EGALITÉ FEMMES-HOMMES

Elles (et ils !) s’engagent pour l’égalité femmes-hommes

Par NB6141@engie.com - 10 mars 2021 - 09:05

Cinq vidéos, cinq portraits, cinq façons de voir, par le prisme de leurs missions, comment ENGIE mène son action en faveur de l’égalité femmes-hommes. Découvrez à travers leurs propos notre engagement au long cours en faveur de la mixité, vecteur essentiel de performance pour le Groupe. 

 

« Vous n’avez pas l’air très bricoleuse ? » fait remarquer avec bienveillance une cliente d’ENGIE à Chrystelle Wauquier lors d’une intervention de dépannage. « Bien sûr que je le suis, mais j’ai surtout appris à l’être », répond la technicienne d’intervention gaz avec entrain ! Chrystelle, c’est une boule d’enthousiasme et une verve d’ambassadrice pour les femmes – en interne, mais également dans les écoles… – qui se rêvent techniciennes sans oser s’imaginer dans ce métier historiquement exercé par les hommes. 

« 26 % de femmes décrochent des licences dans l’ingénierie et dans la construction au sein des pays de l’OCDE, contre 57 % dans la finance, la banque et le management. Des chiffres encore plus bas dans les pays en développement, comme l’Arabie Saoudite, reconnait Turki Alshehri, CEO de la filiale d’ENGIE dans le Royaume. Formations, régulations, lobbying… doivent faire l’objet de nos efforts intensifs pour faire avancer la situation dans le bon sens, afin de disposer d’un vivier de femmes compétentes, que nous pourrons intégrer dans le Groupe. »

« Je suis dirigée actuellement par deux femmes incroyables, de vrais exemples pour moi, et je dirige une équipe composée à 85 % de femmes, dont de jeunes développeuses », s’enthousiasme Júlia Ranzi Werle, Analyste en Solutions IT et Digitalisation chez ENGIE Brésil.  Son message aux jeunes femmes voulant s’engager dans l’IT : « Croyez en vous et en vos rêves ! ». La Tech étant encore un monde très masculin, Júlia et ses collègues sont des modèles que le Groupe est fier de compter dans ses rangs et qui sont indispensables pour inspirer les futures professionnelles. 

« Ne pas intégrer les femmes dans toutes les structures de l’entreprise fait peser le risque d’un désavantage concurrentiel important », note Loreto Ordóñez, CEO d’ENGIE Espagne et ardente promotrice de l’égalité femmes-hommes, a fortiori dans le secteur de l’énergie qui connait un retard structurel en la matière sur les métiers techniques et de l’ingénierie. « En Espagne, c’est avec le programme « Women In Networking » lancé en 2014 que nous donnons de la visibilité aux projets de nos collaboratrices. Elles sont clés pour faire face aux challenges de demain ». 

« Dans le secteur de l’ingénierie, les femmes sont tout aussi performantes que les hommes, cela dans tous les postes, des chantiers aux quatre coins du monde aux missions de directions du Groupe », affirme Philippe de Felix, Directeur éthique, juridique et risques chez Tractebel – notre filiale de conseil en ingénierie. Lui-même déontologue et référent sexisme, il sensibilise à l’importance du respect, du savoir-vivre et du savoir-être dans l’entreprise. « Il est essentiel qu’elles se sentent bien, respectées dans l’environnement de travail. Seulement alors pourront-elles donner le meilleur d’elles-mêmes. »