menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
26
jui
2017

Gaz : les 11 mots indispensables à connaître sur la transition énergétique

Biométhane, biogaz, cogénération, GNL, « Power to Gas »… sont des mots que l’on entend lorsque l'on parle de la place du gaz dans la transition énergétique. Savez-vous exactement ce qu’ils signifient ?


Biogaz

Biogaz : contrairement au gaz naturel, le biogaz ou « gaz vert »  n’est pas issu du sous-sol, il est produit à partir de la transformation de matières organiques (bois, végétaux, déchets organiques domestiques, agricoles ou industriels, boues d'épuration) par l’action de  micro-organismes dans une enceinte privée d’oxygène (la méthanisation). C’est un gaz renouvelable composé principalement d’un gaz énergétique : le méthane utilisé pour produire de l'électricité, de la chaleur ou du carburant. Illustration : Gabriel Quintana, via Curioos.com


Biométhane

Biométhane : il s’agit de biogaz épuré de manière à disposer des mêmes caractéristiques que le gaz naturel pour être injecté dans le réseau de transport et de distribution de gaz naturel. Il peut alors servir pour le chauffage, la production d’eau chaude ou encore de carburant appelé Gaz Naturel Véhicule. Illustration : KOIVO, via Curioos.com


Centrales à Cycle Combiné Gaz Turbine (CCGT)

Centrales à Cycle Combiné Gaz Turbine (CCGT) : les centrales à cycle combiné gaz turbine sont en fort développement et prennent une part croissante du mix énergétique. Elles associent une turbine à gaz et une turbine à vapeur pour produire de l'électricité : la chaleur issue de la combustion du gaz est donc utilisée au maximum afin d'augmenter l'efficience énergétique. Illustration : Danny Ivan, via Curioos.com


Cogénération

Cogénération : la cogénération consiste à produire de façon combinée de l’électricité et de la chaleur à partir d’une même source d’énergie primaire, comme le gaz naturel. Habituellement, la production d’électricité dégage une grande quantité de chaleur inutilisée. La cogénération valorise cette chaleur et le rendement énergétique d’une telle installation peut atteindre et même dépasser 85 %. Illustration : Hyo Kim, via Curioos.com


GNL (Gaz Naturel Liquéfié)

GNL (Gaz Naturel Liquéfié) : le GNL est tout simplement du gaz naturel qui a été transformé sous forme liquide grâce un refroidissement à une température d’environ -161°C à pression atmosphérique pour être plus facilement stocké et transporté dans des navires méthaniers à travers le monde. Il est notamment utilisé comme carburant pour les véhicules, le transport fluvial ou maritime. Illustration : Florent Bodart, via Curioos.com


GNV (Gaz Naturel pour Véhicules)

GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) : le GNV est le gaz naturel utilisé comme carburant pour les véhicules, que ce soit sous forme comprimée (GNC : Gaz Naturel Comprimé) ou liquéfiée (GNL : Gaz Naturel Liquiéfié). C’est un carburant alternatif à la fois écologique et économique. Il réduit de 25 % les émissions de CO2 par rapport à l’essence, et de 80 % les émissions de particules fines d’oxyde d’azote par rapport aux véhicules diesel légers. Il peut être utilisé par les véhicules de tourisme comme par les poids-lourds, bus ou bennes à ordures ménagères. Le GNV est encore moins polluant dans ses versions décarbonées et renouvelables : l’écoGNV (30 % de biométhane), le bioGNV (100 % de biométhane) et le bioGNL. Illustration : Roland Banrevi, via Curioos.com


Hydrogène

Hydrogène : l’hydrogène, ou plus précisément le dihydrogène (H₂) est un gaz léger très abondant sur terre. Son oxydation avec de l’oxygène permet de produire de l’électricité. C’est un moyen de stockage de l’énergie, en particulier pour les énergies renouvelables lorsque toute leur production ne peut pas être consommée. Il peut aussi servir à produire de l’énergie, notamment via la pile à combustible, pour alimenter des véhicules hybrides ou des systèmes de production autonome d’énergie. Illustration : Hyo Kim, via Curioos.com


Loi sur la Transition Energétique

Loi sur la Transition Energétique : la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, aussi dite de manière abrégée « loi de transition énergétique », fixe les grands objectifs d’un nouveau modèle énergétique français, dans le cadre mondial et européen : réduire de 40 % les émissions nationales de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030 et atteindre 10 % de gaz renouvelable à horizon 2030. Illustration : Leonardo Dentico, via Curioos.com


Mobilité verte

Mobilité verte : cette notion regroupe l’usage de carburants alternatifs au pétrole, notamment le GNL, le GNC et leurs versions décarbonées, mais également l’électricité, pour émettre moins de CO2 dans les villes et dans les flux de marchandises sur de grandes distances.
Illustration : Vanessa Gonzales, via Curioos.com


« Power to Gas »

« Power to Gas » : ces technologies consistent à valoriser et convertir en hydrogène ou en méthane de synthèse l’électricité excédentaire produite par les éoliennes ou le solaire. On produit ainsi un gaz renouvelable avec de nombreux usages possibles dans les domaines de l’industrie et du transport. Ce gaz peut également être injecté dans le réseau de distribution de gaz. Illustration : Robert Farkas, via Curioos.com

Retour liste