BIOGAZ

ENGIE et Mirova, un partenariat inédit pour accélérer le développement de la filière biométhane en France

Par ENGIE - 20 avril 2020 - 18:08

ENGIE et Mirova signent un partenariat stratégique dans la filière biogaz en s’inspirant d’un modèle de développement de l’éolien et du solaire.

 

Mirova, filiale de Natixis Investment Managers dédiée à l’investissement responsable, acquiert 50% de DANA GAZ qui détient déjà 9 unités en exploitation (7 centrales de production de biométhane pour une capacité installée de 15,5 MWg et 2 centrales de cogénération d’une capacité installée de 2 MW), développées et construites par ENGIE. 

 

Ce partenariat  permet à ENGIE, via sa filiale ENGIE BioZ, d’accélérer le développement de ses projets de biométhane en accroissant les capacités d’investissement dans cette activité. Il s’inscrit dans la continuité d’une relation durable entre Mirova et ENGIE, développée au cours des dernières années notamment par le biais de plusieurs projets éoliens, solaires et hydraulique en Europe. 

 

Dans un contexte exceptionnel de crise sanitaire qui nécessite de réinterroger les circuits d'approvisionnement, ENGIE et MIROVA confirment leur engagement en faveur de la filière biométhane. Celle-ci contribuera à la relance d’une économie circulaire par la valorisation des déchets, par la création d’emploi et le soutien de l’agriculture, un secteur clé pour la sécurité d’approvisionnement alimentaire et énergétique. 

 

ENGIE pérennise son rôle industriel de premier plan sur ces installations en continuant d’en assurer l’exploitation. Il poursuit ainsi le développement de son portefeuille de projets1, et ambitionne de produire 5 TWh de biométhane d’origine française garantie à l’horizon 2030. 

 

1Au 1er janvier 2020, VOL-V Biomasse et ENGIE Biogaz ont fusionné et deviennent ENGIE BioZ, la filiale du Groupe ENGIE en charge du développement, de la réalisation et de l’exploitation des projets de biométhane en France. ENGIE Bioz initie, développe, finance, construit et exploite des unités d'injection de biométhane dans le réseau de gaz français, en s’inscrivant dans la durée sur les territoires.