menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
27
jui
2018

Hélène Pierre : portrait d’une Imaginative Builder de l’hydrogène

Au cœur et autour d’ENGIE, une communauté se construit, portée par l’envie de concevoir et de déployer des solutions nouvelles, alliant performance et durabilité, pour contribuer à un progrès plus harmonieux. Cette communauté rassemble celles et ceux qui veulent mener une action collective puissante afin de redonner à chacun le pouvoir d’agir. Ce sont les Imaginative Builders.

Hélène Pierre est business developper au sein du ENGIE Lab CRIGEN et travaille notamment sur le développement de projets de recherche, pilotes et démonstrateurs associant des territoires dans le domaine des technologies de l’hydrogène.

Quelles sont aujourd’hui les grandes innovations et les démonstrateurs chez ENGIE ?

ENGIE Lab CRIGEN couvre les technologies sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène, de la production aux utilisations. Lorsqu’il est nécessaire de passer de l’expertise technologique et du laboratoire à l’évaluation concrète d’une technologie encore non totalement mature, nous passons par des pilotes et démonstrateurs que nous testons en situation réelle. C’est par exemple le cas de GRHYD qui a pour objectif d’explorer la faisabilité d’une chaîne énergétique hydrogène-gaz naturel et de lever les éventuels freins au déploiement de cette filière. C’est aussi le cas du projet REIDS SPORE à Singapour où nous démontrons une solution de microgrid insulaire connectant, notamment via un Energy Management System (EMS) multifluide, des actifs renouvelables, et une chaîne hydrogène (électrolyse, pile à combustible, station hydrogène et véhicule).

… et quels sont ceux qui sont en préparation ?

Le démonstrateur station de distribution hydrogène du projet SPHYNX en Ile de France, sera un véritable laboratoire vivant de ces technologies. Le principe est d’associer des équipements matures et éprouvés pour assurer un service commercial sans faille et des innovations technologiques connectées en parallèle qui seront testées en situation réelle. Au-delà du démonstrateur, une vraie vitrine technologique ! On peut aussi évoquer le test sur un bâtiment en Italie de la technologie d’électrolyse réversible haute température SYLFEN, dans le cadre d’un projet européen. Beaucoup d’autres démonstrateurs sont aujourd’hui en cours d’instruction à ENGIE Lab CRIGEN mais également dans certaines BU du Groupe tel le projet METHYCENTRE piloté par STORENGY.

Vous parlez de station hydrogène, mais qu’en est-il des véhicules ?

Le nombre de stations hydrogène progresse rapidement associé à des flottes de véhicules en croissance. A ce jour plus de 20 stations publiques et privées sont ouvertes en France et une quarantaine sont en construction ou en projet. GNVERT connait d’ailleurs de belles réussites sur ce marché. En parallèle, les véhicules hydrogène se développent. Pour les bus, des commandes groupées au niveau européen, permettant de diminuer le coût d’acquisition, ont permis d’obtenir plus de 300 bus roulant ou en projet en Europe, dont une trentaine en France. La Kangoo Hydrogène développée par SymbioFcell connait un vrai succès. Les offres de berlines (Toyota, Hyundai…) commencent également à conquérir des clients. Le premier train hydrogène, construit par Alstom, circulera cette année en Allemagne et fera l’objet de nouvelles commandes. Et beaucoup de constructeurs automobiles, ont compris le potentiel de la mobilité hydrogène et préparent de nouvelles offres. Tout cela pour dire que la dynamique est lancée et que l’objectif français de 800 000 véhicules hydrogène en 2030 est désormais à notre portée… voire sera même dépassé !

Tout au long du mois de juin, nous vous proposons de découvrir l’hydrogène, son potentiel et les enjeux de son développement. Retrouvez notre série d’articles et d’interviews dans un dossier spécial hydrogène.

Retour liste