, soutenir les opportunités de croissance des habitants et des entreprises, notamment celles situées dans les îles et villages isolés. En leur donnant accès à un réseau électrique décentralisé à la fois rentable, sûr et fiable qui s'appuie sur des sources d’énergie renouvelables locales Il permettra de réduire la dépendance aux énergies fossiles des populations de la région, résume Etienne Drouet, Directeur d’ENGIE Lab Singapour.

Etienne Drouet souligne également que la réussite de ce système passe notamment par son utilisation de l’hydrogène, à la fois sous la forme de systèmes de stockage et par l’installation de la première station de recharge de voiture à hydrogène du pays. « L’hydrogène est vraiment très important dans le cadre de la transition énergétique car il peut être produit à partir de ressources renouvelables et stocké localement », explique-t-il.

Solutions microgrid d’ENGIE

Semakau n’est pas la seule région du monde à bénéficier de l’expertise d’ENGIE en matière de microgrids. En Polynésie française, par exemple, la filiale d’ENGIE EDT déploie une solution hybride qui fournit jusqu’à 70 % de l’énergie de l’île. Le système ne réduit pas seulement le coût de l’énergie pour les autochtones mais accroît également leur consommation d’énergie verte.

ENGIE a en outre développé le Projet PowerCorner, actuellement testé en Tanzanie. Ce système implique l’installation d’un microgrid photovoltaïque qui intègre des panneaux solaires, des générateurs, ainsi que des batteries lithium pour le stockage. 

*World Energy Outlook, IEA, Octobre 2015.

**REIDS (Renewable Energy Integration Demonstrator à Singapore).

Retour liste