RSE

SEDD 2020 : des engagements concrets en matière de climat et d’environnement

Par ENGIE - 07 octobre 2020 - 10:44

Dans la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, le secteur de l’énergie a un rôle déterminant à jouer. Qu’il s’agisse de fournir une énergie durable ou de promouvoir de nouveaux modes de consommation plus frugaux, digitaux et décentralisés, ENGIE et ses entités s’engagent. Un objectif commun : proposer des solutions innovantes pour diminuer les émissions de CO2 et préserver l’environnement.

 

La protection de l’environnement au cœur de notre modèle

 

Par le développement d’un mix énergétique faiblement carboné et des activités d’efficacité énergétique, le Groupe a placé la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique au cœur de son ambition stratégique. La Semaine du Développement Durable est l’occasion pour ENGIE de valoriser des projets concrets et innovants en termes de d’efficacité énergétique, d’énergies renouvelables et de mobilité durable.

Le projet Vanguard de Storengy UK

Paragraph content

Le projet Vanguard de Storengy UK, l’hydrogène au service de la mobilité verte

 

La SEDD est l’occasion pour les entités de communiquer sur des projets d’envergure et à haute valeur environnementale, comme le projet Vanguard de Storengy UK. Le projet Vanguard est la première station de ravitaillement en Hydrogène vert dans le Nord-Ouest du Royaume-Uni. Storengy UK en assurera la livraison, l’exploitation et la maintenance, fidèle à son engagement d’être un leader en matière de solutions et de stockage d’énergie durable.

 

Aujourd’hui en phase de construction, la station devrait être opérationnelle au cours du premier trimestre 2021. Vanguard fournira une station centrale de ravitaillement en hydrogène pour les véhicules des autorités locales (Cheshire East Council) et de la flotte de Storengy UK. Un grand panneau solaire photovoltaïque sera installé afin d’alimenter un électrolyseur. Cela permettra de produire de l'hydrogène vert, destiné à approvisionner une station de ravitaillement. Trois véhicules, dont deux bennes à ordures ménagères "bicarburants" appartenant au Cheshire East Council et un véhicule appartenant à Storengy UK, seront adaptés pour fonctionner à l'hydrogène pour un transport plus écologique.

graph storengy

Le feu vert a été donné début juin 2020 et l’accord de partenariat avec Cheshire East Council a été signé à la mi-juin. Un pas de plus vers une solution à faible émission de carbone pour les bennes à ordures de Cheshire East Council.

Le projet offre de nombreux avantages :

 

  • Une avancée innovante vers l’objectif zéro émission nette d’ici 2025 fixé par Cheshire East Council
  • Réduction des émissions de CO2 de près de 30 tonnes par an, ce qui permettra un meilleur rendement moteur
  • Réduction de la consommation de gazole de plus de 10 000 litres par an
  • 1er projet à demander des RTFCs (certificats de carburant renouvelable) pour le H2  au Royaume-Uni
  • Une meilleure qualité de l’air pour la population locale - les camions sont utilisés 5 jours par semaine

 

Les projets renouvelables d’ENGIE Benelux

Paragraph content

ENGIE Benelux présente des projets renouvelables d’envergure pour réduire les émissions de CO2

 

En matière d’engagements environnementaux forts, ENGIE Benelux multiplie les projets visant la limiter les émissions de CO2. ENGIE a ainsi été sélectionné pour rééquiper l’ensemble des centres de tri de Bpost, le premier opérateur postal belge, avec des lampes LED. La solution proposée par ENGIE permettra à Bpost de réaliser une économie de 51% sur sa consommation d’électricité pour l’éclairage de ses centres de tri, avec à la clé une diminution annuelle des émissions de CO2 de 1000 tonnes.

 

Récemment, ENGIE a également installé des panneaux solaires sur les centres de tri de Charleroi, Liège, Anvers et Gand pour un total de 3.2 MW.

 

En collaboration avec ENGIE et le port de Zeebruges, le terminal International Car Operators (ICO) va accueillir le plus grand parc éolien terrestre de Flandre d’une capacité de 44 MW. ENGIE a également installé le plus grand parc de recharge pour véhicules électriques du pays avec 308 points de recharge.

 

De même, le projet SeaMade, partenariat entre Otary, ENGIE Electrabel et Eneco Wind Belgium, est en train de construire 58 éoliennes* pour une capacité totale de 487 MW qui seront connectées par le biais de deux plateformes transformation offshore au réseau modulaire en mer d’Elia. SeaMade contribue de manière considérable aux objectifs de la Belgique en termes de développement de la capacité de production d'énergie renouvelable. A partir de fin 2020, SeaMade fournira de l’énergie renouvelable à 485 000 ménages, permettant ainsi une réduction de plus de 500 000 tonnes d’émissions de CO2 par an.

 

*Au 14 septembre 2020, 35 sur 58 turbines ont été installées. 29 turbines produisent déjà de l’électricité.

ENGIE, acteur engagé dans la protection de la biodiversité

 

Au travers des différents processus de production des énergies renouvelables (hydroélectricité, biomasse, éolien, solaire) et de l’emprise au sol de ses sites industriels (stockage de gaz, solaire), ENGIE a des interactions fortes avec la biodiversité. ENGIE cherche ainsi à maîtriser l'impact de son activité sur l'environnement et le vivant et prend des engagements forts pour les préserver.

La réhabilitation du Terril du Hénâ

Paragraph content

La réhabilitation du Terril du Hénâ, au service de la biodiversité

 

Le projet du Terril du Hénâ démontre la volonté d’ENGIE d’être un modèle de responsabilité industrielle, sociale et environnementale. Ce projet, mené conjointement avec la BU Benelux et la BU Génération Europe en Belgique, vise à réhabiliter l’ancien site industriel en un nouvel espace de biodiversité.

 

Situé sur la commune de Flémalle, dans l’entité des Awirs, le Terril du Hénâ était à l’origine constitué de deux vallons principaux occupés par le ruisseau du Hénâ et le ruisseau des Fagnes. Le terril du Hénâ est composé de cendres issues de la combustion du charbon de la centrale électrique des Awirs, dont la fermeture définitive vient d’avoir lieu le 31 août 2020. ENGIE Electrabel, exploitant historique de la centrale électrique des Awirs, a décidé en étroite coopération avec les parties prenantes locales, composées des autorités communales, des représentants des riverains, et d’associations de défense de l’environnement, de procéder à la réhabilitation complète du site en un nouvel espace dédié à la biodiversité et aux activités récréatives. Plus de 2,33 millions de tonnes de cendres recouvraient les deux vallons. Les travaux d'évacuation des cendres se ont commencé en 2016 et en mai 2020, plus de 500 000 tonnes de cendres avaient déjà été évacuées, soit 20% du total. ENGIE Electrabel a libéré un budget total de plus de 50 millions d'euros pour l’évacuation des cendre, la revalorisation et la réhabilitation de cette ancienne zone industrielle. Les travaux sont prévus sur une durée de 15 ans.

 

Conscient de ses responsabilités sociétales et environnementales, ENGIE Electrabel veille à la qualité de l’air durant toute la durée des travaux et les cendres sont entièrement recyclées grâce à une convention signée avec l‘industrie cimentière.

 

Avec ce projet d’envergure, ENGIE Electrabel démontre que l’entreprise tient ses engagements sur le long terme en terme de politique RSE sur le cycle complet de ses activités : développement, construction, exploitation, démantèlement et réhabilitation totale

 

Terril du Hénâ

 

ENGIE E&C et la protection des forêts

Paragraph content

ENGIE Entreprises et Collectivités engagé dans la protection des forêts

 

ENGIE Entreprises & Collectivités facilite et concrétise la transition zéro carbone des entreprises, des collectivités et des copropriétés, aussi bien à travers ses solutions d’énergies renouvelables, que par ses services d’accompagnement pour consommer moins et mieux. ENGIE Entreprises & Collectivités aide ses 45 000 à faire de l’énergie un vecteur de performance durable, de compétitivité, et de responsabilité sociétale et environnementale.

 

La SEDD est l’occasion pour ENGIE E&C de valoriser son fort engagement environnemental tant à l’interne qu’à l’externe. C’est pourquoi ENGIE E&C a choisi de mettre en œuvre un projet RSE voté par ses collaborateurs : la plantation d’une variété de pommiers en voie de disparition, très utile pour développer la biodiversité. Ces arbres profiteront aux oiseaux et abeilles permettant ainsi de développer la faune et la flore locales. Ainsi, le 1er octobre, avec 2 associations engagées en faveur des personnes en situation de handicap et d’insertion professionnelle, et en partenariat avec le CNRS, près de 400 pommiers seront plantés à Saclay (Essonne - France).

 

Un webinaire sera également organisé le 8 octobre pour promouvoir cette démarche auprès des collaborateurs d’ENGIE et de ses clients en rappelant le rôle fondamental des forêts et de la captation du CO2.

Protéger l’environnement et agir pour le climat sont les deux fers de lance de la stratégie d’ENGIE. Pour (re)découvrir nos articles publiés pendant la SEDD 2020, cliquez sur les liens ci-dessous :

Votre avis sur nos contenus nous intéresse. Aidez-nous à les améliorer, en répondant à ce questionnaire.