ÉNERGIE ÉOLIENNE

ENGIE met en service la première éolienne flottante en Europe continentale

Par ENGIE - 16 janvier 2020 - 15:42

La première éolienne flottante en Europe continentale a été mise en service au Portugal. Elle naît du partenariat qu’ENGIE a construit avec EDP RENEWABLES, REPSOL et PRINCIPLE POWER qui a mené à la création du consortium WindFloat Atlantic.

 

La première des trois éoliennes du projet WindFloat Atlantic a été mise en service à 20 km des côtes de Viana do Castelo, au Portugal. D’une hauteur de 190 mètres, elle est aussi désormais la plus haute éolienne flottante du monde. Les deux autres suivront dans les prochains mois. Une fois arrivées à destination, les trois structures flottantes de 30 m dont les colonnes sont distantes de 50 m les unes des autres seront installées pour former le premier parc éolien flottant d'Europe continentale.

 

Le projet marque une étape importante pour l'industrie puisqu'il accélérera le déploiement commercial de la technologie innovante WindFloat, qui exploite le potentiel des ressources éoliennes en haute mer, auparavant inaccessibles.

 

WindFloat permet de développer des ressources énergétiques dans de vastes zones marines et de relever des défis majeurs, tels que la transition vers le zero carbone, la sécurité énergétique et la lutte contre le changement climatique, tout en créant des emplois, une croissance économique et des opportunités pour des investissements durables.

 

Au cours des mois à venir, deux autres plates-formes seront ajoutées pour compléter le parc éolien qui, avec une capacité installée de 25 MW, sera en mesure de générer suffisamment d'énergie pour subvenir aux besoins de l'équivalent de 60 000 personnes chaque année.

WindFloat Atlantic, un succès technologique et un investissement conséquent

 

L'installation est pourvue de trois turbines montées sur des plates-formes flottantes ancrées au fond marin uniquement au moyen de chaînes, à une profondeur de 100 m. Elle est également équipée d'une technologie de pointe minimisant l'impact environnemental et facilitant l'accès à des ressources éoliennes en haute mer jusqu'à présent inexploitées. Cette technologie dispose d'avantages polyvalents améliorant son accessibilité et sa rentabilité, tels que sa capacité d'assemblage en cale sèche et de transport sans l'intervention d'un remorqueur spécialisé, et ne repose pas sur une exploitation offshore complexe, généralement associée à l'installation de fondations sur le fond marin. Le projet vise à tirer profit de la technologie innovante sur laquelle repose WindFloat, qui permet l'installation de plates-formes éoliennes en haute mer, zone jusqu'à présent inaccessible où d'abondantes ressources en vent peuvent désormais être exploitées.

 

Le projet WindFloat Atlantic repose sur le succès du prototype WindFloat1, en service entre 2011 et 2016. Ce prototype de 2 MW a permis de produire de l'électricité de manière continue pendant 5 ans tout en résistant à des conditions météorologiques extrêmes, parmi lesquelles des vagues allant jusqu'à 17 mètres de haut et de vents atteignant 60 nœuds, sans aucun dommage.

 

Le simple transport de la première des trois structures flottantes du parc éolien flottant de Viana do Castelo constitue en soi une étape importante, car il permet d'éviter l'utilisation d'un remorqueur spécifiquement conçu pour cette opération. Cet avantage, couplé à un processus d'amarrage simple, permet de répliquer cette initiative dans d'autres zones et facilite la phase de mise en service, indépendamment des limites géographiques.

 

WindFloat est également en mesure d'accueillir les plus grandes turbines commerciales au monde, d'une puissance de presque 9 MW chacune, permettant ainsi d'augmenter la production d'électricité et de réduire de manière significative les coûts du cycle de vie de l'installation.

 

Cette initiative dispose du soutien d'institutions à la fois publiques et privées, encourageant les entreprises leaders de leurs secteurs à participer au projet. En parallèle, le gouvernement du Portugal, la Commission européenne et la Banque européenne d'investissement ont participé au financement des opérations.

 

En savoir plus

NOUS JOIGNONS NOS FORCES AVEC EDP POUR CRÉER UN LEADER MONDIAL DE L'ÉOLIEN EN MER

 

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.