RSE

Standards de Reporting RSE

Le reporting RSE

Dès la création de son reporting RSE en 2000, ENGIE s’est inspiré du référentiel GRI (Global Reporting Initiative) pour démontrer la durabilité de sa stratégie. Il a fait évoluer son reporting RSE avec l’entrée en vigueur de réglementations nationales, européennes ou internationales en veillant constamment à faire de cet outil un outil de pilotage opérationnel et de communication sur ses enjeux.

 

Méthodologie du reporting RSE:

 

Les notes de méthodologies détaillent les modes de calcul retenus pour les indicateurs du reporting RSE ainsi que leur périmètre de couverture.

 

 

Le reporting RSE

Avis d’assurance des Commissaires aux comptes

 

ENGIE mandate de façon volontaire ses Commissaires aux comptes afin d’exprimer un avis d’assurance raisonnable sur une sélection d’indicateurs sociaux et environnementaux.

 

Les Commissaires aux comptes expriment également leur avis sur la Déclaration de Performance Extra-Financière (Voir ci-dessous) :

Directive européenne relative à la publication d’informations extra-financières

L’ordonnance n° 2017-1180 du 19 juillet 2017 et le décret n° 2017-1265 du 9 août 2017 ont transposé la Directive européenne 2014/95/UE relative à la publication d’informations extra-financières par les entreprises dite «Directive RSE» via la Déclaration de Performance Extra-Financière (DPEF).

Tableau de correspondance entre le référentiel GRI et les informations RSE du Groupe

 

TCFD Task Force on Climate-Related Financial Disclosures 

ENGIE s’engage à communiquer davantage sur l’impact que le changement climatique pourrait avoir sur ses activités et la façon dont il entend les prendre en compte pour adapter son activité et sa stratégie.

 

Une task force interne a été créée pour adapter le reporting aux recommandations TCFD avec notamment l’évaluation d’ici 5 ans des risques régulatoires, technologiques, marchés, réputation, et physiques.

ENGIE soutient le Pacte mondial 

logo global compact

 

Le Pacte mondial (Global compact) a été mis en place en 2000 par l’Organisation des Nations Unies suite à une initiative de son secrétaire général invitant les entreprises à agir de façon responsable et à prendre une part active au développement durable. 

 

Il invite les entreprises à adopter, soutenir et appliquer dans leur sphère d’in?uence 10 principes fondamentaux en termes de Droits de l’Homme, de droits du travail, d’environnement et de lutte contre la corruption.

 

ENGIE fait partie des membres fondateurs du réseau français du Pacte Mondial. Le Groupe publie chaque année depuis 2010 son Rapport de progrès dans la catégorie « Global Compact Advanced » Les informations relatives aux 21 critères requis pour être dans la catégorie “Global Compact Advanced” peuvent être consultées en ligne directement sur le site du Pacte Mondial.

 

Le Groupe est également signataire du CEO Water Mandate et s’engage à agir sur six éléments clefs de la gestion de l’eau et à rendre compte chaque année de ses progrès.